Boulangeries Paul : l’ex-franchisé sera indemnisé, mais pas de 2 millions…

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Brève
6 avril 2017

La Cour de cassation valide sur le fond un arrêt de la cour d’appel de Paris condamnant l’enseigne Paul pour information précontractuelle défaillante. L’arrêt d’appel est toutefois cassé sur l’indemnisation du franchisé.

condamnation de la franchise de boulangeries PaulPar un arrêt du 15 mars 2017, la Cour de cassation vient de se prononcer dans un litige opposant l’enseigne de boulangerie Paul à un de ses ex-franchisés. La Cour valide en grande partie l’arrêt de la cour d’appel de Paris du 7 janvier 2015 (très sévère pour l’enseigne). Mais le casse concernant l’indemnisation du multifranchisé.

La condamnation du franchiseur en appel…

En 2015, la cour d’appel avait condamné le franchiseur à verser plus de 2 millions d’indemnités à son ancien partenaire.

Rappelons que le franchisé s’était engagé à ouvrir 18 unités sous enseigne Paul en 5 ans, mais, rencontrant l’insuccès, avait suspendu son plan de développement après les 7 premières ouvertures. Sorti du réseau par son franchiseur pour objectifs non atteints, il l’avait assigné en justice. Ses sociétés avaient été par la suite placées sous procédure de sauvegarde, en liquidation judiciaire (ou, pour l’une d’entre elles, cédée pour un euro).

Pour la cour d’appel, le franchiseur était fautif. Notamment parce qu’il avait « surévalué la force de son concept » et pas assez tenu compte des difficultés locales. Certes les prévisionnels (supérieurs de 30 à 50 % aux chiffres d’affaires réalisés ensuite) avaient été établis par le franchisé. Mais ils avaient été soumis au franchiseur qui n’avait pas « formulé la moindre observation ». Le franchiseur devait donc être condamné.

… approuvée par la Cour de cassation

La Cour de cassation confirme d’abord que « le plan de développement convenu ne pouvait être réalisé qu’avec la collaboration étroite et loyale des parties » et que  « l’ouverture de nouveaux magasins (par le franchisé) restait nécessairement associée à la réussite de (ses premières) exploitations ».

Par ailleurs, l’enseigne « avait le pouvoir de vérifier les conditions d’implantation des points de vente et de refuser un projet » s’il ne répondait pas aux objectifs. Pour la haute juridiction, la cour d’appel a donc eu raison de considérer que « la loyauté imposait (au franchiseur) de négocier » et non de résilier l’accord conclu initialement.

La condamnation du franchiseur à verser 150 000 € pour résiliation fautive est donc confirmée.

La Cour rejette ensuite en bloc tous les autres arguments du franchiseur estimant qu’ils ne sont « manifestement pas de nature à entraîner la cassation ».

Sauf sur l’indemnisation du franchisé

Mais concernant l’indemnisation du franchisé, la chambre commerciale de la Cour de cassation ne partage pas l’analyse de la cour d’appel de Paris.

Pour la Cour, il n’est pas juste de condamner le franchiseur à indemniser le franchisé à hauteur des pertes qu’il a subies (près de 2 M € au total).

Car le franchiseur est condamné pour manquement à son obligation d’information précontractuelle. Or, selon la Cour de cassation, « le préjudice résultant du manquement à une obligation précontractuelle d’information est constitué par la perte de chance de ne pas contracter ou de contracter à des conditions plus avantageuses, et non par les pertes subies.»

A combien s’élèveront finalement les indemnités dues par le franchiseur ? Seront-elles, comme c’est probable, fortement revues à la baisse ? La cour d’appel de Paris, autrement composée, devra en tout cas revoir sa copie sur ce point.

150 000 €
Apport personnel
0 €
Droit d'entrée
Voir la fiche

A lire également sur PAUL

  • La boulangerie Paul inaugure un nouveau magasin franchisé en Belgique
    22 Juin 2017

    C’est en présence Stef Meulemans, PDG de Top Brands, la société qui détient la master-franchise de la marque pour la Belgique, que la 22ème unité Paul belge, et la troisième en Flandre, a été inauguré hier. Il s’agit d’un des plus grands points de vente de l’enseigne dans le pays, avec plus de cent places… Lire la suite

  • Boulangeries Paul : l’ex-franchisé sera indemnisé, mais pas de 2 millions…
    06 Avr 2017

