Fermer
Secteurs / Activités

    Maurice Penaruiz, directeur du département franchise de Maisons Pierre

    Maisons Pierre s’est donné les moyens de son ambition : ouvrir 100 à 120 franchises sur le territoire d’ici 2020.

    Maisons Pierre annonce aujourd’hui sa volonté de développer un réseau de franchise. Avec quels moyens ?  Et quels objectifs ?
    Maisons Pierre est une entreprise de construction de maisons individuelles née il y a plus de 30 ans, en 1984. Celle-ci s’est longtemps développée uniquement en propre (29 succursales à ce jour), avant un premier pas, timide, vers la franchise, en 2011 (6 unités à date). Pierre Jude, Président et fondateur de l’enseigne, a décidé cette fois de réellement se donner les moyens de ses ambitions. J’ai ainsi depuis avril la mission de mettre en place une structure dédiée, dotée des fonds nécessaires et de collaborateurs spécialisés. Nous sommes cinq, pour l’heure, dont deux développeurs et un animateur. D’autres nous rejoindront au fil du développement du réseau. Notre objectif est d’implanter l’enseigne, pour l’heure très forte dans le bassin parisien et en Normandie, partout ailleurs en France, en franchise. Avec un potentiel que j’estime entre 100 et 120 créations d’ici 2020.

    Quels sont, selon vous, les atouts de Maisons Pierre sur le marché de la construction de maisons individuelles ?
    Le plus gros atout de Maisons Pierre c’est le souci extrême qu’apporte son fondateur à la qualité des produits qu’il propose. Un autre de ses points forts est la solidité de l’entreprise, qui existe depuis 30 ans et a certes connu les crises, comme tout le secteur, mais les a traversées, pour atteindre un chiffre d’affaires global d’environ 100 millions d’euros l’année dernière. Enfin, il y a les moyens que ses dirigeants mettent en œuvre pour développer la marque et sa notoriété. Dernier exemple en date : le groupe a créé l’événement sur la Foire de Paris en construisant une maison de toutes pièces. Il a aussi lourdement investi pour refaire son site Internet. Et déploie des méthodes de prospection extrêmement actives pour conquérir de nouveaux clients.

    A qui s’adressent les maisons que vous construisez ? Comment évolue le marché à l’heure actuelle ?
    Avec ses maisons à 95 000 euros (en moyenne), Maisons Pierre vise les primo-accédant, ces locataires qui rêvent de devenir propriétaires pour la première fois. Notre marché a traversé une crise grave, ces trois ou quatre dernières années, mais depuis plusieurs trimestres, il a repris le chemin d’une croissance substantielle. De nombreux Français ne sont pas encore propriétaire, son potentiel est donc structurellement important. D’autant que tous les gouvernements soutiennent l’accession à la propriété, comme l’illustre la récente réforme du prêt à taux zéro, qui peut désormais financer 40 % d’une opération.

    Quels profils de franchisés recherchez-vous ?
    Nous commencerons sans doute en recrutant des professionnels du secteur, pour lancer la machine. Mais à terme, nous visons plutôt des profils extérieurs au monde de la maison individuelle, tout simplement parce qu’il sera plus facile de leur transmettre notre savoir-faire. Nous recherchons en revanche des profils de commerciaux et gestionnaires. La construction de maisons individuelles n’est pas un métier technique, c’est avant tout un métier de contact humain. Le franchisé doit trouver des clients, les aider à mûrir leur projet, les accompagner dans les démarches administratives, de financement… Autrement dit les aider à donner vie à leur rêve. C’est seulement en bout de course, finalement, qu’intervient la construction à proprement parler.

    Quels sont les investissements à prévoir pour devenir franchisé Maisons Pierre ?
    La fourchette d’investissement du franchisé se situe entre 100 et 150 000 euros, en fonction du rythme de développement qu’il souhaite adopter. A plein, une agence tourne avec 6 personnes, dont le dirigeant, mais la montée en puissance peut être progressive. Sur cette somme globale, 40 000 euros sont dus à l’enseigne au titre des droits d’entrée (formation initiale incluse), le reste est essentiellement composé du besoin en fonds de roulement (BFR). Sachant que l’activité ne nécessite pas un local en emplacement numéro 1. Pour atteindre les 30 à 50 maisons réalisées par an, soit 3 à 5 millions d’euros de chiffre d’affaires, le franchisé est en outre encouragé à investir quelque 2 500 euros par mois en communication (annonces, salons, flyers…) locale.

    50 000 €
    Apport personnel
    30 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur MAISONS PIERRE

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise MAISONS PIERRE
    Consultez l'Indicateur de la Franchise