Fermer
Secteurs / Activités

      Alexandre Macieira-Coelho, Président - Interview du 11 décembre 2009

      Interview
      11 décembre 2009

      Notre réseau est moins nombreux mais plus solide, qu'il y a quelques mois

      Le réseau des franchises Mikit est passé de 188 unités l’année dernière, à 151 fin 2009. Comment expliquez-vous cette érosion de votre parc ?
      Elle a plusieurs explications. Nous avons, d’abord, réduit volontairement le “volume” de certaines de nos franchises. Une partie de nos adhérents dispersaient en effet leurs efforts en exploitant plusieurs agences. Nous les avons enjoints de concentrer leur attention et leurs moyens sur une seule. Une décision raisonnable, dans un contexte où, plus que jamais, il est nécessaire de maîtriser ses investissements et sa trésorerie. Cette stratégie doit en outre permettre à chacun, en le rendant plus efficace et disponible, de prendre des parts de marché localement. Mais ne l’occultons pas, cette baisse s’explique aussi par le départ de quelques partenaires qui sous-performaient. Ceux-là n’ont pas su prévoir, anticiper et motiver leurs troupes pour aller chercher les clients, comme la conjoncture économique l’exige aujourd’hui ; ils ont finalement baissé les bras. Et ce alors même, et j’insiste sur ce point, que d’autres parmi nos franchisés ont réalisé en 2009 de très bons résultats.

      Avez-vous, en conséquence, fait évoluer votre stratégie de développement ? Quelles sont vos perspectives en la matière pour 2010 ?
      Nous démarrerons l’année avec un mot d’ordre : chercher à améliorer notre maillage, certes, mais avec des franchisés dont la performance soit bonne et les objectifs atteints, en termes de taux de pénétration locale. Il nous reste d’abord, dans cette optique, quelques recentrages à opérer, sur le modèle de ceux auxquels nous avons déjà procédé en 2009. Nous serons en outre plus sélectifs en ce qui concerne nos futurs recrutements. Très attentifs, en particulier, à ce que le nouveau partenaire ait un profil à la fois de commerçant et de leader et à ce qu’il ait mené une analyse approfondie de son marché local. Une fois ces critères validés, enfin, nous ferons, en tant que franchiseur, tout ce qu’il faut pour les aider à démarrer au plus vite et au mieux. Nous prévoyons d’inaugurer ainsi une dizaine d’unités en 2010.

      Quel regard portez-vous sur la situation actuelle du marché des maisons individuelles ? Quelle place y voyez-vous, à terme, pour Mikit ?
      La situation n’est plus la même qu’il y a deux ans, c’est certain. Cela étant, il s’est tout de même vendu en 2009 près de 130 000 maisons. Autrement dit le marché ne s’est pas arrêté. Et pour cause, puisque la population continue d’augmenter et la demande de logement avec elle. En ce qui nous concerne, il est probable que notre chiffre d’affaires 2009 ressorte en légère diminution. Mais un gain significatif en termes de parts de marché et de notoriété, ce qui est une vraie satisfaction. Quant à l’avenir, nous le préparons, notamment du côté de la maison basse consommation. Et restons globalement très confiants en un modèle, des produits et un savoir-faire, dont nous avons été les précurseurs.

      32 000 €
      Apport personnel
      20 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur MIKIT

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise MIKIT