Fermer
Secteurs / Activités

    PresseTaux – l’immobilier boosté par les taux bas et les prêts aidés

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
    Com. de presse
    6 septembre 2017

    Primo-accession : l’immobilier boosté par les taux bas et les prêts aidés

    En bref : Prêt à taux zéro et TVA à 5,5 % dans le neuf, éco-PTZ dans l’ancien rénové, prêt 1 % patronal… Dans un contexte de persistance des taux bas qui facilite l’accès au financement de crédit, les primo-accédants peuvent opter pour du neuf ou de l’ancien. Car en parallèle des taux bas, les courtiers en crédit négocié du réseau PresseTaux mettent surtout en avant le rôle prépondérant des prêts à taux zéro.

     

    Sur le terrain, les taux bas et le prêt à taux zéro (PTZ) ont boosté le nombre de dossiers de primo-accédants. L’effort pour passer de locataire à propriétaire est devenu beaucoup plus raisonnable”, observe Cédric Humbert (PresseTaux Chevreuse).Les taux bas ont été un facteur d’attrait pour les clients. Les agents immobiliers en ont usé pour vendre leurs biens”, ajoute Christophe Lamand (PresseTaux Douai). “En effet, les taux bas ont incité les primo-accédants à se positionner sur un marché enfin favorable à leur égard, aussi bien sur les conditions de financement que sur le prix de l’achat immobilier”, renchérit Geoffrey Mazouzi (PresseTaux Reims).

    Les primo-accédants peuvent avoir droit au PTZ en achetant du neuf et de l’application de la TVA immobilière à 5,5 % au lieu des droits d’enregistrement classiques. Par exemple, pour un même couple, un budget de 280 000 € dans de l’ancien serait porté à 330 000 € dans du neuf”, expose Isabelle Venzal (PresseTaux Poissy).Il est intéressant d’acheter dans le neuf afin de bénéficier du PTZ et de réduire les futures factures énergétiques” , abonde Cédric Humbert. “Attention néanmoins à ne pas acheter trop cher et/ou dans des immeubles ou les charges vont être exorbitantes.”

    Pour Eric Bossaert (PresseTaux Cambrai), le choix de l’ancien avec travaux n’est pas à négliger, puisque cela permet d’avoir recours à l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour financer des travaux de rénovation énergétique. Le montant maximum accordé est de 30 000 €, remboursable sans intérêt. Pour en bénéficier, le logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990 et être occupé en tant que résidence principale. “Actuellement, il est plus avantageux d’acheter dans l’ancien avec une grosse part de travaux ou de faire construire car grâce à l’éco-PTZ et au PTZ : le coût total du crédit et la mensualité se retrouvent diminués en conséquence, ce qui permet de faire baisser le taux d’endettement” , explique Jean-Philippe Journet (PresseTaux Caudry). “Il ne faut pas généraliser, mais la cherté du neuf peut être compensée par un plan de financement incluant un PTZ par exemple. Il existe aussi des possibilités dans l’ancien avec le prêt à l’accession sociale (PAS) ou les prêts conventionnés, comme le 1% patronal” , complète Hervé Grain (PresseTaux Antony). “L’important est de savoir ce que le client souhaite acheter afin de se sentir bien chez lui. De ce constat et en fonction de la situation, c’est au courtier de monter son dossier en prenant en considération les différents bénéfices auxquels le client a droit : prêt 1 % employeur, PTZ dans le neuf ou éco-PTZ dans l’ancien rénové, etc.” , résume Geoffrey Mazouzi.Un projet immobilier est un projet de vie. Que les clients s’orientent sur de l’ancien ou du neuf, nous mettons tout en œuvre pour qu’ils concrétisent leurs projets dans les meilleures conditions financières. Le cas échéant, nous optimisons le montage, le taux d’emprunt, l’assurance du prêt et le recours aux prêts aidés” , ajoute Cédric Leroy (PresseTaux Sannois).

    communique-pressetaux2-6sept2017

    Mais les taux bas ont aussi leurs limites : “Il arrive que des personnes pensant pouvoir prétendre à des prêts viennent nous solliciter, alors que leurs situations ne le leur permettent pas”, relativise Christophe Lamand.Nous recevons donc davantage de demandes. Mais parmi elles, nous sommes contraints d’en refuser beaucoup parce qu’elles sont impossibles à traiter, car le refus de financement des banques serait systématique.“Avec les taux bas, les primo-accédants souhaitent acquérir leur résidence principale à moindre coût en profitant d’un contexte bancaire favorable. Mais cela a également engendré de la précipitation, et donc des achats supérieurs au budget possible”, nuance de son côté Marion Nicolas (PresseTaux Nancy).

