Fermer
Secteurs / Activités

    Procos s'attend à des restructurations - Brève du 22 janvier 2004

    Ce n’est pas une surprise : l’année a été difficile pour les commerçants, y compris pour les enseignes du commerce spécialisé. Selon la fédération Procos (170 adhérents dont 50 franchiseurs) qui a rendu public ses chiffres ce matin, 2003 se solde par une très légère progression des chiffres d'affaires à périmètre comparable (+ 0,6 pour l'indice “centre-ville/centre commercial”, + 0,5 pour l'indice “parc d'activités commerciales”. L'inflation ayant été de 2%, la fédération parle donc de “récession”. “C'est la première fois depuis 1993 que nous avons un indice aussi mauvais”, souligne Jean-Luc Bret, patron de La Croissanterie et président de Procos. Après un 1er semestre bien orienté, malgré des disparités importantes d'un mois sur l'autre et d'une enseigne à l'autre, la guerre en Irak et la canicule ont compromis la suite. Le textile – féminin surtout – et la maison ont plus particulièrement souffert. Pour 2004, Procos craint que, “dans les enseignes positionnées sur la gamme moyenne, en particulier dans le textile, des restructurations ( ne soient) à prévoir”.

    100 000 €
    Apport personnel
    15 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur LA CROISSANTERIE

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise LA CROISSANTERIE
    Consultez l'Indicateur de la Franchise