Fermer
Secteurs / Activités

      La moto monte en régime

      Trois acteurs se disputent le marché de l’entretien et de la vente d’accessoires. Ils affichent des positionnements assez proches et une même volonté de grandir assez rapidement en franchise. La compétition s’annonce serrée dans les prochaines semaines.

      Les deux roues ont le vent poupe. En 2006, les ventes ont dépassé le précédent record de 2005, pour approcher des 230 000 immatriculations (soit une évolution de 16%). A cela plusieurs raisons : les politiques de transports des grandes métropoles et les difficultés de circulation. Les petites cylindrées connaissent notamment un intérêt fort car elles peuvent être achetées par un détenteur de permis automobile. Autant de facteurs positifs qui n’ont pas échappé aux chaînes de franchise.Un marché encore atomisé. Les amateurs de deux roues ont plusieurs choix pour satisfaire leurs besoins : les réseaux constructeurs (Yamaha, Honda…) ou les indépendants.  Autre possibilité : les chaînes comme Moto Expert ou Dafy Moto qui se développent en franchise, et prennent des parts de marché.
      Entretien courant, commercialisation de pièces détachées et d’accessoires, vente de motos d’occasion, ces chaînes spécialisées représentent une alternative de taille aux réseaux constructeurs. A l’image de leurs confrères des centres-autos, leur concept est désormais bien calibré et s’adresse à n’importe quel motard. Multi-marquisme oblige.Des concurrents de taille pour les réseaux constructeurs. Créée en 1997, Moto Expert est devenue assez rapidement la première chaîne d’accessoires moto, de service rapide et de dépôt vente. Elle aligne à ce jour 74 centres dans l’Hexagone, et son démarrage plus précoce, entre autre, lui a permis de conserver une longueur d’avance sur la concurrence.

      Se posant en challenger, Dafy Moto (55 centres dont 28 franchises) a démarré son expansion sous forme de succursalisme, avant d’accélérer en franchise à partir de 2001. Dernier à se lancer sur le créneau en franchise : Moto Axxe (33 unités). Cette enseigne du groupement d’achat Sadem (qui compte d’autres enseignes comme Maxxess et Service Plus) joue sensiblement la même carte que ces prédécesseurs. Avec une spécialisation plus marquée, semble-t-il, comme « la vente d’accessoires, qui reste notre cœur de métier », précise Franck Baudribos, responsable développement.

      Passage souhaité à la vitesse supérieure. Pour compléter leur maillage, toutes ces chaînes ciblent les plus grandes agglomérations (un minimum de 50 à 100 000 habitants semble requis) avec des centres de 300 m² minimum. Leur développement, qui s’est voulu jusqu’alors calibré, devrait passer à la vitesse supérieure. Alors qu’en 2006, ces enseignes ont procédé à quatorze inaugurations au total, elles en prévoient près d’une trentaine supplémentaire, rien qu’en 2007.

      Aujourd’hui, il semble encore y avoir de la place pour ces trois réseaux. Mais le potentiel n’est malgré tout pas illimité. Moto Expert a été le premier à se fixer « le cap des 100 unités en France » comme un potentiel maxi. Un objectif que les deux autres réseaux ont également repris pour leur compte. Reste à savoir si tous atteindront cette taille critique.

      Le scooter constitue, semble-t-il, également un marché d’avenir. Déjà dans les plus grandes métropoles, des indépendants se sont lancés sur le créneau. Sentant le potentiel, les dirigeants de Moto Expert ont lancé il y a deux ans Scoot Expert, leur enseigne dédiée à cette catégorie de deux roues. Le réseau a ouvert 4 franchises en 2006 (7 au total en début d’année) et en prévoit une trentaine de plus dès 2007. Si l’objectif est atteint, il ne serait pas étonnant de voir débarquer très vite de nouveaux compétiteurs.

      Enseignes du même secteur