    27 000 €
    Apport personnel
    27 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche

    A lire également sur PRESSETAUX

    • PresseTaux : + 21 % de chiffres d’affaires en 2017
      17 Fév 2018

      Sébastien Masure, dirigeant fondateur de PresseTaux, réseau de courtage en crédit, dresse un bilan très positif de l’année 2017 : “Après avoir réalisé 9 % d’augmentation du chiffre d’affaires en 2016, cette croissance est passée à 21 % en 2017 , notamment grâce aux taux bas qui ont suscité davantage de dossiers de renégociation de… Lire la suite

    • Primo-accédants : les principaux critères étudiés par les banques
      10 Fév 2018

      “Stabilité des emplois, apport, épargne, évolution des salaires…” : selon Cédric Humbert, courtier PresseTaux à Chevreuse, les banques scrutent le moindre détail des dossiers des primo-accédants ! “Elles font également attention à la gestion de compte”, poursuit Cédric Leroy, courtier PresseTaux à Sannois. “Il faut montrer au travers du dossier que le client est déjà capable d’honorer sa future mensualité… Lire la suite

    • PresseTaux Mâcon – Pierre-Emmanuel Pluche, implante une nouvelle franchise
      04 Fév 2018

      Pierre-Emmanuel Pluche propose tout type de prêts aux habitants de la région de Mâcon, au carrefour de “trois départements situés dans un rayon de dix kilomètres : l’Ain, la Saône-et-Loire et le Rhône” . Il explique l’intérêt de faire appel à ses services en sa qualité de courtier PresseTaux : “Pour notre client, cela lui… Lire la suite

    • Pressetaux – Quels sont les risques liés à l’investissement locatif ?
      20 Jan 2018

      “Il existe plusieurs risques financiers liés à l’investissement locatif mais qui peuvent être anticipés et évités facilement”, prévient Geoffrey Mazouzi, courtier PresseTaux à Reims. “Un des risques majeurs est la non location du bien”, poursuit Isabelle Venzal, courtier PresseTaux à Poissy. C’est une certitude : les risques sont réels. C’est pourquoi il est fortement recommandé… Lire la suite

    • PresseTaux – Nouvelle franchise à Metz
      17 Déc 2017

      Depuis novembre 2017, les particuliers et les professionnels de la région de Metz peuvent compter sur les services de Benjamin Clément, courtier en crédit du réseau PresseTaux. Fort de ses expériences passées dans l’immobilier et le milieu de l’assurance, il a fait de son âge, 28 ans, un atout : “C’est souvent bien vu de… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • PresseTaux : + 21 % de chiffres d’affaires en 2017
      17 Fév 2018

      Sébastien Masure, dirigeant fondateur de PresseTaux, réseau de courtage en crédit, dresse un bilan très positif de l’année 2017 : “Après avoir réalisé 9 % d’augmentation du chiffre d’affaires en 2016, cette croissance est passée à 21 % en 2017 , notamment grâce aux taux bas qui ont suscité davantage de dossiers de renégociation de… Lire la suite

    • La franchise Age d’Or Services confirme son engagement qualité
      15 Fév 2018

      Créée il y a trois ans, l’agence Age d’Or Services de Sens a obtenu en début d’année sa certification NF Service (« NF 311 Service aux personnes à domicile »). Comme toutes les unités franchisées du réseau, elle propose des prestations d’aide à domicile, accompagnement, petit jardinage, petit bricolage, livraison à domicile, portage de repas… Lire la suite

    • O2 CARE SERVICES – LES CHAMPIONS DE LA CROISSANCE 2018
      13 Fév 2018

      Une croissance exceptionnelle et une ambition forte Leader des services à domicile avec 5 marques, dont O2 Care Services et Apef Services, 17 500 collaborateurs et 257 millions d’euros de volume d’affaires en 2017, le groupe Oui Care est en pleine expansion. Après une année 2017 marquée par la structuration du groupe en France et… Lire la suite

    • Primo-accédants : les principaux critères étudiés par les banques
      10 Fév 2018

      “Stabilité des emplois, apport, épargne, évolution des salaires…” : selon Cédric Humbert, courtier PresseTaux à Chevreuse, les banques scrutent le moindre détail des dossiers des primo-accédants ! “Elles font également attention à la gestion de compte”, poursuit Cédric Leroy, courtier PresseTaux à Sannois. “Il faut montrer au travers du dossier que le client est déjà capable d’honorer sa future mensualité… Lire la suite

    • O2 ouvre son agence Bonneville et recrute 12 employés en CDI
      08 Fév 2018

      « Donner du sens à mon engagement professionnel » Jérôme Boudet, 41 ans, ouvre sa propre agence de services à domicile à Bonneville. Une opportunité pour lui de rendre la vie plus facile aux habitants de sa région, mais également de créer des emplois localement. Après 15 ans d’expérience sur des postes à responsabilités managériales… Lire la suite

    TECHNIC ASSISTANCE BAN17
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur PRESSETAUX

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Je suis intéressé par la franchise PRESSETAUX
    O2 CARE SERVICES
    Trouvez votrelocal