Secteurs
  • High tech, techno et électroménager
  • Automobile, moto
  • Beauté, forme, bien-être, santé
  • Commerce alimentaire de proximité
  • Bâtiment / Rénovation
  • Grande distribution et magasins spécialisés
  • Habillement, mode, accessoires
  • Immobilier
  • Meuble et décoration
  • Cafés, hôtellerie et restauration
  • Sports, loisirs, voyage
  • Services à la personne et aux entreprises
Franchises
Habillage Marie Blachere

Christophe Blondeau, responsable du développement de la franchise Monagentprive.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Interview
7 février 2017

Notre ambition dans les trois ans est d’ouvrir 50 agences immobilières Monagentprive.com en propre plus 100 à 150 implantations en franchise ou en succursale. 

Christophe Blondeau, responsable du développement de la franchise Monagentprive.com

Vous lancez un nouveau réseau immobilier en franchise, Monagentprive.com : pourquoi ?

Ce projet lancé par d’anciens cadres de la franchise Guy Hoquet l’Immobilier, comme moi, est né de nos réflexions sur le marché de l’immobilier. Nous sommes parti d’un constat paradoxal : d’un côté, le marché des transactions n’a jamais été aussi porteur, grâce entre autres facteurs à des taux d’intérêts très faibles. De l’autre, beaucoup d’agences immobilières ferment, car de nouveaux opérateurs sont apparus en 2008 : les réseaux de mandataires, très agressifs dans leur offre vis-à-vis des vendeurs avec des honoraires très faibles.

Ces acteurs ont capté beaucoup de vendeurs, car les agents immobiliers traditionnels en agence sur des emplacements n°1, du fait de leurs charges élevées (loyers, amortissement de l’achat du pas de porte…) ne pouvaient pas faire face à cette baisse d’honoraires. Cela a eu pour effet de déstabiliser le marché.

Nous avons donc décidé de lancer un nouveau réseau pour répondre aux attentes des créateurs, en essayant de gommer les contraintes des deux concepts : côté agence traditionnelle, des charges élevés, des frais de personnel. Et côté mandataires : des acteurs peu formés, qui travaillent depuis leur domicile et qui n’exercent pas le vrai métier d’agent immobilier : être à l’écoute de ce que veut un acheteur.

Qu’est-ce qui différencie Monagentprive.com des autres réseaux immobilier en franchise ?

Aujourd’hui, la captation de l’acquéreur se fait presque à 100 % par internet donc un  emplacement n°1, une vitrine, une charte d’aménagement ne servent qu’à faire briller l’image de marque du franchiseur, mais représentent un danger pour l’entreprise franchisée. C’est pourquoi Monagentprive.com propose à ses futurs franchisés de s’installer soit en bureau soit en agence avec vitrine, mais pas en emplacement n°1, plutôt en n°2 ou en n°3 afin d’alléger les charges d’installation : ainsi, ils auront la possibilité d’être agressifs sur les honoraires.

Aujourd’hui, tous les réseaux traditionnels en franchise communiquent sur un chiffre d’affaires moyen de 300 000 € par agence, car ils proposent un modèle avec un secteur d’implantation réduit qui bride le chiffre d’affaires. Chez Monagentprive.com, nous avons multiplié par trois la zone d’implantation exclusive, qui est de 120 000 habitants, et nous encourageons nos créateurs à s’entourer de 8 à 10 commerciaux indépendants. Ainsi, un partenaire Monagentprive.com avec un secteur de 120 000 habitants peut réaliser 800 000 à 1 M€ de chiffre d’affaires, soit deux à trois fois plus que les autres réseaux.

Combien votre réseau regroupe-t-il d’agences à ce jour et quels sont vos objectifs de développement ?

Nous avons ouvert un pilote en propre à Maisons-Alfort début 2016, aujourd’hui sous enseigne Monagentprive.com : c’est là que 100 % des futurs franchisés suivent leur stage pratique. Le recrutement a démarré en septembre 2016 et Monagentprive.com compte à ce jour un peu moins d’une dizaine d’implantations, mais notre ambition est de devenir un des plus gros réseaux de France en nombre de collaborateurs, en ouvrant 50 agences en propre plus 100 à 150 en franchise dans les trois ans.

Quels profils de franchisés recherchez-vous en priorité ?

Les franchisés que nous avons déjà recrutés sont majoritairement des créateurs : un seul agent immobilier nous a rejoints. Parmi les autres, deux sont issus de la grande distribution, on trouve aussi une ex-décoratrice, un ancien cadre chez le pétrolier BP… Nous sommes ouverts à tous profils, à condition d’avoir une appétence pour l’immobilier. Notre métier étant réglementé, afin de pouvoir accueillir des candidats qui ont les moyens et l’envie mais pas la capacité à obtenir la carte professionnelle, nous retravaillé sur le concept de louage d’ouvrage, qui nous donne la possibilité de louer notre carte professionnelle.

Notre recrutement peut se faire selon deux modes : le mode classique en franchise pour ceux qui ont la capacité à exercer, moyennant un droit d’entrée et une formation de 8 semaines. Pour ceux qui n’ont pas cette capacité, nous proposons un mode « succursale » avec un contrat de louage d’ouvrage : ils vont pouvoir exercer de la même manière qu’un franchisé,  sauf pour les honoraires. En effet, un franchisé verse une redevance fixe de 400 € plus 3 % sur son chiffre d’affaires, tandis qu’un partenaire en « succursale » perçoit 88 % des honoraires : la tête de réseau en retient 12 % à la source. Et nous l’encourageons à passer très vite la Validation des Acquis de l’Expérience afin d’être en capacité d’obtenir la carte professionnelle et de pouvoir passer en franchise classique. Cette formule va nous permettre un fort développement.

20 000 €
Apport personnel
20 000 €
Droit d'entrée
Voir la fiche
Enseignes du même secteur

Ouvrir votre franchise MONAGENTPRIVE.COM

Financez votre projet Trouvez votrelocal