Fermer
Secteurs / Activités

    Décès de Jean-Paul Charié : nombreux hommages du monde du commerce - Brève du 4 novembre 2009

    Député du Loiret depuis juin 1981, Jean-Paul Charié est décédé hier mardi 3 novembre, en son domicile. De nombreuses voix ont tenu à saluer sa mémoire, à commencer par Christine Lagarde, Ministre de l’économie et Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat chargé du commerce : “Il avait su mettre au service de l’Assemblée Nationale sa connaissance intime des problématiques de développement économique, d’artisanat et de commerce, ont notamment souligné ces derniers. L’année dernière, en tant que rapporteur du projet de loi de modernisation de l’économie (LME), il avait ainsi directement contribué à améliorer le projet de loi sur de nombreux points”.
    Dans le cadre de la LME, la présidence de la Commission d’Examen des Pratiques Commerciales lui avait été confiée. Plus particulièrement mobilisé ces derniers mois sur la réforme du code de l’urbanisme commercial, Jean-Paul Charié avait rassemblé autour de 19 programmes d’actions locales plus de 200 experts. Ces concertations devaient déboucher sur une proposition de loi baptisée : “Avec le commerce, mieux vivre ensemble”.
    L’ensemble des élus et des collaborateurs de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris ont eux aussi fait part de leur émotion suite à la disparition d’un “spécialiste reconnu de tous en matière d’urbanisme et d’équipement commercial”.
    Président de l’association Centre-ville en mouvement, le sénateur Denis Badré, vient également de lui rendre hommage : “Jean Paul Charié s’était pleinement investi dans la réflexion sur la redynamisation des cœurs de villes. Il avait compris la nécessité de mener une réflexion transversale dans le cadre de sa mission sur la réforme du droit de l’urbanisme commercial. Son investissement et ses propositions manqueront aux acteurs du monde du commerce.”
    Comme l’ont relevé les ministres, de nombreuses fédérations du commerce avaient trouvé en Jean-Paul Charié un interlocuteur attentif. Il était par exemple intervenu dans le cadre du dernier salon Franchise Expo Paris pour expliquer son projet de loi, qu’il voulait l’aboutissement d’années de réflexion sur le devenir du commerce. Il n’aura pas pu mener à bien cette réforme, dont on était en effet sans nouvelle depuis plusieurs mois. Et qui reste désormais orpheline.