Fermer
Secteurs / Activités
    Miniature-Vincent Olivier-1400×1400

    7 min

    7 min

    MP3 (6.49 Mo)

    Vincent Olivier, directeur du développement de L’Orange Bleue, explique comment son réseau de salles de sport fait face à la crise sanitaire

    • Flux RSS
    • Deezer
    • Spotify
    • Apple Podcasts
    • Google Podcasts
    50 000 €
    Apport personnel
    Voir la fiche

    Vincent Ollivier Bonjour, vous êtes directeur du développement de l’Orange Bleue, leader de la remise en forme en France.

    Quel est l’impact de la crise sanitaire que nous traversons sur l’activité du réseau ?

    Au niveau du développement, le groupe orange bleue reste optimiste malgré la tourmente de l’année dernière. On a réussi à signer 63 nouvelles salles sur 2020 et parallèlement, on a réussi à ouvrir 30 nouveaux clubs. C’est une belle performance compte tenu du contexte de 2020.

    Quelle est la situation des salles de sport de votre réseau à l’heure actuelle ?

    A l’heure actuelle, on en a 380 clubs qui font l’objet d’une fermeture. Depuis le premier confinement, on a des gérants qui maintiennent le lien avec leurs adhérents. On y parvient grâce notamment à une plateforme de cours en ligne qui propose des cours renouvelés toutes les semaines, des cours en live, ce qui fait que partout en France, on maintient le service de manière alternatif évidemment puisque c’est via la vidéo, avec les adhérents. Et on sera prêt à les accueillir lorsque les clubs rouvriront, sachant qu’entre temps il y a une période de réouverture, notamment cet été, et qu’on a mis en place tous les protocoles requis pour assurer l’exercice de l’activité physique dans des conditions sanitaires qui soient les plus saines possible, avec mise à disposition de gel hydro alcoolique, de produits désinfectants après l’utilisation des machines et des mesures de distanciation d’au moins 1,5 mètre voire plus entre les appareils, et aussi la salle de cours collectifs où est maintenu un service maximal auprès des adhérents pendant les périodes de mouvement, mais aussi lors de la réouverture avec la sécurité sanitaire de tous, des coachs, des gérants et nos adhérents.

    Et on est prêt, évidemment, à repartir sur les mêmes schémas et j’espère, avec la même motivation de tous, c’est à dire des coachs et des gérants qui sont impatients de rouvrir, ainsi que les adhérents chez lesquels on ressent l’envie de retrouver la vie sociale en club et l’accompagnement ponctuel de tous, c’est à dire de nos proches des clubs et des centres en fitness et wellness.

    Quelles mesures spécifiques avez vous prises pour accompagner vos franchisés dans ce contexte ?

    Nous sommes organisés sur la base de régions où on en a sept aujourd’hui, qui regroupent en moyenne une cinquantaine de clubs, avec à leur tête un responsable régional accompagné de deux conseillers performance. Et toutes ces équipes, c’est plus d’une vingtaine de personnes qui suivent et accompagnent les partenaires tous les jours de cette crise, avec des entretiens réguliers téléphoniques ou par visio pour se tenir informé de l’évolution de l’actualité sanitaire, notamment, et de mettre à disposition un maximum d’informations auprès des partenaires sur tous les dispositifs d’accompagnement mis en place par l’Etat depuis le PGE jusqu’au chômage partiel, en passant par les fonds de garantie. On est le plus proche d’eux, on est en permanence en contact avec nos partenaires qui eux mêmes sont en permanence en contact avec leurs adhérents.

    Selon vous, quelles seront les conséquences de la crise du Covid 19 sur votre métier ?

    Je pense que la crise du Covid 19 permet de mettre en valeur tous les atouts que la marque l’Orange Bleue cultive depuis bientôt 25 ans. C’est à dire que, fondamentalement, le groupe orange bleue mise sur le marketing et la qualité de la relation avec les adhérents, en passant par l’accompagnement de la part de coachs, et le tout dans des salles à taille humaine généralement comprise entre 400 et 600 mètres carrés, voire un peu plus. Les salles restent à taille humaine, ce qui fait que les adhérents ont des liens entre eux, entre le coach et le gérant de la salle, ce qui fait que vous pouvez pratiquer le sport dans un état d’esprit très convivial, très familial et très apprécié.

