Franchises sans local : une solution moins coûteuse ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Franchises sans local : une solution moins coûteuse ?

Dernière mise à jour le 28 février 2017

Certains concepts de franchise n’ont pas besoin de pas de porte ou d’agence. Sans local à louer, acheter ni aménager, les besoins de financement de départ sont plus raisonnables, rendant les projets plus accessibles.

Pas de surface de vente pour 10 % des enseignes

Dans le cadre de notre enquête de novembre 2014 sur les priorités d’implantations des enseignes (Franchise Magazine n°245, Décembre-janvier 2015), nous avons demandé à ces dernières de nous indiquer « la surface de vente de (leur) magasin-type (en m²) ». Sur les 400 réseaux qui nous ont répondu, 41 % s’expriment sur 50 à 100 m², 20 % sur 100 à 300 m², 17 % sur plus de 300 m² et 16 % sur moins de 50 m².

Toutefois, une quarantaine d’enseignes (soit 10 % environ) n’ont pas indiqué de surface de vente (voir encadré) : c’est le cas notamment de chaînes actives dans le service aux entreprises (communication, conseils aux PME, publicité, ressources humaines…), le bâtiment, rénovation et l’immobilier.

Logiquement, l’investissement à prévoir pour rejoindre ces réseaux est moindre. Mais les besoins en communication de lancement et les démarches de prospection commerciale sont plus importants : l’absence de vitrine impose en effet, pour se faire connaître par les clients potentiels, de recourir à des moyens comme l’affichage, le publipostage, le référencement Internet, voire le « porte à porte » pur et dur…

FINANCEMENT FM 2017 RECTANGLE
Financez votre projet