Fermer
Secteurs / Activités

      Jean-Pierre Escande, directeur du réseau - Interview du 2 mai 2007

      Afin d'être mieux perçus, nous souhaitons à l'avenir nous développer sur des points de vente mono-métier

      Vous venez d’inaugurer à Clermont-Ferrand votre nouveau concept Audio 2000, est-ce le signe que le groupe Optic 2000 relance cette enseigne ?
      Effectivement, en tant qu’acteur du secteur, j’ai été recruté pour cette raison. Aujourd’hui, nous avons 106 points de vente sous enseigne. A la fin de l’année nous serons 120, puis 135 fin 2008 pour atteindre les 150 fin 2009. Nous avons aussi des centres « corners » qui sont en légère baisse (-3 unités). Cette évolution répond à notre volonté de nous développer prioritairement sur des points de vente « mono-métier » : l’audioprothèse. Et pour cela il fallait que notre univers de distribution parle au grand public : sortir de la « non transparence » pour que les gens s’arrêtent devant nos magasins.
      La communication visuelle est d’ailleurs privilégiée par l’intégration en vitrine d’un écran LCD avec un affichage dynamique. A l’intérieur, l’espace est divisé en 4. Avec un accueil dans une ambiance zen, un lieu de démonstration, un lieu d’exposition pour mettre en avant l’avancée des technologies et leur côté esthétique et enfin, la salle d’examen. Fin 2009, l’intégralité de notre réseau devrait être reconfigurée à ces nouvelles normes.

      Ouverture au grand public, décor moderne et pédagogique, relégation de la salle d’examen au fond de l’unité : vous êtes en plein dans la tendance de l’enseigne Ecoute ! Ecoute ! Allez-vous poursuivre sur cette voie ?
      D’un point de vue strictement personnel, je pense que l’arrivée de nouveaux entrants sur un marché, avec des schémas de pensée inédits, fait du bien à tout le monde. Sortir de cette notion de handicap, choisir ses mots pour parler aux clients, mettre en avant les produits  : tout cela est mis en place au sein de notre nouveau concept.
      Cependant nous n’allons pas emboîter le pas à cette enseigne, par exemple sur son offre à moitié prix sur la paire d’oreillettes. Mais, il est vrai que le coût de l’appareillage est au cœur des enjeux. Nous essayons de faire bouger les choses d’une autre manière, en rencontrant les différents responsables des mutuelles. Puis, dans nos unités, nous allons mettre en avant notre marque de distributeur qui pourrait représenter 15 % de nos ventes (contre 10 % aujourd’hui). 
      Nous sommes à un moment charnière du marché de l’audioprothèse, avec un besoin grandissant de la population (Ndlr : 5 millions de personnes ont des problèmes d’audition en France) à un moment où le « son » devient un sujet à la mode sous l’aspect des loisirs (lecteurs MP3, enceintes…) ou de la pollution.

      Cet aspect « mode » n’est pas nouveau. En outre le besoin est réel et les acteurs en place depuis longtemps :  pourquoi vos velléités de développement ne s’affichent-elles que maintenant ?
      Parce que, justement, ces chantiers mis en place depuis plusieurs mois commencent à prendre forme et à rencontrer « l’écoute du public »,  via – entre autres – le vieillissement de la population. De notre côté, nous avons travaillé en profondeur de façon à mieux appréhender notre clientèle.  Avec toutes les nouveautés dont nous avons déjà parlé mais aussi grâce à notre outil de géomarketing : nous communiquons les résultats des enquêtes à toutes nos unités ainsi qu’à nos nouveaux partenaires, pour les aider à mieux implanter leur local.
      Bref sur tous ces sujets, c’est à nous de nous démarquer pour être plus attractifs que nos concurrents et faire travailler le bouche-à-oreille. Cela nous servira aussi du point de vue du recrutement de nouveaux partenaires. Il y a en France un déficit d’audioprothésistes avec 5 centres de formation et seulement une centaine de diplômés par an. Pour nous faire connaître, nous allons dans les écoles pour apporter de l’information aux étudiants. Le marché est mûr mais notre marge de manœuvre est étroite : à nous de nous distinguer sur tous les plans.

      25 000 €
      Apport personnel
      2 500 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur AUDIO 2000

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise AUDIO 2000
      Consultez l'Indicateur de la Franchise