    Il se trouve qu’on est aujourd’hui coupé de ces relations sociales et je pense qu’à l’avenir, lorsque les clubs rouvriront, nos adhérents seront contents de retrouver leurs coachs. Et j’insiste sur le fait que le groupe l’Orange Bleue a cette spécificité qui veut que les coachs soient au cœur de la relation qu’on entretient avec les adhérents pour assurer une pratique de l’activité physique professionnelle, qualitative et avec une motivation, une stimulation permanente dans les centres fitness, mais aussi dans les centres wellness où on a une équipe pluridisciplinaire qui accompagne les adhérents dans leur pratique de l’activité physique dans les centres wellness, on trouve ostéo, diététicien et diplômé d’État.

    Est ce que vous allez être amené à faire évoluer votre savoir faire pour vous adapter à la situation ?

    On a déjà bien anticipé, avant même cette crise, sur l’évolution de nos pratiques. On a déjà préparé les cours en ligne et aujourd’hui, notre plateforme de cours en ligne, nos coachs online, bénéficient d’une abondance de cours déclinée sous tout type de forme, c’est du renforcement, c’est du bien être, du cardio, et donc elle est accessible à nos 300 000 adhérents. On avait déjà préparé le terrain et parallèlement, à l’intérieur des clubs, on est aussi prêt à proposer des cours innovants. Je pense qu’une fois la crise passé, les adhérents seront très contents de retrouver des trainings à travers nos cours collectifs.

    Et votre stratégie de développement, est ce qu’elle est amenée à évoluer également ?

    On a l’ambition de doubler notre parc d’ici 2025 avec toutes nos marques, c’est à dire coach fitness, mon coach wellness, et aussi maintenir des ambitions de développement en Espagne. Aujourd’hui, on a déjà des clubs, on en a 3, on en a deux en cours d’ouverture et on va participer au futur salon de la Franchise en Espagne pour proposer notre modèle économique au secteur espagnol qui a un secteur d’activité sur le fitness en tout cas un peu plus dispersés. Il y a moins de monde qu’en France, c’est plus régionalisé et ça fait depuis 2017 qu’on a notre club là bas. On va s’apprêter à ouvrir un nouveau club à Barcelone ainsi qu’à Malaga.

    Est ce que vous avez des retours positifs de vos franchisés par rapport à votre gestion de la crise ?

    On a maintenu un lien très fort avec nos responsables régionaux, nos conseillers performance et tous les services du siège pour rassembler un maximum d’informations et optimiser l’utilisation des dispositifs publics mis en place en matière de finance notamment et de gestion de trésorerie. On a travaillé de manière très collective pour maintenir un niveau d’information maximal et partager les difficultés du quotidien. Et c’est important pour le réseau, de pouvoir compter les uns sur les autres et également sur la tête de réseau pour affronter les événements tels qu’on les a connus depuis un an.

    Et aussi pour préparer une reprise qui soit sécurisée, saine et dynamique. Et que cet élan entraîne aussi le retour des adhérents dont la confiance, la convivialité et le plaisir au sein de nos clubs.

    De la part de vos clients, quel est le retour, est ce que l’avis de vos adhérents est une notion importante pour vous ?

    Evidemment, puisque comme je l’ai dit tout à l’heure, l’attente des adhérents est forte de même qu’elle est forte chez les coachs, chez les partenaires et chez tous les collaborateurs du groupe l’Orange Bleue. Et l’essence même de groupe, c’est de proposer un service basé sur l’humain, sur le coach, sur la relation client et je pense que les adhérents sont impatients de retrouver leur coach et des gérants de club pour pouvoir revivre tout simplement les relations sociales. Et c’est exactement ce que ce club de l’Orange Bleue qui, je le répète, est un concept basé sur des salles à taille humaine, tant dans le fitness que dans le wellness, et propice à des relations conviviales dans la pratique du fitness.

    Vincent Olivier, je vous remercie. Je rappelle que vous êtes directeur du développement de l’orange bleue et que votre actualité est à retrouver notamment sur les sites Franchise Magazine et AC Franchise.

    Je vous remercie.

    Miniature Le Podcast Écoutez les interviews des
    franchiseurs en Podcast
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur L’ORANGE BLEUE – MON COACH FITNESS

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise L’ORANGE BLEUE – MON COACH FITNESS
    Consultez l'Indicateur de la Franchise