Fermer
Secteurs / Activités

    Le concept de fitness BodyStreet veut se développer dans l’Hexagone

    BodyStreet, le leader allemand du fitness basé sur la stimulation électrique musculaire, recherche son master-franchisé pour la France.

    body tek – mars2019

    Enseigne d’origine allemande, Body Street a été fondée à Munich en 2007 par Emma et Matthias Lehner. En créant des studios de fitness basés sur la technique de la stimulation électrique musculaire (EMS), encore développée, et implantés dans les centres villes et les zones piétonnières, ils ont révolutionné le marché dans les pays germanophones (Allemagne, Autriche) où l’expansion n’est pas terminée, puisque sept ouvertures sont programmées cet été outre-Rhin. Avec ses mini-studios (implantés sur des surfaces de 40 à 70 m²), le concept est ainsi devenu le leader allemand des salles de sport fondées sur l’EMS.

    BodyStreet s’est ouvert à la franchise en 2009. La chaîne regroupe aujourd’hui environ 290 studios (dont une quinzaine de succursales à Munich) en activité en Allemagne et en Autriche, mais également en Italie, en Grande-Bretagne, ainsi que, depuis l’an dernier, aux USA et en Tanzanie. Le développement international a lieu sur la base d’un contrat de master-franchise. C’est un tel partenaire que recherche désormais l’enseigne pour l’Hexagone, avec l’objectif de créer son studio-pilote dans un premier temps, puis de développer un réseau. Pour cela, BodyStreet dispose de nombreux atouts (ouvrir un BodyStreet ne nécessite ainsi pas un lourd investissement) et d’une expérience confirmée, mais la concurrence est aujourd’hui bien plus forte, avec de nombreux concepts qui se positionnent sur le créneau de l’EMS.

    Des séances de 20 minutes par semaine

    L’enseigne s’adresse à un public à la recherche d’une solution de remise en forme, mais qui, pour diverses raisons (manque de temps, aucune habitude de pratique sportive, etc.) ne souhaite pas fréquenter une salle traditionnelle. Chaque client bénéficie alors d’un accompagnement personnalisé, afin de définir un programme spécifique en fonction de ses objectifs (perte de poids et de graisse, renforcement musculaire, rééducation après une opération, meilleur maintien dorsal, etc.). Selon la tête de réseau, une séance de 20 minutes d’électro-stimulation musculaire par semaine est alors suffisante pour renforcer en profondeur la grande majorité des groupes musculaires et atteindre ses objectifs.

    20 000 €
    Apport personnel
    75 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BODY STREET

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BODY STREET
    Trouvez votrelocal