Fermer
Secteurs / Activités

    Snacking : la vente au comptoir pèserait plus lourd que la restauration à table - Brève du 7 mars 2013

    Selon une étude du cabinet spécialisé Gira Conseil, pour le salon Sandwich & Snack Show, la vente au comptoir (fast-food, restauration rapide, libre service, cafétérias et self-service) pèse désormais plus lourd que la restauration dite traditionnelle avec service à table.

    A l’occasion du salon Sandwich & Snack Show (20 et 21 mars à Paris, Porte de Versailles), le cabinet spécialisé Gira Conseil a dévoilé fin février ses chiffres sur le marché du snacking et du sandwich en 2012.
    “Malgré un ralentissement et une conjoncture économique peu optimiste”, souligne cette étude, le marché de la restauration rapide en France a enregistré en 2012 un chiffre d’affaires de 34 Mds€, soit une croissance de 3,97 % par rapport à 2011 et plus de 73,5 % de croissance depuis 2004.
    “Au sein de la consommation alimentaire hors domicile, la vente au comptoir pèse désormais plus lourd que la restauration dite traditionnelle avec service à table (53,74 %)”, estiment en outre les analystes du Gira. Pour lesquels la notion de vente au comptoir “comprend toutes les formes de restauration de type fast-food, restauration rapide moyen et haut de gamme, libre service, cafétérias et self-service”.
    Le chiffre d’affaires du marché du sandwich s’est quant à lui élevé en 2012, à 7,01 Mds€, soit une croissance de 6,27 % par rapport à 2011, selon Gira Conseil. Les Français consommé l’an passé 2,105 milliards de sandwichs tous circuits de distribution confondus, soit une croissance de 3,96 % par rapport à 2011.
    “Le sandwich se laisse cependant dépasser par les pâtes”, indique enfin cette étude, selon laquelle “pour 1 portion de sushi consommée en 2012, il se consomme 8 kebabs, 23 hamburgers, 25 pizzas, 64 sandwichs et 198 plats de pâtes”.