Fermer
Secteurs / Activités

      Supermarchés : les petits font mieux que les grands

      Les magasins de proximité de la grande distribution alimentaire résisteront mieux en 2013 que les hypers et les supers, selon les prévisions du groupe Xerfi. Toutefois, leur chiffre d’affaires ne devrait progresser que de 1 %.

      Un modèle plus résistant

      Auchan avec A2Pas, Système U avec U Express et Utile, Intermarché avec Intermarché Express, Leclerc avec Leclerc Express, Casino avec Casino Shop, Spar et Vival, Carrefour avec Carrefour City, Carrefour Contact et Carrefour Express, etc. : tous les grands groupes investissent, voire surinvestissent, les centres des petites, moyennes et surtout grandes villes.

      Et pour cause : le modèle résiste mieux que les grands formats. A titre d’exemple, au cours du deuxième trimestre 2012, les enseignes de proximité de Carrefour ont enregistré une hausse de près de 5 % de leur chiffre d’affaires alors que les supermarchés du groupe ne progressaient que de 0,8 % et que les hypermarchés voyaient leur CA reculer de 3,5 % (- 5,7 % hors essence).

      Dans son rapport “Les formats de proximité de la grande distribution alimentaire à l’horizon 2013”, Xerfi, groupe spécialisé dans les études économiques sectorielles, prévoit que le chiffre d’affaires des magasins de proximité devrait augmenter de 1 % au cours de 2013. Si cette progression peut paraître faible, elle est à comparer au recul attendu de 1 % du chiffre d’affaires des hypermarchés et à la très timide hausse de 0,5 % de celui des supermarchés. Selon Xerfi, “les réseaux bénéficieront des efforts des enseignes pour accroître l’extension de leur parc et renforcer leur attractivité (rénovation des unités, opérations promotionnelles, etc.)”.

      Enseignes du même secteur