Fermer
Secteurs / Activités

      Hervé Rivoal, directeur général - Interview du 5 janvier 2006

      Nous voulons ouvrir une vingtaine de centres en 2006.

      Présents aux USA depuis des années, pourquoi les concepts de fitness pour femmes en 30 minutes fleurissent-ils aujourd’hui dans l’Hexagone ?
      Les grands centres mixtes, implantés sur 1 000 m², avec sauna, piscine, etc. souffrent. Les investissements nécessaires sont lourds et la rentabilité s’érode car le turn-over y est très important. Par ailleurs ces clubs ne répondent plus aux attentes de la clientèle, majoritairement féminine, à la recherche de véritables résultats en y consacrant moins de temps et moins d’argent. Or, un circuit pour femmes nécessite un investissement trois fois moins élevé, deux fois moins de personnel et permet d’apporter un service plus efficace et plus convivial.
       
      Sur quels atouts repose votre enseigne ?
      200 m² suffisent pour implanter l’ensemble des appareils nécessaires pour travailler efficacement. Après être passées par un poste d’ échauffement et d’étirement, les clientes parcourent le circuit minceur en petits groupes d’une quinzaine de personnes. Elles sont encadrées par un coach, diplômé d’un brevet d’Etat des métiers de la forme, présent toute la journée. Les exercices changent tous les quinze jours, afin de faire travailler les différentes parties du corps.
      Des services annexes complètent l’offre, dont un corner diététique où un bilan individualisé et un programme d’amincissement sont proposés. Enfin, selon le mode de vie de chacune, deux types d’abonnements sont possibles : heures pleines ou heures creuses.
       
      Quelles sont vos perspectives de développement ?
      J’avais déjà testé ce type de concept en 2000 mais le modèle économique n’était pas le bon. J’ai relancé l’enseigne à l’été 2004 en abandonnant la partie esthétique. Le chiffre d’affaires est moins élevé mais la rentabilité supérieure. Nous avons, depuis, inauguré une dizaine de centres. Et espérons en ouvrir une vingtaine en 2006. Par ailleurs nous allons poursuivre notre expansion au Maroc, où deux centres sont déjà ouverts. Et notre masterfranchisé suisse va entamer son développement. Nous avons également des contacts en Belgique en Espagne et en Chine. Pour faire face à cette expansion, nous avons déménagé, en novembre dernier, dans des locaux plus spacieux. Et l’ équipe dédiée à la franchise est passée de 3 à 7 personnes.

      50 000 €
      Apport personnel
      15 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur LADY FITNESS

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise LADY FITNESS
      Consultez l'Indicateur de la Franchise