Fermer
Secteurs / Activités

    Ouverture dominicale : la FCA réaffirme ses positions - Brève du 29 avril 2009

    Suspendu puis reporté le 6 janvier dernier, l’examen de la proposition de la loi du député UMP Richard Mallié relatif à l’ouverture dominicale des commerces sera finalement débattu en juillet prochain au Parlement. Ce qui n’empêche pas la Fédération du commerce associé, qui représente les groupements de commerçants auprès des pouvoirs publics, de (re)prendre les devants. «Solidaire au principe du dimanche chômé », la FCA souligne ainsi dans un communiqué « rester vigilante et réitérer sa crainte d’une libéralisation totale des ouvertures dominicales des magasins. »
    « Soucieuse de résorber des distorsions de concurrences » induites par une « application disparate de la loi », la Fédération indique être toujours favorable à une « augmentation du nombre d’ouvertures autorisées le dimanche pour les commerces » (ndlr : 10 par an, contre 5 actuellement) ainsi qu’à une « une homogénéisation du nombre des dérogations accordées sur les différentes zones géographiques. »
    Appelant à une « moralisation des ouvertures dominicales », la FCA souhaite éviter « une concurrence déloyale » entre les enseignes de la grande distribution et les plus petits commerces, et rappelle que certaines surfaces commerciales peuvent être amenées « à fermer certains rayons le dimanche matin pour ne pas nuire aux commerces spécialisés installés en centre ville. »