Fermer
Secteurs / Activités

      Propriétés Privées : Immobilier par Internet, les consommateurs s'y retrouvent-ils ? - Com. de presse du 24 mai 2011

      Com. de presse
      24 mai 2011

      Retour sur la conférence du 17 mai dernier

      L’immobilier par Internet modifie profondément les comportements des acteurs et des consommateurs. Quels sont les changements ces dernières années ? A quoi doivent s’attendre les professionnels de l’immobilier dans l’avenir ? Les Fédérations telles que la FNAIM, l’UNIS… s’interrogent aujourd’hui sur l’avenir des professionnels de la transaction et la montée en puissance des agences “virtuelles”… Ces mutations profondes sont-elles favorables au consommateur ? Comment s’y retrouve-t-il ? Qu’a-t-il à gagner et à perdre ?

      Lors de sa conférence de presse du 17 mai dernier organisée chez Foncier Home, 1er mégastore dédié à l’immobilier et son financement, Proprietes-Privees.com, agence immobilière 100% Internet, a apporté des réponses à ces interrogations avec la participation d’Hervé Parent, président de la FF2I et auteur du livre « Marketing de l’Immobilier »1.

      Internet et les nouveaux comportements immobiliers des consommateurs
      Le constat ne se fait pas uniquement pour l’Immobilier, la place du média Internet est de plus en plus importante chez le consommateur. Aujourd’hui près de 41 millions de français sont des internautes. C’est 24,2% de plus qu’en 2009 et ce chiffre ne cesse d’augmenter.
      Qu’en est-il pour l’Immobilier ? La dernière étude de Médiamétrie2 en janvier 2011 révèle que le nombre de personnes consultant un site lié à l’immobilier (diffuseurs d’annonces, promoteurs, location de vacances, réseaux…) a quasiment doublé. Par jour c’est près de 2 millions de visiteurs qui surfent sur ces sites. Avec 31% des internautes captés, l’immobilier fait partie des catégories les plus visitées par les utilisateurs du web.
      Parmi les sites les plus consultés, une petite dizaine se taille la part du lion et rassemble 80% des visites. Ce top 10 est trusté par les portails de diffusion d’annonces. L’arrivée du Bon Coin a d’ailleurs dopé ces statistiques. En un an, ce site, qui crée la polémique chez les professionnels de l’immobilier, a réussi à décrocher la première place devant SeLoger.com.

      Il est clair qu’aujourd’hui toute personne ayant un projet immobilier va se rendre sur le web. Toute recherche immobilière passe dorénavant par Internet. Le consommateur sait tout ! En ligne il va retrouver toutes les annonces, toutes les agences et obtenir toutes les informations possibles. Le rôle du professionnel de l’immobilier évolue et va devoir continuer à évoluer en conséquence, car le client est de mieux en mieux renseigné. A titre d’exemple, la taille d’une annonce n’est plus du tout la même qu’il y a quelques années, le web a rendu les descriptifs beaucoup plus détaillés.

      Si Internet révolutionne l’Immobilier c’est aussi parce qu’il a permis l’émergence de nouvelles pratiques à destination des consommateurs. La géolocalisation, les visites virtuelles, les applications pour smartphones, les réseaux sociaux mais aussi les réseaux de mandataires indépendants et les évaluateurs sont apparus avec le développement d’Internet. Selon Hervé Parent, certaines de ces pratiques n’ont pas l’impact escompté. La géolocalisation par exemple. La plupart des agents immobiliers ne souhaitant pas inscrire précisément les adresses des biens par crainte de la concurrence, le résultat obtenu n’est pas celui attendu. Même constat pour les visites virtuelles, le coût est encore trop élevé pour que le professionnel investisse dans cette technologie. Pour le président de la FF2I, la visite virtuelle ne permet pas aujourd’hui de déclencher le coup de fil.
      Concernant les réseaux sociaux, la question reste en suspend. Il faut être présent, mais quel en est vraiment l’intérêt à ce jour ?
      A contrario, les applications pour Iphone et Smartphones sont de vrais atouts dans le développement de l’Immobilier sur Internet. Principalement pour les réseaux immobiliers et les diffuseurs d’annonces qui peuvent financièrement développer ces « gadgets ». Le consommateur peut à n’importe quel moment, n’importe quel endroit se connecter pour effectuer ses recherches, en toute liberté.

      Ce changement de comportement du consommateur a pour conséquence de voir apparaitre de nouveaux acteurs qui ont rapidement compris que l’avenir de l’immobilier se trouvait sur Internet. Les sociétés d’évaluation ou d’estimation comme Drimki ou MeilleursAgents.com possèdent une grande compétence technique du web leur permettant de générer un trafic important sur leurs sites. Avec un concept novateur en plein développement, leur place dans le monde professionnel de l’Immobilier ne devrait qu’augmenter.

      Autre acteur en devenir, les réseaux de mandataires immobilier indépendants de type Proprietes-Privees.com, Capi France… Le principe est très simple, la vitrine de l’agence c’est le web. Il n’y a plus de locaux, d’agences « en dur ». Le client s’y retrouve pour plusieurs raisons. Tout d’abord, même si le projet immobilier se construit à partir d’Internet, le consommateur ne peut finaliser ce projet sur Internet. Le relai local et physique est pour l’instant encore incontournable. En recrutant sur toute la France des indépendants qui travaillent depuis leur domicile ces réseaux répondent pleinement à l’attente du consommateur. Autre grande force de ce concept : la baisse des frais d’agence. En se dispensant de locaux, de vitrines, l’agence immobilière sur Internet réduit ses charges de fonctionnement et peut ainsi répercuter cette baisse auprès du client.

