Fermer
Secteurs / Activités

    Guy Gras, directeur juridique groupe Yves Rocher, nouveau président de la FFF - Brève du 13 mars 2008

    La Fédération française de la franchise s’est donné ce matin un nouveau président : Guy Gras, directeur juridique du groupe Yves Rocher, succède à Francis Lacroix-Dubarry, parvenu au terme de ses mandats.
    Si l’enseigne de produits cosmétiques et de soins esthétiques qu’il représente est une franchise historique, le tout nouveau président est un homme jeune, (44 ans) membre du Conseil d’Administration de la Fédération depuis seulement quatre ans. Même s’il était déjà vice-président en charge des questions juridiques.
    Ce renouvellement de personne coïncide avec celui du conseil d’administration qui vient de s’ouvrir à deux franchisés : Stéphanie Heller (Jeff de Bruges, Thionville) et Eric Azan (multi-franchisé Quick, à Paris). A signaler aussi, l’entrée au bureau exécutif de Catherine Guittonneau, cofondatrice avec son frère André Barreteau de La Mie Câline et désormais vice-présidente en charge des relations extérieures. Une femme chef d’entreprise créatrice de son réseau à ce niveau de responsabilité : un autre symbole !
    Commentant son bilan, Francis Lacroix a estimé que l’image de la Fédération s’était améliorée depuis 4 ans (nouveau logo depuis 2007, nouvelles couleurs, nouveaux moyens de communication, envergure internationale croissante du salon de la franchise). Il a rappelé les efforts faits sous son impulsion pour que les adhérents de la FFF se réunissent régionalement et échangent leurs expériences, insistant aussi sur “le rôle fondamental des animateurs dans les réseaux”  et plus largement sur la nécessité, pour les franchiseurs, d’un bon dialogue avec leurs franchisés.
    Des franchisés qui sont, selon lui, comme autant de “capteurs de tendances de la consommation” et autant de “pourvoyeurs d’idées pour faire évoluer le savoir-faire”. D’où cette mise en place d’un “collège de franchisés au sein du conseil d’administration” de la fédération, comme il existe, de plus en plus au sein des réseaux, des comités consultatifs d’enseigne permettant aux franchisés de s’exprimer. Des idées auxquelles le désormais ex-président a montré une nouvelle fois son attachement. Rappelant que pour lui la franchise est devenue plus “participative” et moins “hiérarchique” qu’il y a une dizaine d’années.
    Le nouvel élu a, pour sa part, souligné la forte croissance du nombre de franchiseurs (+ 10% par an depuis trois ans), sa confiance dans l’avenir puisque “de plus en plus de réseaux se créent et nous rejoignent”. “Petits encore aujourd’hui,  a-t-il ajouté, ils deviendront grands demain et permettront à la franchise de créer toujours plus d’entreprises et d’emplois (70 000 en 2007).” Autre tendance favorable, soulignée par Guy Gras : l’export. 25 % des réseaux français sont déjà présents à l’étranger et ils sont de plus en plus nombreux chaque année (+20% en un an). “La franchise a encore beaucoup de potentialités à révéler car elle a une pierre philosophale, une réelle spécificité : le savoir-faire. Nous allons nous employer à le rappeler, à nous distinguer des autres formes de commerce en réseaux comme la concession par exemple”.
    Nous avons une très bonne fédération, a conclu Guy Gras. Son rôle est de défendre les petits comme les grands réseaux, de défendre la franchise et nous allons le faire en améliorant encore notre communication interne et externe et en réaffirmant les spécificités de la franchise, que ce soit à travers la création prochaine de l’Ecole de la franchise ou lors de la révision (en 2009) du règlement européen d’exemption.”