Fermer
Secteurs / Activités

      Patrick Mary, directeur du développement - Interview du 9 janvier 2008

      Interview
      9 janvier 2008

      Nous continuerons à saisir toutes les opportunités d’implantation qui s’offriront à nous pour Eléphant Bleu.

      Vous venez de racheter les centres de lavage Carrefour. Dans quelle stratégie de déploiement s’inscrit cette opération ?
      Ce rachat ne relève pas d’une stratégie nouvelle. Il est purement opportuniste. Nous avons simplement profité de la politique de désengagement de Carrefour vis-à-vis de ses filiales dédiées aux services automobiles. Lorsque l’enseigne a voulu se séparer de ses stations de lavage, nous nous sommes, avec d’autres d’ailleurs, portés acquéreurs. Eléphant Bleu a finalement été choisi comme repreneur et le contrat signé à la toute fin 2007. Nous prenons cette opération comme une chance de gagner encore en visibilité. Et comme un appel du pied à d’autres enseignes de la grande distribution qui pourraient être intéressées.

      Les 35 centres repris seront exploités en propre. Parallèlement, votre parc de stations franchisées stagne, il a même reculé en 2007. Doit-on voir dans cette situation le signe d’un virage dans votre mode de développement ?
      Absolument pas. Nous n’aurions aucun intérêt à poursuivre notre développement autrement qu’en partenariat. Nous créons d’ailleurs chaque année 20 à 25 nouveaux centres franchisés. Ce n’est pas à proprement parler ce que j’appelle stagner ! Seulement notre réseau a 20 ans, l’âge auquel un certain nombre de nos adhérents les plus anciens ne souhaitent ou ne peuvent pas forcément renouveler leur contrat. Cela fait partie intégrante de la vie normale d’un réseau, et pas seulement du nôtre. Cette année, nous avons en plus eu à subir le départ de l’un de nos gros franchisés, en l’occurrence Shell, propriétaire de 30 unités, qui dans le cadre de sa politique monde a décidé de se retirer de l’activité lavage. Mais cela ne nous empêche pas, pour 2008, de prévoir une trentaine de nouvelles ouvertures en franchise.

      Vous semblez vouloir privilégier, dans cette optique, le recrutement d’investisseurs…
      Je n’aime pas ce terme, qui paraît désigner des partenaires cantonnés à un rôle purement financier. Le lavage est un service de proximité. Nous cherchons donc des adhérents actifs, capables d’animer véritablement une ou plusieurs unités. Le coût du foncier nous amène effectivement à cibler des investisseurs, si possible munis de terrains. Mais historiquement, de toute façon, la franchise Eléphant Bleu a toujours été vendue comme une source de diversification et non comme une activité “alimentaire”. Nous restons donc fidèles à notre modèle de déploiement. Et continuerons à saisir toutes les opportunités d’implantation intéressantes qui s’offriront à nous.

      70 000 €
      Apport personnel
      15 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur ELEPHANT BLEU

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise ELEPHANT BLEU