Fermer
Secteurs / Activités

      Sophie Richard, fondatrice du réseau Viagimmo - Interview du 22 novembre 2021

      Interview
      22 novembre 2021

      Le viager devient une évidence pour certains candidats, parce que c’est un marché de niche protecteur, où tout est à conquérir.

      Sophie Richard, fondatrice de la franchise immobilière Viagimmo, spécialiste du viagerQuatre ans après son lancement en licence de marque, où en est le développement de votre enseigne d’agences immobilière spécialistes du viager ?

      Notre objectif (fixé avant la crise Covid) de regrouper 30 agences sous enseigne Viagimmo à fin décembre 2021 (ouvertes ou en cours d’ouverture) a été atteint en juin dernier. Avec notamment beaucoup d’inaugurations au mois de septembre : à Toulouse, Thonon-les-Bains, Rueil-Malmaison… Et de prochaines ouvertures, en cours ou à venir, à Lyon, Clermont-Ferrand, Le Touquet ou encore La Baule, mais aussi en Guadeloupe.

      Quels sont vos objectifs de développement ?

      Notre objectif est de compter 45 agences Viagimmo fin 2022. Avec de nouveaux chefs d’entreprise mais aussi avec des partenaires en place : 6 ou 7 licenciés ouvrent leur 2e point de vente après un à trois ans d’exploitation sur leur première agence, preuve que le concept fonctionne.

      Beaucoup d’entre eux exploitent leur affaire en famille, signe que les valeurs de la marque sont partagées au sein même du réseau, puisque le principe du viager repos sur l’entraide intergénérationnelle.

      Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur le développement du réseau, et son activité ?

      Le Covid et la crise sanitaire ont incité de nombreux entrepreneurs, qui avaient envie de donner du sens à leur activité, à quitter leur travail pour se consacrer à un projet de vie, par exemple se lancer en franchise. En effet, beaucoup de salariés souhaitent devenir leur propre patron, et ouvrir leur propre commerce mais sans être seuls, et choisissent de la faire en réseau, ce qui leur permet d’accéder à un échange de bonnes pratiques, et à un mix marketing éprouvé. C’est le cas de certains licenciés Viagimmo, dont beaucoup se sont lancés en famille comme à Toulon (2 amis), Tours (mère et fille) ou Paris 16e (mari et femme).

      Agence immobilière sous enseigne Viagimmo aux Sables d'OlonneSur notre activité de viager, la crise sanitaire a entraîné un réel boom : désormais, des enfants nous apportent le dossier de leurs parents pour trouver des solutions de vie à domicile, car de nombreuses personnes n’ont pas envie d’aller en Ehpad, où elles redoutent de souffrir de l’isolement, et qui coûte cher (2 900 par mois et par personne en moyenne).

      Enfin, du côté de l’entrepreneuriat, le dispositif viager a le vent en poupe, car on assiste à une vraie prise de conscience : certaines barrières psychologiques tombent et de plus en plus de Français considèrent que le viager apporte une réponse apaisée à la question des retraites, qui est devenue une source de craintes.

      Cela attire de nouveaux candidats, avec des profils très intéressants, qui ont entendu parler de la marque : le viager devient une évidence pour ces candidats, parce que c’est un marché de niche protecteur, où tout est à conquérir.

      Avez-vous dû faire évoluer votre savoir-faire afin de vous adapter à la crise sanitaire ?

      Le concept Viagimmo faisait déjà appel à beaucoup d’outils digitalisés : tout ce dont j’ai besoin pour faire mon métier, je le mets à disposition des licenciés dans un Intranet. Face à la crise sanitaire, nous avons encore renforcé l’accompagnement en one to one avec les licenciés, via des réunions en visio une fois par mois. Cela nous a permis de mieux les accompagner localement et de faire un point sur leurs difficultés, leurs axes d’amélioration

      Sur la partie digitale et communication auprès des acquéreurs, nous avons aussi créé un simulateur de rentabilité, adossé à un outil calculateur de viager, afin de lutter contre l’idée reçue qui amène l’acheteur à penser qu’il va surpayer son viager. Nous voulons jouer la transparence sur les chiffres, pour que l’acquéreur se sente rassuré.

      Comment avez-vous fait évoluer l’accompagnement de vos franchisés ?

      J’exploite toujours en propre mon agence pilote des Sables-d’Olonne afin de rester connectée à mon marché, et de mieux l’analyser pour pouvoir mieux anticiper. J’ai également recruté cinq personnes à la tête de réseau, et externalisé certains services avec prestataires indépendants.

      Le réseau bénéficie également des compétences de ses membres, car les licenciés Viagimmo ne sont pas standardisés : ils viennent tous d’univers complètement différents. Nous avons ainsi mise en place des commissions (communication, juridique, technique) pour étoffer notre panoplie d’outils et avoir toujours un train d’avance.

      40 000 €
      Apport personnel
      16 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur VIAGIMMO

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise VIAGIMMO