Fermer
Secteurs / Activités

    La franchise en Thaïlande : une croissance exceptionnelle

    Tribune publiée le 19 février 2015 par Axel BARATTE 
    En savoir plus sur l'auteur

    Depuis la fin des années 2000, la franchise a connu en Thaïlande une croissance exceptionnelle. L’auteur, conseiller export au bureau Business France (ex-Ubifrance) de Bangkok, détaille les atouts de ce marché pour les réseaux.

    En 2014, la Thaïlande compte 446 franchiseurs et la valeur du marché de la franchise est estimée à 6,5 milliards d’euros. 15% des marques franchisées sont étrangères, principalement américaines, japonaises, sud-coréennes et hongkongaises. Mais les investisseurs thaïlandais montrent un intérêt croissant pour les marques françaises depuis quelques années en raison de la hausse de la consommation haut de gamme. Les secteurs porteurs sont les boissons et la restauration, la boulangerie mais aussi les services (counter services, services éducatifs, etc.) en raison de la tertiarisation progressive de l’économie thaïe.

    Les PME représentent 80% du total des réseaux franchisés et ce mode d’exploitation attire particulièrement les jeunes entrepreneurs, conscients de l’engouement des Thaïs pour les modes et les marques étrangères. La Thaïlande a une très longue tradition d’ouverture ; c’est un marché de près de 70 millions de consommateurs très connectés et très informés des tendances internationales. La clientèle touristique assure par ailleurs une certaine fréquentation aux enseignes étrangères : en tant que destination touristique majeure dans la région (25 millions de touristes étrangers accueillis en 2014 et de fortes perspectives de croissance), la Thaïlande apparaît donc comme un marché prometteur régulièrement visité par de nombreux Occidentaux.

    Un tremplin vers les marchés voisins

    La croissance du secteur sera également renforcée par l’entrée en fonctionnement de l’AEC à partir de 2015 : beaucoup de franchiseurs étrangers souhaitent utiliser la Thaïlande comme plateforme régionale leur permettant d’accéder aux marchés voisins. Rappelons enfin que la Thaïlande est la 2ème économie de l’ASEAN ; c’est un pays jeune qui connaît une modernisation rapide, notamment grâce à l’essor des technologies de l’information. Bangkok est une immense métropole de plus de 8 millions d’habitants, abritant plus de 85 “malls” et centres commerciaux ultramodernes, fréquentés par les Bangkokois mais aussi par les touristes des pays limitrophes venus pour un week-end de shopping. Au final, la Thaïlande apparaît donc comme un bon marché test pour implanter une marque franchisée dans la région.

    D’un point de vue pratique, il n’existe pas de législation particulière pour ce type de contrat : les dispositions applicables aux contrats de franchise sont disséminées entre le Code Civil, le Code du Commerce et le Code des Marques. C’est pourquoi, malgré la liberté de principe prévalant en la matière, il est nécessaire de prendre plusieurs précautions avant de conclure un accord avec un franchisé, notamment s’agissant des due diligencies, du droit d’utilisation de la marque, du droit de sous-licence et du règlement des litiges.
    Trouver un partenaire local de confiance susceptible de s’impliquer dans le développement de la marque est donc l’un des facteurs clés de succès.

    Business France organise le 10 mars 2015 dans ses locaux parisiens un petit-déjeuner/conférence gratuit sur Les opportunités de marché pour la franchise française au Vietnam et en Thaïlande. Renseignements et inscription (obligatoire, avant le 3 mars) auprès d’Alain Cimaz, chef de projet franchise Ubifrance Paris : alain.cimaz@businessfrance.fr