Fermer
Secteurs / Activités

    Eric de Goussencourt, Fondateur et Pdg de la franchise Clopinette

    Je crois au marché de la cigarette électronique, donc j’ai envie d’accélérer le développement de Clopinette en propre et en franchise.

    Où en est le développement en propre et en franchise de votre réseau de vente de cigarettes électroniques ?

    Clopinette regroupe à ce jour 87 boutiques, dont 45 en franchise, avec une trentaine de partenaires franchisés qui exploitent un ou deux magasins chacun. Nous avons ouvert 10 implantations en 2016 et beaucoup de franchisés en place nous sollicitent pour créer de nouvelles boutiques : un de nos franchisés sur deux recherche un autre local.

    J’ai ouvert ma première unité en 2011, puis lancé le développement de Clopinette  en franchise en 2012. Avec le succès de l’e-cigarette, on a vu toutes sortes de magasins fleurir et beaucoup de concurrents apparaître car cela paraissait facile, mais ce n’était pas toujours bien fait. Pour lancer une chaîne, il faut être capable d’acheter en masse, de travailler le marketing, d’élaborer un mobilier spécifique…

    Beaucoup ont voulu aller trop vite, mais certains n’ont pas su gérer leur magasin. Pourtant, le marché reste porteur : en janvier 2017, notre activité a encore progressé de +20 % par rapport à janvier 2016.

    Qu’est-ce qui fait la spécificité du concept Clopinette ?

    Le concept Clopinette  repose sur ensemble d’éléments : le mobilier, le marketing, la centrale d’achats, le matériel… Tous nos liquides, qui représentent 60 à 70 % des ventes, sont d’origine France, et nous proposons des saveurs exclusives développées avec les fabricants, ce qu’un indépendant n’a pas les moyens de faire. Une commission d’experts composée de la tête de réseau et de représentants des franchisés met au point 5 à 6 nouveaux modèles de cigarettes électroniques par an.

    Chaque mois, nous menons une opération marketing (Saint-Valentin, bonne année…) et nous aménageons le magasin pour cette opération (flyers, bannières, vitrines…). Pour les clients qui veulent tester les goûts, essayer les nouveaux modèles, le magasin physique est primordial : c’est là qu’ils vont trouver du conseil, et apprendre à utiliser nos produits. Lors de sa première visite, un client passe en général 30 minutes dans le magasin, pour essayer différents modèles et différents goûts, avec ou sans nicotine.

    Quels sont vos objectifs de développement en propre et en franchise ? Combien reste-t-il de boutiques à ouvrir ?

    J’aimerais ouvrir entre 10 et 30 unités en propre en 2017, en fonction des opportunités. Notre potentiel sur le territoire est d’au moins 300 implantations : aujourd’hui, on compte déjà 2 000 points de ventes spécialisés, indépendants ou sous enseignes. L’un de nos franchisés a déjà trois magasins et je ne me donne pas de limite : on pourrait aller jusqu’à 4 ou 5 unités par franchisé sans difficulté. Aujourd’hui, Clopinette  compte plus de franchises que de succursales et j’incite mes franchisés actuels à ouvrir d’autres unités.

    Nos franchisés en place connaissent le principe et la rentabilité du concept Clopinette, mais nous répondons aussi aux demandes extérieures : cela prend beaucoup de temps, car nous recevons beaucoup de demandes. Je crois au marché, donc j’ai envie d’aller vite et je prévois d’accélérer parce que les chiffres sont très bons : nous avons restructuré la tête de réseau au niveau marketing, avec deux personnes en place, ce qui va nous permettre de lancer plus de nouveaux produits.

    Je prévois aussi de développer Clopinette en Belgique, où la chaîne compte déjà quatre boutiques en franchise, gérées par une société dans laquelle je suis associé à 50 %.

    Quelles catégories de villes souhaitez-vous couvrir en priorité et quels types d’emplacement recherchez-vous ?

    A l’origine, nous avions prévu d’ouvrir une boutique Clopinette par ville de plus de 100 000 habitants mais aujourd’hui il est clair qu’une ville comme Caen peut accueillir au moins trois boutiques pour 120-130 000 habitants : une en centre-ville et deux en centre commercial. Nous nous implantations en fonction des opportunités : nous avons par exemple deux magasins à Châtellerault pour 30 000 habitants !

    Nous sommes déjà présents dans les grosses villes, mais historiquement plutôt en centre-ville : donc nous sommes moins implanté dans les centres commerciaux : sur 87 boutiques, une vingtaine est située en centre commercial.

    Historiquement, Clopinette a ouvert à Caen puis à Paris, Alençon, Le Havre… Ensuite, des franchisés ont ouvert en Corse et dans le Sud de la France : nous sommes plus présents dans le Sud que dans le Nord. Dans le Sud, nous ne sommes encore implantés pas à Marseille, à Avignon, ni à Carpentras.

    Nous ne privilégions pas les emplacements en zones piétonnes, car notre activité ne vise pas les touristes : notre client vient toutes les semaines, il faut donc une possibilité de parking, idéalement dans une zone de retail, avec de l’accessibilité et du flux.

    Quels profils de franchisés recherchez-vous en priorité ? Quels sont les investissements à prévoir pour vous rejoindre ?

    Notre recrutement est ouvert aux candidats en reconversion comme aux professionnels indépendants souhaitant rallier l’enseigne, qu’ils se destinent à travailler dans leur boutique ou se positionnent en tant qu’investisseurs.

    Pour nous rejoindre, il faut prévoir d’investir 20 000 € pour le mobilier et 15 à 20 000 € pour le stock initial, hors coût du local et hors travaux, et le droit d’entrée est 3 000 €.  L’apport personnel est variable selon les projets. Nous proposons toujours au franchisé de démarrer avec un seul vendeur, puis d’en embaucher un deuxième pour pouvoir ouvrir le lundi et pendant l’heure du déjeuner quand le magasin devient rentable. Il faut compter en moyenne 9 à 10 mois d’exploitation pour être rentable. En 2016, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 18 M€ pour 87 boutiques : je pense qu’en 2017, ce chiffre va augmenter de 20 %.

    15 000 €
    Apport personnel
    10 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur CLOPINETTE

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise CLOPINETTE Trouvez votrelocal