Fermer
Secteurs / Activités

      AKD, la société d'Adriana Karembeu, en difficulté - Brève du 12 septembre 2013

      Brève
      12 septembre 2013

      AKD, enseigne de cosmétiques et de gestion de spas, exposante au Salon de la franchise de Paris 2012, vient d’être placée en redressement judiciaire.

       Le 4 septembre dernier, la société AKD, dont Adriana Karembeu est vice-présidente, a été placée en redressement judiciaire.
      Créée en 2005, AKD élabore et distribue une gamme de produits cosmétiques pour le visage et le corps auprès d'instituts de beauté indépendants et d'espaces “bien-être” dans toute la France. AKD développe également une activité de gestion de spas (avec soins) situés  dans de grands hôtels ou des campings 4 et 5 étoiles.
      Sur son site internet, AKD présente  deux spas de grande taille (1 000 et 400 m²) en Alsace et dans les Alpes, ainsi qu'un espace franchisé, à La Rochelle (mais la société qui développait ce dernier a été dissoute fin août.)
      D'autres Spas Adriana Karembeu existent en Ardèche, à Deauville, en Loire-Atlantique, Charente-Maritime, sur l'Ile de Ré ou en Gironde, la plupart en partenariat avec les campings Sunelia. En revanche, celui de Paris 7 près des Invalides (qui proposait sur 200 m² une offre multiple allant du maquillage au relooking en passant par l'épilation et le bronzage) a fermé en  juin dernier.
      Les actionnaires d'AKD n'ont pas reçu de dividendes lors des trois derniers exercices et la société, déficitaire depuis ses débuts, présentait un résultat négatif de 320 000 euros en 2011 pour 1,7 million de chiffre d'affaires.
      En mars 2012, AKD avait recherché des candidats à la franchise sur le Salon Franchise Expo Paris. Le développement espéré n'a, semble-t-il, pas été atteint.

      A lire aussi :
      -Citron Vert avance sans se presser
      -Amer bilan pour K2 chocolate
      -Senteurs et décoration : Sens & Sens stoppé net
      -Les instituts de beauté Paraland jettent l'éponge

      Enseignes du même secteur