Fermer
Secteurs / Activités

    Restauration à table : recul de la fréquentation en 2008 - Brève du 9 mars 2009

    Touchée par la baisse de fréquentation ressentie à partir du début du second semestre 2008, la restauration avec service à table (cafés/bars/brasseries, restauration à thème, restauration non-thématique) a connu l’an passé un net recul : -2,2 % de visites par rapport à 2007, selon le baromètre NPD CREST établi par le Groupe NPD.
    A l’inverse, la restauration rapide (fast-foods, pizzas vente à emporter/livrée, sandwicheries, boulangeries, traiteurs, GMS, cafétérias) a connu une hausse de sa fréquentation : +1,4 % de visites, selon NPD. Permettant à l’ensemble du marché de la restauration commerciale de se maintenir, à +0,3 % de visites (contre +1,8 % en 2007).
    Malgré cette stagnation de la fréquentation, les dépenses totales ont progressé de 1,8 %, à 34,1 Mds€. Une croissance tirée par la hausse de la dépense moyenne par personne : +1,5 % à 6,46 € (contre +0,7 % en 2007), venue compenser en partie le ralentissement de l’activité. Pour aboutir toutefois à une croissance ralentie par rapport à 2007, où les dépenses totales avaient progressé de 2,6 %
    Dernier soutien de la croissance, la restauration rapide a continué à gagner des parts de marché l’an passé (à 72,5 % contre 68 % en 2007), au détriment de la restauration à table (27,5 %, contre 32 %). Plus de 7 visites sur 10 s’effectuent en restauration rapide, souligne NPD. Qui a également constaté que 58 % des visites en restauration commerciale en France en 2008 ont débouché sur une vente à emporter, contre 57 % en 2007.

    Enseignes du même secteur