Fermer
Secteurs / Activités
      Miniature-Yann-Jehanno-1400×1400

      12 min

      12 min

      MP3 (27.43 Mo)

      Yann Jehanno est le Président de la franchise d’agences immobilières Laforêt : la crise sanitaire a amené l’entreprise à faire preuve d’agilité dans tous les domaines, explique-t-il.

      • Flux RSS
      • Deezer
      • Spotify
      • Apple Podcasts
      • Google Podcasts
      50 000 €
      Apport personnel
      28 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche

      Yann Jehanno, bonjour, vous êtes président de la franchise d’agences immobilières Laforêt. Tout d’abord, merci d’avoir accepté l’invitation de Franchise Magazine.

      Bonjour, je vous remercie.

      Ma première question est la suivante quel est l’impact de la crise sanitaire sur l’activité du réseau Laforêt?

      Eh bien, je dirais que sur l’année 2020, les activités immobilières font partie de celles qui ont été rescapées et qui n’ont pas été touchées de plein fouet, en tout cas, alors que nous avons dû fermer nos d’agences et cesser notre activité pendant trois mois, c’est-à-dire 25% du temps, l’activité, elle, n’est en retrait que de 6%, faisant de l’année 2020 la deuxième meilleure année de tous les temps pour le réseau Laforêt. Et puis, le premier trimestre de l’année 2021 se présente exactement sur la même dynamique.

      Les volumes de transactions sont supérieurs à ceux du premier trimestre 2021 et le mois d’avril ne dément pas cette tendance, donc plutôt ravis d’être épargné par le contexte sanitaire et économique qui impacte notre pays depuis un peu plus d’un an maintenant.

      Avez-vous dû faire évoluer votre savoir-faire pour vous adapter à la situation?

      Oui. Le savoir-faire a évolué. Nous sommes depuis toujours dans une démarche Bottom-Up, c’est-à-dire qui remonte du réseau vers la tête de réseau. Donc, on a dû s’adapter, je pense notamment aux visites en période de confinement où nous avons développé le système Visio Visite, qui permet d’organiser une visite avec d’un côté le propriétaire qui a son téléphone à la main, qui fait la visite guidée et de l’autre côté, l’agent immobilier qui explique qui met en avant également le logement, ces avantages.

      Et puis, évidemment, la troisième partie, l’acquéreur qui, lui, peut sans se déplacer de chez lui, avoir accès, visiter, revisiter ou présélectionner un logement également à distance. C’est l’un des multiples exemples d’adaptation que nous avons délivrés durant cette période.

      Et ces adaptations mises en place dans le cadre de crise sanitaire. Vous comptez les maintenir dans l’avenir?

      Alors ce qui a changé, c’est peut-être un retour aux plus grande agilité que nous connaissions parfaitement lors du lancement de LaForêt.

      On va beaucoup plus vite pour délivrer et on corrige après, au fil du temps, alors que jusqu’à maintenant, nous étions plutôt dans la délivrance de produits et de services parfaitement finis ce qui prenaient un peu plus de temps. Cette agilité aujourd’hui fait partie de notre quotidien. Et en effet, nous la conservons, en tout cas pour le moment, et il en restera certainement plus que des traces.

      Où en est le développement de votre réseau? Pour cette première partie d’année 2021?

      Bien écoutez, le développement du réseau et sur une très forte dynamique puisque depuis le début de l’année, le réseau Laforêt a accueilli 39 nouveaux franchisés et ouvert 23 implantations. Aujourd’hui, les entrepreneurs à la création, à la reprise d’entreprise ou les agents immobiliers indépendants qui souhaitent affilier leurs agences immobilières sont au rendez-vous. Ils se sont rendu compte, d’une part, pour les entrepreneurs et créateurs, que le marché de l’immobilier était, comme nous l’avons souligné à l’instant épargné, était un commerce essentiel qui est ouvert aujourd’hui, malgré ce troisième confinement et qui continue à bien fonctionner et puis d’autre part, pour les professionnels déjà installés, eux se sont rendus compte que la franchise permettait de leur apporter les réponses dont ils auraient eu besoin durant cette année si particulière, sur des plans juridique, sur des plans comptables, sur des plans sociaux, sur la manière d’interagir avec les clients, sur la mise en place de ces nouveaux outils relationnels que sont les réseaux sociaux, que peuvent être les messageries instantanées, également donc beaucoup d’activités et nous en sommes ravis.

