Fermer
Secteurs / Activités

      Pour Century 21, le marché immobilier s'inscrit dans un schéma de « tôle ondulée » - Brève du 6 juillet 2010

      Brève
      6 juillet 2010

      “Plus tendu que fluide”, tel est, selon Laurent Vimont, président du réseau de franchise Century 21 France, l’état du marché de l’immobilier ancien en ce milieu d’année.
      Certes, les volumes de transactions sont en hausse : le réseau a enregistré ainsi une augmentation de 24,6% du nombre des compromis signés au 1er semestre 2010 (par rapport au 1er semestre 2009). Quant aux prix moyens au m², ils ont, selon l’enseigne, augmenté de 8,5% (France entière) sur la même période, tandis que les délais de vente se sont raccourcis, les marges de négociation ont diminué et les stocks de biens à vendre se sont amoindris.
      Des signes de dynamisme, mais on ne peut pas parler de reprise durable : “La hausse des prix est fragile et ne s’inscrit pas dans la durée”, commente Laurent Vimont, qui s’attend à une hausse limitée à 6% sur l’ensemble de l’année. “Il n’est pas impossible que le marché français corrige à la baisse dans les mois qui viennent.”
      “A l’exception du cas particulier de Paris,
      (où les prix ont augmenté de 15% sur un an), à chaque fois que la hausse des prix a été localement trop forte et/ou trop rapide, le marché s’est grippé” indique également le dirigeant. 
      “Les vendeurs ont repris le pouvoir. Ils sont revenus à la raison, mais peuvent la perdre rapidement.” Quant aux acheteurs, qui bénéficient toujours, pour le moment, de taux d’intérêt “historiquement bas”, “ils ont atteint la limite haute de leur pouvoir d’achat”. “Aujourd’hui le marché est soutenu par les achats-reventes, le retour des CSP + et des 60-70 ans, explique Laurent Vimont. Mais il ne peut pas tenir uniquement ainsi. Le retour des primo-accédants est nécessaire.”
      Le pronostic est donc prudent pour le second semestre. Car si “sur le long terme, la pierre est toujours gagnante”, dans l’immédiat les incertitudes sur le contexte économique incitent à la mesure. “Tout porte à croire que l’immobilier ancien, France entière, va continuer de s’inscrire dans un schéma de tôle ondulée”, note le document de synthèse remis à la presse ce matin.
      Le réseau fait preuve toutefois d’une certaine résistance puisque, selon sa direction, “les agences n’enregistrent (sur un an) aucun infléchissement dans le nombre de rentrée de mandats.”

      75 000 €
      Apport personnel
      25 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur CENTURY 21 Immobilier

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise CENTURY 21 Immobilier
      Consultez l'Indicateur de la Franchise