Fermer
Secteurs / Activités

      “Une décision ubuesque” - Brève du 25 janvier 2008

      Brève
      25 janvier 2008

      “Ubuesque !” Voilà ce qu’inspire à Thomas Chavanne, franchisé Bois & Chiffons à Plan-de-Campagne et président délégué de la FFAC (Fédération française des associations de commerçants) en charge de la région Sud, la décision du tribunal administratif de Marseille d’annuler les arrêtés préfectoraux autorisant 133 commerces de la plus grande zone commerciale de France à ouvrir le dimanche.
      “Nous avons présenté des dossiers argumentés, prouvant de manière chiffrée que la fermeture du dimanche portait atteinte à la bonne santé de nos commerces. Et contre toute attente, alors que nous avions le soutien de FO, de la CFTC et de la CGC, le juge nous a déboutés.” Thomas Chavanne reproche à ce dernier de ne “même pas avoir ouvert” les dossiers qui lui ont été confiés. Et d’avoir “rendu cette décision qui, il le savait, ne manquerait pas créer la polémique pour pousser les politiques à assumer leurs responsabilités et à légiférer, enfin, sur la question.”
      Les magasins de Plan-de-Campagne ont prévu d’ignorer cette décision de justice. “Nous resterons ouverts le dimanche parce que nous n’avons pas le choix. C’est sur cet avantage concurrentiel que s’est bâti le succès de Plan-de-Campagne. Pour cela aussi que nous payons des droits au bail si élevés. La plupart des commerçants de la zone ne survivraient tout simplement pas à la fermeture dominicale.”