      Quels sont vos objectifs de développement d’ici à la fin de l’année?

      Alors, nos objectifs et notre objectif n’est pas nécessairement d’empiler les points de vente. Évidemment, le réseau Laforêt fête cette année ses 30 ans, ce qui signifie une part du parc d’agences immobilières qui se renouvelle, qui change de main, des franchisés qui partent à la retraite, qui transmettent à leurs enfants, qui transmettent à leurs collaborateurs ou à d’autres repreneurs donc on doit les aider dans cette démarche. Et puis, de l’autre côté 200 territoires, en France, que nous avons toujours à conquérir.

      Donc, je dirais cette année une trentaine ou une quarantaine de franchisés pour reprendre des points de vente. Et puis, vraisemblablement, un peu plus d’une cinquantaine pour se développer sur de nouveaux territoires. Mais notre priorité est surtout de développer le chiffre d’affaires, la performance et la rentabilité par points de vente. Donc, ça passe évidemment aussi par la diversification des métiers. Les métiers d’agences immobilières se sont la vente, évidemment, la location, l’immobilier commercial de proximité. Et puis, les métiers de l’administration de biens, dont la gérance locative et le syndic de copropriété, donc on travaille ardemment sur ces actes pour consolider encore chaque point de vente.

      Quels sont les critères à respecter pour devenir franchisé LaForêt?

      Il n’y a aucun critère puisque la particularité du réseau Laforêt, c’est de recruter à la fois des professionnels de l’immobilier, des agents immobiliers indépendants qui souhaitent passer sous enseigne Laforêt, en se rendant compte, évidemment, qu’une enseigne, aujourd’hui est une vraie boussole pour le consommateur. Des négociateurs immobiliers, des négociatrices, des gestionnaires, des assistants, des assistantes qui ont envie de franchir un palier. Et puis toute une partie de franchisés qui sont en reconversion professionnelle, donc qui peuvent venir de la banque, de l’assurance, du commerce.

      Donc, l’horizon, finalement, n’est pas, n’est pas un critère. Le premier critère c’est que le métier d’agent immobilier est une profession réglementée avec une carte professionnelle. Donc, il faut un certain niveau de diplôme pour celles et ceux qui ne l’ont pas, nous proposons des solutions de validation des acquis de l’expérience professionnelle ou des formations diplômantes. Donc ça, c’est le premier critère, le deuxième, évidemment c’un critère financier. Se lancer dans une création d’entreprise, c’est quelque chose de sérieux, donc, il faut partir avec de quoi financer, ce besoin en fonds de roulement. De quoi également lever des capitaux auprès de sa banque. Et puis, le troisième item sont d’ordre particulier, c’est bien évidemment la motivation pour l’entrepreneuriat. La motivation pour ce métier de proximité et puis le goût pour l’immobilier, mais ça je crois que beaucoup de Français l’ont en eux.

      Comment se déroule le recrutement et la formation de vos nouveaux franchisés, dans le contexte actuel?

      Le recrutement de nouveaux franchisés se fait à 100% à distance et en digitalisé. Aujourd’hui, ça commence par une réunion d’information les LaForêt en live, un webinaire et puis ensuite des rendez-vous avec des chargés de développement pour faire mûrir le projet géographiquement, financièrement en fonction de ses ambitions. Et ça abouti, évidemment, une fois que les délais légaux sont passés, une fois que toutes l’information d’êtat du marché, l’information financière a été transmise et a été consolidée, a été corroborée, ça s’achève par une signature.

