Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Un contrat de franchise Dépil Tech annulé

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

    Le tribunal de commerce de Nice vient d’annuler un contrat Dépil Tech et d’ordonner le remboursement de son droit d’entrée à une candidate franchisée. Motif : le caractère illicite de l’activité d’épilation par lumière pulsée. Le franchiseur va faire appel.

    Cabine franchise Depil'TechLe tribunal de commerce de Nice vient d’annuler, le 14 mai 2018, un nouveau contrat de franchise Dépil Tech. Une annulation qui s’ajoute à deux autres prononcées le 25 janvier par le même tribunal.

    Cette fois les juges ordonnent, en conséquence de la nullité du contrat, le remboursement de 26 400 € réglés en 2015 par la candidate, notamment pour son droit d’entrée dans le réseau.

    La franchisée, qui n’a pas ouvert son institut, affirme avoir dû renoncer à son projet après avoir été alertée par sa Chambre de commerce (auprès de qui elle était venue s’immatriculer) sur le caractère illégal de l’activité d’épilation par lumière pulsée qu’elle s’apprêtait à exercer. Et après avoir essuyé deux refus bancaires (d’examen de son projet) pour le même motif.

    Et c’est en raison du caractère illicite de l’activité que le contrat est annulé par le tribunal. Un motif déjà avancé dans un autre litige avec deux ex-candidates en juin 2015.

    Les juges rappellent dans leurs attendus que l’arrêté du 6 janvier 1962 interdit aux non-médecins de pratiquer toute forme d‘épilation autre qu’à la pince ou à la cire. Et que cette réglementation est toujours la seule en vigueur aujourd’hui en France. Ils se conforment ainsi aux décisions de la Cour de cassation sur le sujet (une jurisprudence dont se félicitent les avocats de franchisés).

    Les juges consulaires ne vont toutefois pas jusqu’à accorder de dommages et intérêts à l’ex-future franchisée. Ils ne prononcent pas non plus l’exécution provisoire de leur jugement.

    Sans surprise, le franchiseur, qui estime son activité légale et non réservée aux médecins, va saisir la cour d’appel.

    Dernière heure : La société Depil Tech vient d’être placée, le 28 mai, sous procédure de sauvegarde.

    30 000 €
    Apport personnel
    22 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche

    A lire également sur DEPIL ‘TECH

    • Epilation à la lumière pulsée : la franchise Dépil Tech saisit le Conseil d’État
      26 Oct 2018

      La franchise Dépil Tech vient, le 21 septembre 2018, de saisir le Conseil d’État afin de faire abroger l’article 2.5 de l’arrêté de 1962. Un texte qui gêne son activité d’épilation à la lumière pulsée puisqu’il interdit en France aux non-médecins « toute épilation autre qu’à la cire ou à la pince ». Ce qui expose le… Lire la suite

    • Un contrat de franchise Dépil Tech annulé
      05 Juin 2018

      Le tribunal de commerce de Nice vient d’annuler, le 14 mai 2018, un nouveau contrat de franchise Dépil Tech. Une annulation qui s’ajoute à deux autres prononcées le 25 janvier par le même tribunal. Cette fois les juges ordonnent, en conséquence de la nullité du contrat, le remboursement de 26 400 € réglés en 2015… Lire la suite

    • Épilation à la lumière pulsée : deux contrats Dépil Tech annulés
      09 Mar 2018

      Le tribunal de commerce de Nice vient d’annuler, le 25 janvier, deux contrats de franchise Dépil Tech, pour « dol et vice du consentement ». Les juges estiment que le franchisé, qui avait, fin 2014, signé l’ouverture de deux instituts (à Valence et Alès) a été trompé. Le franchiseur s’étant livré à des « manœuvres dolosives » : -le… Lire la suite

    • Litiges Dépil Tech : plusieurs nouveaux jugements
      10 Avr 2017

      Le tribunal de commerce de Nice a rendu récemment plusieurs décisions dans des litiges opposant l’enseigne Dépil Tech à d’ex-franchisés. Des jugements en partie favorables à la franchise d’épilation par lumière pulsée. Certes, par ordonnance de référé du 23 novembre 2016, le tribunal impose au franchiseur de rembourser un droit d’entrée (de 26 400 €)… Lire la suite

    • Épilation à la lumière pulsée : une franchisée Dépil Tech condamnée en cassation
      09 Jan 2017

      La Cour de cassation vient de rejeter, le 14 décembre 2016, les pourvois formés par une multifranchisée Dépil Tech et par une esthéticienne indépendante. Les deux commerçantes avaient été condamnées par la cour d’appel de Douai le 4 juin 2015 pour exercice illégal de la médecine. Plus précisément pour pratique de l’épilation à la lumière… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Défense des franchisés et non-concurrence après le contrat : un arrêt très clair
      17 Déc 2018

      La Cour de cassation vient de rendre, en matière de création d’une association de franchisés et de non-concurrence post-contractuelle, une décision qui intéressera tous les acteurs de la franchise. Dans ce litige, deux contrats avaient été conclus au printemps 2009 pour l’ouverture de deux établissements dans deux grandes villes. Mais, en décembre de la même… Lire la suite

    • Révélations de la Franchise 2019 : inscriptions ouvertes jusqu’au 13 janvier
      22 Nov 2018

      En mars 2018,  Préservation du Patrimoine est venu ajouter son nom à ceux de La Côte et l’Arête et O’Tacos (en 2017), Pitaya (en 2016), ou encore  Iscocomble et Feuillette  (en 2015) au palmarès des Révélations de la franchise (ex-Espoirs). Un concours réservé aux jeunes réseaux de franchise Organisées par la Fédération française de la Franchise avec le concours des membres du Collège des Experts de la… Lire la suite

    • Rachat d’un réseau : un franchiseur sanctionné
      09 Oct 2018

      La cour d’appel de Paris (Pôle 5, chambre 4) vient, le 12 septembre 2018, de condamner à plus de 200 000 € de dommages et intérêts un franchiseur pour rupture fautive d’un contrat suite au rachat d’un réseau. Juin 2010 : le franchisé, qui vient d’ouvrir deux points de vente apprend que son réseau est racheté… Lire la suite

    • Prévisionnels en franchise : un écart de 50 % n’entraine pas forcément la nullité du contrat
      05 Oct 2018

      La cour d’appel de Versailles vient de refuser, le 11 septembre 2018, d’annuler un contrat de franchise pour tromperie. Le contrat est signé en 2010 pour 7 ans. Le magasin ouvre l’année suivante. Problème : au lieu des 450 000 € de chiffre d’affaires prévus la première année, le couple de franchisés démarre difficilement, n’atteignant que… Lire la suite

    • Foncia franchise encore gagnante quoique un peu épinglée en appel
      21 Sep 2018

      La cour d’appel de Versailles a tranché, le 3 juillet 2018, un litige concernant l’enseigne d’agences immobilières Foncia. Lorsqu’en juin 2013 Foncia annonce que 43 des 95 contrats de franchise de son réseau de 550 unités ne seront pas renouvelés une fois parvenus à leur terme, le franchisé fait partie de ceux qui tentent de… Lire la suite

    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur DEPIL ‘TECH

    Je suis intéressé par la franchise DEPIL ‘TECH
    REED EXPO PARIS SECTEUR 2019
    Trouvez votrelocal