      Si les agences traditionnelles veulent rester compétitives, elles doivent diminuer leurs tarifs. Le consommateur est et sera forcément gagnant.

      Proprietes-Privees.com : l’agence immobilière 2.0
      Créée en 2006, Propriétés-Privées fait partie de ces nouveaux acteurs de l’immobilier par Internet. Agence 100% web, Propriétés-Privées est née suite au double constat fait par Sylvain Casters, fondateur et gérant de cette société en plein développement : la profession immobilière est en mal de reconnaissance et Internet est l’avenir de l’activité.

      Selon une étude TNS de février 2010, le logement est devenu la quatrième préoccupation des Français derrière l’emploi, le pouvoir d’achat et les retraites… mais il est reproché à l’agent immobilier son manque de transparence, son manque de professionnalisme (formation légère, suivi inexistant…), un rapport qualité-prix trop élevé par rapport aux services apportés et pour finir un positionnement mal perçu « à côté » des hommes de loi (avocat, notaire). Le consommateur se pose encore trop souvent la question « Pourquoi passer par un professionnel pour vendre ou acheter un bien ? »

      Ce marché de la transaction immobilière ouvre donc une place aux réseaux comme Propriétés-Privées qui propose le bon compromis et positionnement commercial entre l’offre de services proposée par les agences immobilières et l’absence de sécurité et de professionnalisme des Particuliers.
      La diminution du nombre d’agences traditionnelles « en dur » est notable depuis 2007. Les explications sont multiples. La crise immobilière est passée par là, la tendance actuelle est à la concentration des agences (ex. Square Habitat), et le coût de l’investissement en publicité est de plus en plus lourd à supporter.
      C’est aussi pour cela que les réseaux de mandataires sont en pleine progression. Ils peuvent mutualiser les coûts de communication, leurs outils commerciaux et offrent à leurs agents indépendants des commissions de 30 à 60% supérieures à celles proposées par les agences traditionnelles. D’ailleurs ce développement des réseaux commerciaux ne laisse pas la profession indifférente. La FNAIM et l’UNIS souhaitent ainsi une réforme de la loi Hoguet (limitation géographique de l’activité d’une agence, formation et qualification des commerciaux…).

      Concernant Internet, les chiffres cités par Hervé Parent confirment le sentiment de Sylvain Casters. L’immobilier par Internet offre au consommateur plus d’autonomie, plus de liberté, plus d’informations et cela 24h/24 à n’importe quel endroit dans le monde. Comme évoqué auparavant, économiquement le consommateur s’y retrouve.

      L’offre Propriétés-Privées va ainsi permettre de répondre aux nouvelles attentes du consommateur. Quels sont justement les atouts de Propriétés-Privées ? Les services, le professionnalisme, la réactivité et la proximité attendus par les clients, des frais réduits, à seulement 3,9 %, une capacité à innover permanente, une présence nationale à travers un réseau commercial d’agents formés et motivés (200 à ce jour sur toute la France).
      Propriétés-Privées assure ainsi en ligne et sans pas de porte, la gestion de transactions immobilières (ancien, neuf, location, prestige, locaux professionnels) avec les mêmes garanties professionnelles qu’une agence traditionnelle. Grâce à des outils informatiques performants et professionnels, les mandataires immobiliers gèrent les biens en instantané.

      La force de Propriétés-Privées est de proposer une présence Web intensive sur l’ensemble des portails d’annonces immobilières français comme étranger. C’est aussi un site Internet et des logiciels performants, un back-office réactif et disponible dont un service juridique interne permettant une réalisation rapide et de qualité des compromis. Son appartenance à la FNAIM, son compte séquestre à la CGAIM sont aussi des garanties supplémentaires permettant de rassurer le client.

      Dans cette même optique, la mise en place de partenariats dans de nombreux domaines (financement, home-staging…) rejoint cette volonté de services avec comme objectif premier de satisfaire le client.
      Si le client est satisfait, les mandataires Propriétés-Privées le sont aussi. La preuve en est : Propriétés-Privées a reçu le label « Réseau d’Or 2011 » par l’Indicateur de la Franchise.

      Propriétés-Privées ne compte pas s’arrêter là. Le développement de concessions, la mise en place de campagnes TV au niveau national, le lancement de son application pour Smartphone et Iphone, la création d’un mandat novateur (mandat Inter-Cab), ne sont que quelques exemples permettant de renforcer la notoriété et la présence de la 1ère agence immobilière 100% Internet.

      Au final, on se rend bien compte que l’activité immobilière évolue et va continuer d’évoluer avec Internet. Le web a largement modifié la relation entre le professionnel et le consommateur. Ce dernier est devenu « consom’acteur » de son projet immobilier. Les nouveaux professionnels comme Propriétés-Privées ont su saisir cette évolution et participent à la mutation de l’activité immobilière. Le consommateur en est le principal bénéficiaire.

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur PROPRIETES PRIVEES

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise PROPRIETES PRIVEES