Fermer
Secteurs / Activités

    Un mauvais millésime pour les soldes d'été - Brève du 30 juillet 2009

    Bilan plus que mitigé pour les soldes d’été, débutées le 25 juin et achevées le 28 juillet. Selon des données fournies par la Fédération nationale de l’habillement, qui regroupe plus de 44 000 boutiques de commerce indépendant multimarques, les ventes enregistrées par les enseignes françaises ont accusé un recul de -3% par rapport à l’année 2008. Globalement, toutes les fédérations du secteur du prêt-à-porter font état d’une baisse de chiffre d’affaires par rapport aux soldes d’été de l’an passé, dans une fourchette comprise entre -2% à -4%.
    Au niveau des circuits de distribution, les grands magasins s’en sortent relativement bien avec un chiffre d’affaires stable ou en hausse de +3%, tandis que les supermarchés et les hypermarchés ont vu leur activité s’affaisser de près de 10%. Les chaînes spécialisées et les magasins indépendants ont mieux résisté, avec des résultats en recul de 0 à -3%.
    Parmi les explications avancées pour ces résultats figurent notamment les larges rabais consentis d’emblée par les commerçants pour écouler leurs stocks, ainsi que la mise en place des soldes flottants, autorisés dans le cadre de la loi LME et permettant aux magasins de choisir deux semaines supplémentaires de déstockage en plus des deux périodes fixes de cinq semaines. “Ces soldes flottants ont retiré de la visibilité aux consommateurs, qui ne savent plus à quel moment acheter”, a déclaré à l’AFP Charles Melcer, président de la Fédération nationale de l’habillement.