Fermer
Secteurs / Activités

    Des magasins éphémères en franchise - Brève du 2 décembre 2008

    Outre-Manche, on les appelle Guerilla Stores ou encore Pop-Up stores. Les magasins éphémères débarquent dans l’Hexagone. Le principe ? Investir un local commercial inoccupé pour y organiser des ventes d’articles de marque à prix cassés. Certaines griffes de mode sont déjà accros. La nouveauté c’est que deux entrepreneurs français ont décidé de déployer le concept en franchise.
    Edouard de Jandin et Bruno Poncet, professionnels du destockage, ont pour cela créé l’enseigne Chronostock. L’idée est la suivante : leur société achète aux meilleures conditions les surproductions, invendus, changements de packaging de grossistes et distributeurs partenaires. Le franchisé, à qui la tête de réseau a concédé une exclusivité territoriale, n’a plus qu’à trouver les locaux où il organisera ses ventes. Et à annoncer, sur le site Internet de la marque, l’ouverture prochaine de ses boutiques provisoires.
    Pas d’agencement ou de décor, les lieux sont utilisés en l’état, les produits simplement présentés sur des tables ou des palettes, pour des ventes qui peuvent durer entre 1 et 6 mois. Les opérations sont thématisées par famille comme le petit électroménager, la décoration, les arts de la table, le bien être, la beauté, le linge de maison, l’habillement, le multimédia ou encore les vins…
    Pour l’heure présente dans les centres-villes de Lyon, Oullins et Saint-Etienne, l’enseigne revendique une « rentabilité immédiate », fondée sur un modèle de distribution light. Son premier point de vente géré par des franchisés ouvrira ses portes demain à Gap (05). Dans un Petit Casino désaffecté et pour 88 jours exactement…

    Enseignes du même secteur