      Là encore à distance, en dématérialisé, signature du contrat de franchise, en signature électronique et ensuite on enchaîne sur la formation initiale des franchisés qui s’appelle la FAC, qui se déroule en cinq sessions, à l’occasion de cinq sessions chaque année, qui alternent cinq semaines de formation théorique à Paris, où on parcourt aussi bien les métiers de l’immobilier, que la gestion d’une entreprise, le recrutement, la réputation, la e-réputation, la communication, etc. Cinq semaines théoriques extrêmement dense.

      Et puis quatre semaines entre ces cinq semaines théoriques, quatre semaines sur le terrain, dans des agences du réseau Laforêt pour voir concrètement comment cela se passe, comment ça fonctionne et pour pouvoir échanger avec ses futurs pairs sur les enjeux, les difficultés, les erreurs à ne pas faire ou au contraire, à faire pour les expérimenter. Et ensuite, on rentre dans la vie classique de la franchise avec de la formation continue qui est un élément extrêmement fort de l’ADN du réseau Laforêt.

      Est-ce que vous avez eu des retours positifs de vos franchisés par rapport à votre gestion de la crise?

      Oui, les franchisés, nous les avons interrogés évidemment par des questionnaires de satisfaction pour les inviter à se positionner sur, d’une part, notre gestion de la crise et sur d’autre part, sur ce qui allait changer vraisemblablement dans leur travail au quotidien. Alors, on a été très présents durant cette gestion de la crise, très présent commercialement pour l’activité, avec des plans d’action commerciale. Il y en a eu quatre ou cinq durant ces douze derniers mois et tous dédiés aux périodes de confinement ou de couvre-feu, avec un guide de préconisations sanitaires qui a été développé et validé en collaboration avec le leader de la certification mondiale qui s’appelle SGS.

      Avec beaucoup de formation. Beaucoup de webinaires. Des efforts financiers sur les redevances. Des efforts également par les partenaires référencés du réseau. Donc, globalement, un niveau d’accompagnement, en tout cas, qui a été jugé comme satisfaisant par nos franchisés. Ils ont vu que la tête de réseau était là pour les aider, pour les accompagner, pour les aider à y voir plus clair. Et puis pour construire des solutions. Parce que c’est vrai que dans ces périodes où on est livré à l’inconnu, on s’est rendu compte nous, très rapidement, qu’on n’allait pas avoir les réponses attendues et qu’il fallait les créer.

      Ou en tout cas, approcher des réponses et des solutions pour être capable de fonctionner dans ces périodes si particulières.

      Quels conseils vous pourriez donner à un porteur de projet qui envisagerait de se lancer sur le marché de l’immobilier ?

      Le premier conseil c’est évidemment de comparer, de comparer les enseignes, les offres qui se présentent à lui, en regardant évidemment la santé financière de sa tête de réseau, en regardant également sa pérennité. Le réseau Laforêt fête cette année ses 30 ans c’est un gage de réussite et de succès. En regardant le staff qui est présent dans la tête de réseau, les compétences, le nombre de collaborateurs et de collaboratrices également et puis l’accompagnement au quotidien, aussi bien physique, présentielle pour les formations, pour l’animation sur le terrain, pour les réunions entre franchisés, qu’elles soient régionales ou nationales, et les outils également.

      Distanciel, pour se former, pour s’informer, pour commander, pour s’équiper. Donc le benchmark est vraiment extrêmement nécessaire. Il y a un côté coup de cœur indéniable. Il faut se sentir à l’aise. Il faut adhérer à une politique, à un état d’esprit, à un plan stratégique et c’est ce qui, finalement, emporte la décision, quand les critères, on va dire les plus concrets, ont été validés.

      Yann Jehanno, je vous remercie, je rappelle que vous êtes président de la franchise d’agences immobilières Laforêt et que votre actualité est à retrouver, notamment sur les sites Franchise Magazine et AC Franchise

      Merci à vous à très bientôt.

      Miniature Le Podcast Écoutez les interviews des
      franchiseurs en Podcast
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur LAFORET

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise LAFORET
      Consultez l'Indicateur de la Franchise