Fermer
Secteurs / Activités

      Otop veut révolutionner la distribution de pièces détachées automobiles - Brève du 13 mars 2018

      Brève
      13 mars 2018

      Otop veut combiner le meilleur du web et d’un réseau de distribution de proximité, en ouvrant des centres de services sous contrat de concession de licence de marque partout en France.

      Otop-Centre-DecorUn mois après avoir ouvert ses trois premiers centres à Chartres, Tours et Orléans, Otop s’apprête à doubler la mise en s’implantant à Laval, Rouen et Massy-Palaiseau dans quelques jours. L’enseigne gardera ensuite le rythme pour atteindre 18 succursales fin juillet. Le temps d’une courte pause puis elle repartira de plus belle, avec trois nouvelles créations en propre à la rentrée. Mais aussi ses premières inaugurations sous concession de licence de marque, le modèle qu’elle a choisi pour accélérer son maillage.

      C’est qu’il faut aller vite. Le site de vente en ligne de pièces détachées sur lequel repose le concept est déjà opérationnel.  Et à en croire Franck Millet, ex-Doyen Auto, désormais président de la société Newdis France, qui développe l’enseigne, les 32 000 garagistes français qu’il cible prêts à dégainer la souris pour passer commande. Reste qu’ils ne pourront être livrés et servis que quand un centre de service Otop aura ouvert dans leur zone. D’où l’urgence de ce développement.

      La flexibilité du web et les services d’un réseau

      Il doit donner naissance à une offre révolutionnaire dans le secteur, alliant le meilleur des deux mondes, e-commerce et distribution traditionnelle. Soit des prix autant, voire plus bas, que ceux que pratiquent les pure-players comme Oscaro et la même flexibilité dans l’achat, couplés à une qualité de services (conseils, livraison, SAV…) comme seule peut la garantir un distributeur bien physique. « Nous avons investi 8 millions d’euros dans le projet », souligne le dirigeant.

      Otop se présente donc un site de vente en ligne de pièces automobiles, complété d’un réseau de centres de services locaux. Ceux-ci  réceptionnent les commandes expédiés depuis la plateforme logistique centralisée, les livrent aux garages de leur zone ou les leur mettent à disposition. Ils gèrent aussi les retours et l’accompagnement des clients. Des clients qu’en revanche ils n’ont pas à trouver, tête de réseau se chargeant de toute la prospection.

      181 centres Otop à créer en France

      « Moyennant quoi le modèle est accessible à tous et Otop-Centre-Employesrelativement simple à dupliquer, explique Franck Millet. L’activité du centre est organisée sur la matinée, le franchisé peut avoir une autre activité ensuite », poursuit-il. Celui-ci touche une commission de 6 % des ventes réalisées sur sa zone, un forfait de 6,90 € par livraison effectuée ainsi qu’une prime trimestrielle fonction de la qualité de son travail. « Ce mode de rémunération contribue à apporter au centre de services Otop un chiffre d’affaires prévisionnel de l’ordre de 160 000 à 180 000 € en 3ème année », annonce la brochure de l’enseigne.

      Côté investissements, le contrat de concession de licence de marque proposé par Otop prévoit le versement de 28 500 € de droit d’entrée et 50 000 €, environ, d’investissements divers, dont ceux nécessaires à l’aménagement et à la mise au concept d’un  petit entrepôt de 200 m². L’activité est ainsi accessible avec 30 000 € d’apport en moyenne. L’enseigne a identifié 181 zones où elle pourrait s’implanter. Elle donnera le coup d’envoi de de son développement à l’occasion de Franchise Expo Paris, fin mars.

      20 000 €
      Apport personnel
      30 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur OTOP

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise OTOP