Fermer
Secteurs / Activités

    Julien Recoing, Directeur de la franchise 5àsec - Interview du 16 mai 2017

    En France, notre objectif a minima est d’ouvrir une dizaine de pressings franchisés 5àsec par an sur les cinq prochaines années.

    Franchise de pressings 5 a Sec Julien Recoing Directeur

    Où en est le développement en franchise de 5àsec en France ?

    5àsec compte 145 pressings en franchise en France, sur un total de 270 implantations. En 2016, nous y avons ouvert 8 magasins franchisés, alors que notre objectif portait sur une quinzaine d’inaugurations. En effets, les candidats à la franchise qui se sont présentés n’étaient pas assez solides pour pouvoir se lancer.

    Notre stratégie globale passe par une croissance organique, aussi nous avons continué d’ouvrir en propre. Mais le pressing est un secteur difficile, qui se révèle un peu compliqué pour de nouveaux entrants. Par ailleurs, beaucoup d’acteurs indépendants connaissent des difficultés et sont en recherche de solutions.

    Quels profils de franchisés recherchez-vous en priorité ?

    Notre objectif premier est désormais de recruter des indépendants qui ont un chiffre d’affaires plancher compris entre 160 000 et 180 000 € et qui ont du mal à améliorer leurs performances. C’est pourquoi nous allons lancer en juin prochain une grande campagne pour communiquer auprès de ces indépendants.

    Cette campagne sera assortie d’une offre promotionnelle limitée dans le temps sur les conditions d’accès à la franchise 5àsec, avec 20 à 25 % de réduction sur le droit d’entrée.

    Cette réduction sera plus importante pour ceux suivent leur formation en magasin école 5àsec que pour ceux qui suivent leur formation in situ.

    Notre stratégie pour 2017 repose sur le constat fait en 2016 : nous avons listé l’intégralité des pressings en France, mais nous ne visons que les indépendants, pas les adhérents des chaînes concurrentes.

    En parallèle, nous  avons en tête d’orienter les candidats néophytes sur des reprises de pressings indépendants pour les passer sous enseigne 5àSec, plutôt que sur des créations. Car l’âge moyen du patron de pressing en France tend actuellement vers l’âge de la retraite.

    Comment allez-vous convaincre ces professionnels de rejoindre la franchise 5àsec ?

    Nous allons leur dire : « Si vous rejoignez notre réseau, nous mettrons à votre disposition toutes nos innovations ». Nous sommes les seuls à avoir investi autant dans les outils digitaux, le CRM et le système informatique central afin d’améliorer la performance économique des magasins, qui va désormais au-delà de la boutique et de sa zone de chalandise.

    Ainsi, notre application mobile de livraison à domicile, en cours de déploiement chez les franchisés parisiens, sera à terme mise à disposition de nos franchisés actuels et futurs. De même pour le « store locator », l’option coupe-file ou le paiement dématérialisé, qui sera opérationnel en magasins en fin d’année. Ou encore, la mise en place, prévue début 2018, de consignes pour le dépôt des vêtements dans des zones autour des magasins…

    Quels sont vos objectifs de développement en franchise en France ?

    Nous prévoyons une dizaine d’ouvertures en franchise cette d’année et nous avions déjà signé six contrats de franchise à fin mars. Notre objectif a minima est d’ouvrir une dizaine de magasins par an sur les cinq prochaines années.

    Nous allons recruter des franchisés sur toute la France, en dehors des régions où nous sommes implantés en propre (Paris et la région parisienne) et en en dehors des régions frontalières, avec un focus important pour nous sur les régions où 5àsec n’est pas encore présente, comme par exemple Paca ou la région bordelaise.

    70 000 €
    Apport personnel
    20 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur 5 A SEC

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise 5 A SEC
    Consultez l'Indicateur de la Franchise