    Par un arrêt du 15 mars 2017, la Cour de cassation vient de se prononcer dans un litige opposant l’enseigne de boulangerie Paul à un de ses ex-franchisés. La Cour valide en grande partie l’arrêt de la cour d’appel de Paris du 7 janvier 2015 (très sévère pour l’enseigne). Mais le casse concernant l’indemnisation du… Lire la suite

  • 2 millions d’euros d’indemnités pour un ex-franchisé Paul
    19 Jan 2015

    La cour d’appel de Paris a sévèrement condamné, le 7 janvier 2015, le groupe Holder, en litige avec un ex-franchisé Paul. L’origine du conflit remonte aux années 2004-2006. Un franchisé s’engage à ouvrir 18 boulangeries Paul dans sa région. 7 sont ouvertes. Mais les premiers chiffres d’affaires sont inférieurs de 30 à 50% parfois aux… Lire la suite

  • Le boulanger Paul mise sur l'international
    03 Fév 2011

    L’enseigne de boulangerie du groupe Holder a récemment confirmé qu’elle allait inaugurer, en 2011, sa 500ème unité. Une croissance qui passera par l’ouverture d’une soixantaine d’implantations, dont la moitié à l’international. Si la France demeure l’épicentre du réseau (avec 342 points de vente fin 2010), sa montée en puissance hors de nos frontières va donc… Lire la suite

  • 500 boutiques dans le monde pour Paul
    02 Sep 2010

    Le concept phare du groupe Holder poursuit son expansion à l’international. Commencé en 1985 avec une première unité à Barcelone, ce développement est présenté aujourd’hui comme un des « objectifs stratégiques » de l’enseigne. Ce qui n’empêche évidemment pas le réseau de poursuivre, en parallèle, son développement en France. Depuis avril dernier, Paul a ainsi étendu sa présence à… Lire la suite

A lire également sur ce thème

  • Franchises de restauration : Bercy continue son offensive judiciaire
    05 Déc 2017

    Des franchisés du secteur restauration viennent de recevoir, courant novembre, un courrier circulaire  à en-tête du Ministère de l’Économie et des Finances concernant leur enseigne. Par ce courrier, Bercy les invite à le rejoindre dans la procédure judiciaire qu’il a déclenchée le 2 février dernier à l’encontre de leur franchiseur. Les lecteurs de Franchise Magazine… Lire la suite

  • Plusieurs condamnations frappent la franchise Monbana
    01 Déc 2017

    Le 8 novembre 2017, le tribunal de commerce de Laval a annulé un contrat de franchise Monbana. Pour avoir « vicié le consentement » de son ex-franchisée de Bourges, le franchiseur est condamné à lui verser 460 000 €. Auteur de l’étude de site, le cabinet MC2 doit quant à lui payer 51 000 € à la… Lire la suite

  • Révélations de la Franchise 2018 : inscriptions ouvertes jusqu’au 21 janvier
    29 Nov 2017

    En mars 2017, La Côte et l’Arête et O’Tacos sont venus ajouter leurs noms à ceux de Pitaya (en 2016), Iscocomble et Feuillette  (en 2015) ou encore Big Fernand, Lynx Rh et Dim (en 2014) au palmarès des Révélations de la franchise (ex-Espoirs). Organisées par la Fédération française de la Franchise avec le concours des membres du Collège des Experts de la FFF, en partenariat avec Reed Expositions (Franchise Expo Paris et… Lire la suite

  • Attention à certains contrats de concession
    17 Nov 2017

    Par un arrêt du 3 octobre 2017, la cour d’appel d’Angers a donné tort à un concessionnaire qui réclamait la nullité de son contrat pour défaut d’informations précontractuelles. Le litige commence en  mai 2011. Séduit par un concept innovant basé sur une activité « 100 % Internet », un entrepreneur signe un contrat de concession. L’enseigne, qui… Lire la suite

  • Opposé à sa coopérative, un adhérent est débouté en cassation
    15 Nov 2017

    Le 18 octobre 2017, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par un coopérateur en conflit  avec sa tête de réseau. A l’origine du litige: la décision prise par l’enseigne en 2011 d’agréer un autre commerçant sur ce que l’adhérent considère comme son territoire d’exclusivité. L’adhérent, qui n’a pas donné son accord à… Lire la suite

Demander une
documentation

Pour plus d'informations sur PAUL

Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

Je suis intéressé par la franchise PAUL
EUROPAIN 2018 RECT
Financez votre projet Trouvez votrelocal