Fermer
Secteurs / Activités

    Multi-franchise : multi-avantages, mais…

    Multi-franchise : multi-avantages, mais…

    Dernière mise à jour le 28 février 2017

    La multi-franchise est un réel levier pour le franchiseur tout en étant un vecteur de performance pour le franchisé : un partenariat gagnant-gagnant si toutefois quelques précautions sont prises.

    20 % des franchisés sont multi-franchisés

    La multi-franchise est un phénomène qui tend incontestablement à se développer au sein des réseaux. Selon notre enquête sur le profil des franchisés, il apparaît que sur 447 enseignes, 351 recherchent des candidats prêts à ouvrir une ou plusieurs unités tandis que 32 ne recrutent que des multi-franchisés potentiels. Leur nombre atteint un peu plus de 20 % de l’ensemble des franchisés d’un réseau, avec une moyenne de 3,5 magasins par multi-franchisé. Ce taux s’élève à 40 % en moyenne dans la restauration rapide, secteur au sein duquel certains partenaires peuvent posséder plus d’une dizaine de points de vente.

    Le pourcentage de multi-franchisés au sein d’une chaîne progresse avec la taille et la maturité de cette dernière. Ces données ressortent de l’étude dirigée par Jacques Boulay, professeur à l’ESSCA pour la Fédération française de la franchise (FFF), réalisée en 2011 auprès de 357 réseaux. Autre élément indiquant l’appétence pour ce type d’organisation, toujours d’après la FFF : 26 % des franchisés interrogés en 2011 souhaitaient ouvrir ou reprendre une seconde boutique au sein de leur réseau actuel.

    A titre d’exemple, près de la moitié des partenaires Easy Cash sont des multi-franchisés. La majorité de ces derniers sont à la tête de 2 ou 3 magasins. “Nous avons la chance d’être sur un secteur porteur. Ce sont les franchisés eux-mêmes qui souhaitent se développer. Nous, en tant que franchiseurs, nous les encourageons. Il est vrai qu’ils ont la capacité financière de réinvestir”, précise Jérôme Taufflieb, président de l’enseigne d’achat-vente.