Fermer
Secteurs / Activités

    Marc Bounet, co-président - Interview du 25 avril 2007

    Il existe 100 à 110 villes sur lesquelles une franchise Mobil’Affiche a lieu d’être.

    Vous avez racheté en septembre dernier à ses fondateurs historiques le réseau Mobil’Affiche, spécialisé dans l’affichage publicitaire : comment vous êtes vous intéressés à cette opération de reprise d’un réseau qui a connu des hauts et des bas ?
    Nous sommes issus du monde de la communication : nous avons occupé chez Pathé et chez Fox des fonctions financières et opérationnelles. Après 15 années d’activité salariée, nous voulions franchir le cap et devenir entrepreneurs. Nous ne connaissions pas la franchise en tant que mode d’exploitation. Mais cette organisation permet des échanges et une interactivité très intéressante entre franchiseur et franchisés.
    Nous avons été attirés par ce secteur qui nous a semblé présenter de vraies possibilités de développement. L’affichage outdoor aujourd’hui en France représente 140 000 panneaux contre 200 000 il y a quelques années : le support diminue car les contraintes environnementales sont très strictes. Or, le besoin de communiquer reste important. D’où notre intérêt pour ce réseau d’affichage mobile avec un professionnalisme établi, puisque la société existe depuis 13 ans. L’affichage roulant sélectif nous a semblé une vraie solution à cette problématique d’engorgement, car il propose une surface intéressante pour les annonceurs. 

    A combien estimez-vous le potentiel de re-développement de l’entreprise et quelle place accorderez-vous au recrutement de franchisés ?
    Notre stratégie s’appuie sur deux axes : la vente de campagnes nationales de publicité, menées à la fois avec notre flotte en propre et en franchise. Et la croissance du nombre de franchisés, qui va permettre d’augmenter le chiffre d’affaires ventes nationales. Nous prévoyons d’ouvrir au moins 6 unités franchisées en 2007 et 6 à 10 en 2008, soit un rythme de croissance fort, doublé par rapport aux années précédentes. Notre axe de développement n°1 : accroître notre présence sur les villes, passe clairement par la franchise.
    Le réseau couvre actuellement une trentaine de villes, avec une cinquantaine de camions. Nous sommes présents sous 4 formes différentes : filiales, franchises, GIE et concessions. La demande des annonceurs couvre une centaine de villes de plus de 60 à 70 000 habitants. Il existe donc 100 à 110 villes sur lesquelles une franchise Mobil’Affiche a lieu d’être. Nos priorités régionales concernent d’abord Lyon, puis Lille et enfin Toulouse.
    L’investissement nécessaire pour nous rejoindre s’élève à 103 000 euros HT, incluant un droit d’entrée de 21 000 € HT et l’achat d’un camion. Un franchisé peut exploiter jusqu’à 3 camions et ainsi couvrir une ville de 400 à 500 000 habitants : l’économie d’échelle joue alors à plein et la rentabilité est maximale. Le chiffre d’affaires d’un camion tourne autour de 150 000 € par an : le concept permet donc un retour sur investissement fort.

    Comment comptez-vous relancer l’expansion du réseau, dont le nombre d’unités franchisées est passé d’une quarantaine en 2001 à une dizaine aujourd’hui ?
    La croissance du réseau a eu lieu à un moment où l’entreprise n’avait pas acquis une maturité de franchiseur : tout est né d’une idée extrêmement intelligente et novatrice, mais avec une organisation qui n’était pas encore mûre. Aujourd’hui, nous avons mis en place des réunions de formation beaucoup plus fréquentes, au cours desquelles nous insistons sur les techniques de vente et d’approche, afin de permettre à chacun d’avoir des réponses à ses questions. Nous insistons davantage sur l’aspect entrepreneur et gestionnaire des franchisés, même si un profil commercial est indispensable. En outre, nous sommes en contact direct avec les candidats potentiels, et nous nous occupons à la fois de la France et de l’international.

    Enseignes du même secteur