Fermer
Secteurs / Activités

      Philippe Croset, directeur de l'enseigne - Interview du 26 mai 2009

      Le marché est difficile, mais Mobalpa résiste plutôt bien

      Comment avez-vous vécu la baisse du marché de la cuisine en 2008 ? A-t-elle eu un impact sur l’activité et le développement de Mobalpa ?
      Nous avons constaté une cassure très nette, dès le mois d’août dernier, et depuis pas observé de véritable reprise. Cela étant, sur un marché qui a globalement perdu 6 %, Mobalpa a fini 2008 à + 4 %, ce qui est plutôt un bon résultat. Mais nous restons évidemment prudents. Si bien que si nous terminons 2009 avec un chiffre d’affaires étal, nous serons satisfaits.
      Dans ce contexte, notre parc de magasins est resté stable : nous comptons à l’heure actuelle 277 points de vente en France, dont 264 en concession. Nous avons plusieurs projets d’ouvertures – 12 à 13 précisément – mais qui ne se concrétiseront probablement qu’au 3ème trimestre. Nous conservons quoi qu’il en soit notre objectif d’atteindre à terme les 300 unités sur le territoire. Avec une priorité donnée aux zones géographiques dans lesquelles nous sommes encore sous-représentés que sont l’Alsace, le Nord ainsi que l’Ile-de-France.

      Vous venez d’inaugurer un nouveau concept de magasin. Les concessionnaires vont devoir se mettre au diapason. Le moment est-il bien choisi pour un tel changement ?
      Il a été, en tous cas, très bien accueilli dans le réseau. Maintenant, il est vrai que le contexte actuel est susceptible de freiner la transformation des magasins de nos concessionnaires, dont on estime qu’ils vont devoir investir 800 à 900 €/m² pour se mettre aux normes. La migration que nous avions prévus d’opérer en trois ans en prendra donc peut-être quatre. Mais déjà 50 relookings sont prévus cette année. Et toutes les unités qui sortiront désormais de terre intègrent le nouveau concept.
      Il traduit, en l’occurrence, notre nouveau positionnement de « référence de l’aménagement sur mesure des pièces à vivre de l’habitat », avec une place plus grande réservée aux bibliothèques, dressings, meubles de home cinéma… Des produits qui pour l’heure représentent seulement 3 % du chiffre d’affaires de nos points de vente mais pourraient devenir de vrais relais de croissance pour nos concessionnaires. A noter que nous élargissons parallèlement notre offre pour être présent sur le coeur du marché de la cuisine avec des solutions à partir de 4 000 €. Et que nous faisons évoluer nos méthodes de vente pour privilégier le conseil et l’accompagnement. Une nouvelle approche à laquelle auront été formés, d’ici fin juillet, plus d’un millier de vendeurs du réseau.

      Pouvez-vous nous dire un mot de l’actualité des deux autres réseaux du groupe Fournier, SOcoo’c et Pérène ?
      Notre enseigne jeune habitat SOcoo’c (Ndlr : lancée en 2007) poursuit son déploiement. Elle recense à ce jour 12 unités dont 10 franchises. Proposée d’abord aux concessionnaires Mobalpa qui voulaient boucler leur zone de chalandise, elle est désormais ouverte aux candidatures extérieures. Le dernier salon Franchise Expo nous a d’ailleurs permis de rencontrer des profils très intéressants.
      Notre réseau haut de gamme Pérène, pour sa part, est toujours en phase de restructuration. La griffe était jusqu’ici présente chez des distributeurs multimarques. Nous souhaitons qu’elle ne soit plus vendue que par des concessionnaires exclusifs. Il y aura donc à terme moins de points de vente, mais qui seront absolument fidèles au concept.

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur MOBALPA

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise MOBALPA
      Consultez l'Indicateur de la Franchise