Fermer
Secteurs / Activités

      Joël Arandel, Directeur des Opérations de Point S - Interview du 4 juillet 2022

      Interview
      4 juillet 2022

      Nous pensons pouvoir rapidement atteindre une quarantaine de centres Point S Vente Auto, avec pour objectif de compter 200 points de vente proposant ce service d’ici deux ans.

      Joël Arandel, Directeur des Opérations du groupement Point SPouvez-vous nous en dire plus à propos de votre nouveau concept Point S Vente Auto ? Pourquoi avez-vous décidé de vous positionner sur ce segment de marché ?

      C’est dans l’ADN de l’enseigne Point S d’aborder de nouveaux marchés, complémentaires à notre activité d’entretien automobile. Point S Vente Auto est notre septième concept, car notre rôle est d’amener nos adhérents vers des compléments de marché. Ensuite, la vente de voitures n’est pas si éloignée de notre métier : déjà, un certain nombre d’adhérents Point S achètent et revendent des véhicules, avec une certaine disparité de prestations. C’est pourquoi nous avons décidé de packager, professionnaliser et structurer cette activité.

      Au-delà de l’achat/revente de véhicules, il y a aussi des services comme le financement, la garantie, la reprise etc… Ce que nous avons fait avec Point S Vente Auto, c’est de créer une activité clés en main, sur-mesure pour nos adhérents. Nous avons mis en place un site internet dédié à la vente de véhicules et un back-up informatique pour leur permettre de piloter toute leur activité.

      Aujourd’hui, 100 à 150 adhérents, sur un total de 625 centres Point S, sont déjà positionnés sur la vente. Nous leur apportons un concept clés en main, une solution simplifiée, adaptée, et des services (stock disponible de véhicules, financement, garantie, annonces etc.).

      Quelle sera la marche à suivre pour les adhérents intéressés ?

      Les adhérents Point S montrent une réelle appétence pour le nouveau concept Point S Vente Auto, car jusqu’à maintenant, nous leur avons proposé des concepts plus ou moins proches de leur activité. Notre avant-dernier concept, Point S Ecomobilité, dédié à l’entretien et la réparation des deux-roues électriques, étant sans doute le plus éloigné. Point S Vente Auto est un peu plus dans leur activité d’entretien automobile.

      Point S lance son nouveau concept : Point S Vente AutoNos adhérents ont déjà signé un contrat d’enseigne qui leur donne droit à des parts sociales du groupement. S’ils souhaitent rejoindre Point S Vente Auto, ils signeront un avenant à leur contrat qui leur adjoindra cette partie complémentaire, et leur permettra d’utiliser la marque. Avec des engagements de réciprocité : ils devront rajouter leurs véhicules dans l’outil spécifique à cette activité. Ils devront également suivre une formation obligatoire de deux jours avec différents modules : administratif, législatif (loi Lagarde), complétée par des formations à distance en accompagnement, afin d’obtenir la certification Point S Vente Auto. Mais aussi souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle pour assurer les véhicules.

      Quels sont vos objectifs pour ce nouveau concept ?

      Nous sommes en phase de lancement de ce nouveau concept, qui a été officialisé lé 23 juin 2022. Nous pensons pouvoir rapidement atteindre une quarantaine de centres, avec pour objectif de compter 200 points de vente Point S Vente Auto d’ici deux ans.

      Comme chaque nouveau concept, Point S Vente Auto est dans un premier temps proposé comme un complément d’activité pour nos adhérents. Mais chaque concept peut aussi se travailler de manière dédiée : nous avons déjà des demandes de vendeurs qui ne sont pas encore adhérents Point S pour prendre le contrat de base au concept 100 % vente auto, et je pense que d’ici deux mois, les premiers centres Point S Vente Auto 100 % dédiés devraient voir le jour.

      Quels sont les investissements à prévoir pour devenir adhérent Point S Vente Auto ?

      Point S annonce le lancement de son nouveau concept : Point S Vente AutoL’investissement est lié à l’immobilier et à l’immobilisation des véhicules. Il peut s’agir de trois ou quatre véhicules devant un centre Point S existant mais, sur un centre 100 % vente auto, linvestissement sera lié au stock de véhicules de départ. Cela peut aller du chef d’entreprise en train de racheter un point de vente avec un stock de 70 voitures pour 1 M€ jusqu’à 150 à 200 000 € pour le projet le plus modeste, c’est donc très adaptable à la configuration. D’autant qu’il existe des solutions de financement comme le crédit-ballon [une forme d’emprunt personnel proche de la location avec option d’achat (LOA)].

      Quels sont vos objectifs de développement pour cette année et les suivantes ?

      Le réseau Point S compte 625 points de vente, notre objectif est d’atteindre 675 centres fin 2022. Le concept Point S Glass se développe très bien : il a été adopté par 200 points de vente, et notre objectif est d’atteindre 300 sites fin 2022. Le concept Point S Ecomobilité est en place dans 10 points de vente opérationnels et 10 autre sont en cours d’ouverture. Les vélos à assistance électrique représentent 60 % de l’activité, contre 20 % pour les scooters et le reste pour les trottinettes. C’est une diversification sur un marché porteur.

      60 000 €
      Apport personnel
      8 750 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur POINT S

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise POINT S