Fermer
Secteurs / Activités

    Radioscopie 2008 de la franchise - Brève du 4 décembre 2008

    Quelles tendances pour la franchise en 2008 ? La Fédération française de la franchise (FFF), le Groupe Banque Populaire, Réussir l’Express-le Figaro et l’institut CSA ont dévoilé ce jeudi au siège de la Fédération Bancaire Française les résultats de leur « Enquête annuelle de la franchise », la cinquième du genre. Une enquête menée auprès de 403 entreprises franchisées et 153 franchiseurs.
    Malgré “la période de gros temps économique” dixit Christian Le Seac’h (Directeur du Marché des Professionnels de la Banque Fédérale des Banques Populaires), 70% des franchisés se déclarent optimistes et donnent en moyenne une note globale de satisfaction de 7 sur 10 à leur projet professionnel en franchise. De plus en plus diplômé, le franchisé est souvent un ancien salarié (à 74%). Des franchisés dont la réussite se traduit en terme de rémunération puisque 55% et 58% d’entre eux estiment respectivement mieux gagner leur vie qu’un salarié et qu’un commerçant isolé. Par ailleurs, 53% des franchisés déclarent avoir vu leur chiffre d’affaires augmenter entre 2006 et 2007. En revanche, le revenu net moyen enregistre un léger recul (2 500 € en 2008 contre 2 700 € en 2007).
    Pour intégrer un réseau, le futur partenaire franchisé met principalement en avant la réputation et la notoriété de l’enseigne, “autant de valeurs refuges, qui plus est en période de turbulences” analyse le président de la FFF, Guy Gras. Notons également que 78% des franchisés se déclarent attachés à leur réseau (81% en 2007), 75% étant prêts à renouveler leur contrat au terme de celui-ci. Quant au financement du projet, 75% des franchisés ont recours à l’emprunt bancaire. Concrètement, l’achat de la franchise est financé à 57% par l’emprunt – un chiffre à la hausse depuis 5 ans – à 40% par les ressources propres et à 3% par d’autres sources.
    Du côté des franchiseurs, soulignons que les projets de relooking des magasins sont une nouvelle fois à la hausse, 39% des franchiseurs déclarant l’envisager. En matière de dynamisme, le nombre moyen de points de vente en franchise créés sur la période juin 2007/juin 2008 s’élève à 9. 29% des franchiseurs possèdent un point de vente à l’étranger et 26 % réfléchissent à un développement à l’international. Enfin, les nouvelles technologies sont de plus en plus décisives en matière de recrutement, d’animation et de promotion du réseau.
    A la lumière de cette enquête, il semble donc que la morosité économique n’entame pas le moral des franchiseurs et de leurs partenaires franchisés. “Si la franchise a bien une caractéristique, c’est sa capacité d’adaptation pour faire face à un changement de situation”, explique Jean-Christophe Sozza, responsable franchise et commerce associé pour le Groupe Banque Populaire. Un avis partagé par Chantal Zimmer. “L’atout maître de la franchise reste l’alliance des dynamismes et des compétences. Franchiseurs et franchisés sont armés pour traverser la période de turbulences”, juge la déléguée générale de la FFF.