Fermer
Secteurs / Activités

    Réseau caviste à reprendre

    Racheté en 2005, à hauteur de 88 %, par le groupe CL Financial Limited de Trinité-et-Tobago, le réseau de boutiques Le Repaire de Bacchus, spécialisé dans les vins rares et haut de gamme (10 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2010) est à nouveau en vente. Pourtant l’enseigne faisait état, il y a encore un an, de projets de développement importants : son PDG, Eric Brousse, fixait, un objectif de 5 à 6 ouvertures par an pour atteindre les 50 points de vente en région parisienne d’ici 2010.
    Aujourd’hui l’incertitude plane donc à nouveau sur l’avenir de la chaîne. L’activité de caviste en elle-même n’est pas en cause. Ce sont les difficultés rencontrées par CL Financial qui sont à l’origine de cette décision. Troisième producteur mondial de méthanol avec des activités diversifiées dans l’assurance, l’immobilier, la banque et les spiritueux (avec outre Le Repaire de Bacchus, le site de vente en ligne ChateauOnline), le conglomérat trinidadéen (3,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires) a été victime du retournement de conjoncture. La baisse, il y a quelques mois, du cours du méthanol a porté un coup dur à sa branche gazière et la crise financière a fragilisé ses activités bancaires et d’assurance.
    Le Repaire de Bacchus, qui a regroupé jusqu’à une quarantaine d’unités, en fédère aujourd’hui 35, dont quelques-unes en franchise. L’enseigne caviste, fondée en 1983 par Dominique Fenouil, qui avait voulu en faire un concurrent de Nicolas (les deux réseaux sont souvent en opposition directe), est essentiellement implantée en région parisienne, Ses boutiques sont situées sur de bons emplacements dans des rues dédiées à l’alimentaire. Nul doute que le réseau doit susciter bien des convoitises.

    Enseignes du même secteur