Fermer
Secteurs / Activités

      La beauté se fait plus globale

      Alors que le secteur des instituts de beauté est affecté par la crise et soumis à de multiples concurrences, plusieurs réseaux s’affirment en forme, grâce notamment à leur stratégie visant à élargir leurs prestations.

      Centre d’épilation, manucure, bronzage, centre d’amincissement, parfumerie sélective… : le marché de l’apparence et du bien-être est de plus en plus diversifié. Au carrefour de ces activités, on retrouve les instituts de beauté. Dans le cadre du commerce indépendant organisé, ces derniers ont majoritairement recours à la franchise pour nourrir leur développement. Les enseignes ont tendance à mieux résister à la crise que d’autres activités de beauté, et, pour certaines, poursuivent la croissance de leurs réseaux.

      Selon l’institut Xerfi, le chiffre d’affaires des centres de soins de beauté a reculé de – 0,5 % l’an passé. La diète devrait se prolonger en 2010 (- 1,5 %). Toutefois, les instituts de beauté “disposent d’un fort potentiel de croissance à moyen terme”, relèvent les experts Xerfi. Notamment à la faveur d’une évolution démographique et d’un accroissement structurel de la demande des soins.

      Pour conserver leur leadership et repousser la concurrence des salons de coiffure, parfumeries et autres pharmacies qui ajoutent des prestations esthétiques à leur offre traditionnelle pour générer des relais de croissance, les réseaux d’instituts de beauté misent plus que jamais sur l’originalité de leur concept. Et sur l’extension des services proposés.
      Enseigne à dimension nationale avec 200 instituts français, dont plus de 180 franchisés, Body Minute a su adapter son modèle et initié, avec d’autres, cette course à la beauté globale. Lancée en 1999 et à l’origine dédiée à l’épilation, la chaîne sans rendez-vous mais avec abonnement s’est progressivement muée en centre généraliste : soins visage, corporels, ligne de produits professionnels siglés à l’enseigne…
      Et le processus se poursuit : Body Minute a récemment lancé des projets complémentaires dans ses instituts avec Body Minute Sport (machine) et Body Minute Bronzage (UV). Dupliqué sur des emplacements qualitatifs à fort trafic en centre-ville ou centre commercial, le concept a fait ses preuves, notamment en Ile-de-France.Plusieurs autres enseignes généralistes (soins du corps, épilation, bronzage) parviennent à se distinguer. C’est le cas de Citron Vert (55 instituts franchisés) et Carlance (17 centres, 8 en franchise), qui se font une place derrière les grandes chaînes (Body Minute, Esthetic Center) ou intermédiaires type Guinot ou Simone Mahler. Points communs : les deux franchiseurs ont pris soin d’installer la marque dans leur région d’origine, le Rhône-Alpes pour Citron Vert, le Sud-Est pour Carlance. Et attiré des professionnels du secteur – pas uniquement – qui bénéficient de l’attractivité et des services d’un réseau : centrale d’achats, communication sur les opérations promotionnelles…

      La beauté en franchise a régulièrement attiré de nombreux acteurs. Avec plus ou moins de réussite, la principale gageure étant de limiter un turnover qui a toujours existé. La conjoncture ne freine les initiatives. Trois nouveaux venus sont à surveiller : le spécialiste espagnol des soins photocosmétiques Lipotherm Center  (7 centres franchisés en France) ; Elite Beauty Studio, un concept de beauté globale, émanation du célèbre groupe de mannequins internationaux ; et Therach’i, une chaîne d’origine suisse positionnée low cost qui a inauguré l’an passé ses deux premiers instituts français.

      Enseignes du même secteur