Fermer
Secteurs / Activités

      QUESTIONNAIRE FRANCHISE – LOIRE (42) 14 MAI 2010 - Com. de presse du 21 mai 2010

      Com. de presse
      21 mai 2010

      1) Auriez-vous lʼamabilité de nous dire qui vous êtes et de nous expliquer, en quelques mots, votre parcours professionnel jusquʼà la découverte de ce réseau ?
      JP GUILLERMAIN : Marié, 2 enfants, 43 ans. Automaticien dans lʼindustrie en bureaudʼétude durant 20 ans. Lorsque je me suis retrouvé sans emploi après un licenciement, jʼai voulu rebondir immédiatement, mais finalement cela mʼa pris du temps et lorsque jʼai découvert Passtime jʼai su tout de suite que cʼétait ce quʼil fallait que je fasse. Cʼest sans doute cette détermination qui a décidé les franchiseurs à mʼaccorder leur confiance, malgré mon inexpérience dans le domaine commercial.

      2) Par quels moyens avez-vous connu cette franchise et comment êtes-vous entré en contact avec elle ?
      JP GUILLERMAIN : Sur un site spécialisé. Je recherchais une franchise, je souhaitais créer mon entreprise mais sans partir dans lʼinconnue. Jʼai postulé par courrier.

      3) Pouvez-vous nous commenter la rencontre initiale avec le franchiseur et nous dire ce qui a déterminé votre choix pour cette franchise plutôt quʼune autre (ou pour un de ses concurrents) ?
      JP GUILLERMAIN : Jʼai rencontré les franchiseurs de Passtime en juillet 2009 à Perpignan. Je savais que le concept original du Passtime et lʼactivité qui en découlait me correspondait tout à fait, et la rencontre nʼa finalement que confirmé ce que je savais déjà. Ce nʼest pas une décision facile à prendre, que de créer son entreprise après 20 ans de salariat, mais le concept Passtime, la formation et lʼassistance du réseau ont su effacer tous mes doutes.
      Pouvoir travailler à son rythme, librement et sans contraintes. Mon épouse est infirmière, avec des horaires décalés, alors souvent jʼemmène les enfants à lʼécole ou je vais les chercher et le fait de pouvoir gérer mon temps de travail me plaisait beaucoup. Et puis un autre intérêt, de taille, les droits dʼentrée sont raisonnables, en cette période ce nʼest pas négligeable.

      4) Comment avez-vous mis à profit les délais de réflexion prévue par la loi Doubin ?
      JP GUILLERMAIN : Avec lʼaccord des franchiseurs, jʼai contacté plusieurs franchisés Passtime, pour approfondir les différents aspects du concept, leurs réponses correspondaient à mes attentes.

      5) Pensez-vous que vous auriez pu réussir aussi aisément sans lʼassistance du franchiseur ?
      JP GUILLERMAIN : Sans hésiter Non. Personnellement je nʼavais aucune expérience commerciale et quand on le regarde de plus près, par certains aspects, le concept est « pointu ». Avec les années, le franchiseur a mis en place une méthodologie et lorsquʼon la suit « ça marche » immédiatement.

      6) Est-ce que le franchiseur a respecté tous ses engagements initiaux et est-ce quʼil continue à assumer son rôle ?
      JP GUILLERMAIN : Oui, là aussi sans hésitation. Cʼest pratiquement du clé en main. De plus le concept continue dʼévoluer et grâce au forum, les franchiseurs nous écoutent, partagent leur expérience accumulée depuis 10 ans et prennent en compte nos remarques et nos attentes.

      7) Quels outils votre franchiseur a mis à votre disposition lors du lancement de votre entreprise ? Diriez-vous quʼils ont été suffisants ? Et sinon pourquoi ?
      JP GUILLERMAIN : Tout dʼabord « la bible », cʼest le premier élément que lʼon nous remet, sʼen imprégner et la suivre à la lettre et cʼest gagné. Un site internet complet et fonctionnel. Et surtout toutes les semaines une audio conférence avec un « super franchisé » et dʼautres franchisés, nouveaux et anciens, permettant de confronter ses propres expériences et dʼavancer très vite. Enfin, depuis peu, un forum qui permet, tous ensemble, de faire évoluer le concept et de partager ses idées.

      8) À présent que vous êtes en activité, êtes-vous en contact avec dʼautres franchisés du réseau ? Et dans lʼaffirmative comment cela se passe avec eux ?
      JP GUILLERMAIN : Oui, régulièrement. On sʼappelle, on prend des nouvelles, quand cʼest nécessaire, on sʼencourage; comme on pourrait le faire dans sa propre famille. Une fois par an, on se retrouve lors dʼun séminaire, et on prend vraiment tous du plaisir à se revoir.

      9) Quʼest-ce que vous pourriez nous dire au sujet de la formation et de lʼassistance dans ce réseau ? En êtes-vous satisfait ? Et sinon pourquoi ?
      JP GUILLERMAIN : La formation est succincte mais suffisante. Cela permet surtout de mettre le pied à lʼétrier et dʼattaquer « tambour battant » les partenariats dès le lundi suivant.

      10) Si vous avez établi un prévisionnel, êtes-vous en conformité avec celui-ci ? Dans le cas contraire, les perspectives de chiffres dʼaffaires vous paraissent elles bonnes malgré tout ?
      JP GUILLERMAIN : Je nʼavais pas vraiment réalisé de prévisionnel, plutôt un objectif à atteindre, afin de vivre aisément et dʼamortir les droits dʼentrée. Après deux mois de commercialisation, lʼobjectif fixé (pour une période dʼun an) est quasiment atteint, lʼavenir sʼannonce donc plutôt bien.

      11) Diriez-vous, aujourdʼhui, que le concept est bien placé sur le marché ? Et est-ce que cela correspond à lʼétude que vous auriez pu réaliser en amont ?
      JP GUILLERMAIN : Oui, certainement. Après 2 mois de diffusion du Passtime dans mon département, je reçois tous les jours des appels de particuliers ou de comité dʼentreprise qui souhaitent savoir comment se procurer le guide, cʼest dire si le concept est original et plait beaucoup.

      12) Pour finir, accepteriez-vous de vous engager à nouveau avec votre franchiseur si vous pouviez revenir en arrière ? Et si oui, que pourriez-vous dire aux postulants pour les convaincre de signer à leur tour avec cette enseigne ?
      JP GUILLERMAIN : Plutôt deux fois quʼune. Cʼest une activité qui, parfois, peut sembler envahissante, puisque je travail à partir de mon domicile, je reçois des appels à la maison et jʼai même quelques bons clients qui viennent chercher leurs guides chez moi. Mais cʼest ce qui me plait, le contact est permanent et toujours convivial.

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur CLUB PASSTIME

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise CLUB PASSTIME