Fermer
Secteurs / Activités

    Mauvaises affaires pour les banques dans l'immobilier - Brève du 26 août 2009

    Né fin juillet du rapprochement entre la Caisse d’Epargne et la Banque Populaire, le nouvel ensemble BPCE accuse une perte de 757 M€ au 1er semestre. En plus des effets de la crise financière, qui a frappé de plein fouet sa filiale Natixis, le groupe paie aussi les conséquences du ralentissement du marché immobilier. Où les banques s’étaient distinguées par des rachats spectaculaires.
    Le résultat de BPCE est ainsi pénalisé par des “provisions pour dépréciations d’écarts d’acquisition” de 996 millions d’euros, principalement liées aux filiales immobilières “acquises récemment en haut de cycle”. Comme le groupe de services immobiliers Foncia (550 agences, dont 130 en franchise), repris par la Banque Populaire début 2007. Ou encore le promoteur Nexity (propriétaire des chaînes Guy Hoquet l’Immobilier et Century 21 France), absorbé par la Caisse d’Epargne en 2007.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur FONCIA

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise FONCIA
    Consultez l'Indicateur de la Franchise