Fermer
Secteurs / Activités

    Alimentation de proximité : au 2ème temps de la valse

    Les enseignes n’ont pas fini de valser dans la distribution alimentaire. Notamment sur le créneau de la proximité, où de nouveaux formats adaptés aux différentes zones d’implantation sont en cours de déploiement. En franchise comme en coopérative.

    Eco Service, format de proximité du groupe Casino qui avait regroupé jusqu’à 130 magasins franchisés fin 2002, sur 150 en France, ne comptait plus, au 30 juin dernier, que 3 unités dont 2 en franchise. Depuis 2005, la chaîne était vouée à passer sous enseigne Spar. Prochainement, les magasins Marché U seront appelés à devenir Super U ou U Express. Et Ecomarché devrait, elle aussi, disparaître du paysage commercial, remplacée par Intermarché Contact.

    Destinée aux magasins de proximité en milieu rural, Intermarché Contact est l’une des 4 nouvelles enseignes dévoilées début juin par le groupement des Mousquetaires, dont le déploiement a débuté cet été. Elle a donc vocation à remplacer Ecomarché (317 points de vente adhérents fin 2008). Les 3 autres sont Intermarché Hyper, Intermarché Super et Intermarché Express.

    Intermarché Express, qui se décline en deux versions (“généraliste” et “alimentaire”), coiffera des créations de points de vente à venir en centre-ville de grandes métropoles. Ce nouveau concept, testé à Lille, Toulouse et Nice, propose, sur 700 m², une offre 100 % libre service, composée de produits pratiques (prêts à consommer, à réchauffer…) et des produits “plaisir” avec un espace restauration. Intermarché Express représentera 2 % du parc de magasins d’ici à fin 2010, contre 81 % pour Intermarché Super, 12 % pour Intermarché Contact et 5 % pour Intermarché Hyper.

    Intermarché Express n’est pas sans rappeler d’autres formats de proximité urbaine lancés récemment, comme Daily Monop’ (Monoprix), Chez Jean (Casino et Relay), ou Carrefour City. Tandis qu’Intermarché Contact rappelle Carrefour Contact, déclinaison rurale de Carrefour City.
    Ces deux formats testés depuis fin 2008 seront adoptés par 60 points de vente avant fin 2009, par transformations et par créations. Le Pdg de Carrefour, Lars Olofsson, a annoncé fin juin que ces concepts seront proposés aux franchisés éligibles. Sans programmer la disparition des marques existantes.

    “Nos franchisés pourront adopter ces nouvelles enseignes s’ils répondent aux critères des nouveaux concepts ou conserver leur enseigne historique, avec le même soutien commercial”, précise ainsi la branche proximité du groupe. Qui continue en parallèle d’ouvrir des magasins Shopi, 8 à Huit et Marché Plus.

    “Evidemment, nos franchisés ont été informés en priorité de la création des deux nouvelles enseignes. Le projet a d’ailleurs été très bien accueilli. Tous ont perçu les avantages en termes d’attractivité, de dynamisme commercial et de potentiel de croissance de l’activité”, annonce le franchiseur. Après conversion, les magasins tests auraient connu une croissance de leurs ventes de 30 %.

    C’est une recomposition totale du paysage de l’alimentation de proximité que les groupes s’apprêtent à mener. Système U se fixe pour objectif de regrouper environ 250 U Express d’ici à fin 2010, contre 18 à fin 2008 pour ce nouveau concept de centre-ville. Et vient de relancer la bannière Utile, qui sera adoptée par une centaine de CocciMarket issus de la coopérative Le Mistral, et devrait totaliser 400 points de vente fin 2010.

    Les Nouveaux Commerçants ont aussi annoncé que Marché U (120 magasins de proximité) sera progressivement remplacée par Super U ou U Express. Elle rejoindra alors Eco Service et Ecomarché au cimetière des enseignes disparues…

    Enseignes du même secteur