Fermer
Secteurs / Activités

    Assistance : le franchiseur à vos côtés

    Assistance : le franchiseur à vos côtés

    Dernière mise à jour le 28 février 2017

    Un franchiseur doit vous aider à mettre en œuvre efficacement son savoir-faire pendant toute la durée de votre contrat. Une mission que la plupart des têtes de réseaux s’efforcent de remplir avec sérieux, comme le montre notre enquête réalisée auprès de 395 enseignes.

    Redevances d’enseigne : entre 3 et 6 % du chiffre d’affaires le plus souvent

    Les redevances d’enseigne, qui permettent à la fois à la tête de réseau de rémunérer tous ces efforts d’animation et de tirer un légitime profit de son activité, sont sinon une constante du moins une pratique très répandue dans le commerce indépendant organisé. Le plus souvent elles sont proportionnelles au chiffre d’affaires réalisé par le franchisé (affilié, concessionnaire, licencié…) et versées annuellement, mais parfois aussi fixes ou fonction du nombre d’appareils (cabines de bronzage) ou de pistes (lavage haute pression) exploités par l’adhérent.

    Selon notre enquête, 89 enseignes n’en réclament toutefois pas (ou n’ont pas souhaité l’indiquer). Dont moins d’une moitié de franchises à proprement parler, la plupart se développant plutôt en affiliation ou concession, systèmes dont on sait qu’ils permettent d’autres modes de rémunération de la tête de réseau.

    Pour celles qui les pratiquent, les redevances d’enseigne (ou royalties) sont le plus souvent comprises entre 3 et 6 % du chiffre d’affaires du franchisé. Mais elles peuvent monter jusqu’à 8 % chez certains. A noter que des enseignes font le choix d’un système mixte, mêlant montant fixe et pourcentage du chiffre d’affaires. Et que d’autres pratiquent des prélèvements dégressifs, afin de ne pas pénaliser leurs membres qui réaliseraient les plus gros chiffres de ventes.

    Les redevances de publicité qui, comme leur nom l’indique, rémunèrent, elles, les efforts menés par les têtes de réseaux en matière de communication nationale (presse, radio, télévision), sont moins la norme. A peine plus de la moitié des enseignes de notre panel (206) déclare les utiliser. Mais rien d’affiché dans ce domaine par exemple chez Ucar, Autour de Bébé, Leonidas, Courtepaille ou Age d’Or Services. Les chaînes qui y ont recours optent majoritairement pour un montant de 1 à 2 % du chiffre d’affaires de l’adhérent, plus rarement pour un pourcentage supérieur à 3 % et exceptionnellement ici pour une somme forfaitaire fixe.