Fermer
Secteurs / Activités

    Alain Bosetti, Président du Salon SME

    Interview
    21 septembre 2018

    Il me paraît important d’expliquer aux entrepreneurs et futurs entrepreneurs ce qu’est la franchise. 

    Alain Bosetti, co-fondateur du Salon SMELe Salon SME revient cette année pour sa vingtième édition (1er et 2 octobre au Palais des Congrès de Paris, Porte Maillot) : qu’est-ce qui a changé pour les dirigeants de petites entreprises depuis 20 ans ?

    En France, grâce aux nouvelles réglementations comme la loi Dutreil de 2003, qui a autorisé la création de SARL à capital variable à partir de 1 €, ou le régime de l’autoentrepreneur, lancé en 2009, les barrières à l’entrée ont diminué pour les porteurs de projet. Ces deux lois ont démocratisé l’accès à la création d’entreprise. Depuis, de plus en plus des Français ont envie de prendre leur destin en main et aspirent à plus d’indépendance.

    En parallèle, il s’est produit une révolution numérique : il y a 20 ans, Facebook n’existait pas, Amazon était un libraire en ligne, l’iPhone n’existait pas, Google était un bébé, AOL était leader, il n’y avait pas de banque en ligne… Aujourd’hui, avec un package de moins de 2 kilos (ordinateur portable, smartphone, tablette…), on peut faire beaucoup, on est plus productif qu’avant.

    Tout cela a permis de multiplier par trois le nombre de créations d’entreprises chaque année : en 20 ans, il est passé de 200 000 à 600 000.

    Je crois que nous ne sommes pas seulement dans une phase de transition écologique, numérique et démographique (la France, comme l’Allemagne ou le Japon, est devenue un pays de seniors) mais aussi dans une phase de « transition entrepreneuriale ». Aujourd’hui, de plus en plus de Français créent leur entreprise, à temps plein ou à temps partiel : certains sont à la fois salariés et entrepreneurs, ou multi-entrepreneurs. Je ne crois pas à la fin du salariat mais je crois qu’on va vers une société d’indépendants, à plein temps ou à temps partiel.

    Quel est le bilan de l’édition 2017 du Salon SME ?

    L’an dernier, le Salon SME a accueilli 13 000 participants, un chiffre certifié par par la société Dekra, dont 1 000 conférenciers ou exposants et 12 000 visiteurs et professionnels. Sur ces 12 000 visiteurs, 1 700 ont déclaré être intéressés par la franchise.

    La deuxième édition du « lundi de la franchise » a lieu lundi 1er octobre : qu’est-ce que c’est ?

    SME17_0060Le Salon SME n’est pas un salon de la franchise, mais la franchise est une option permettant d’entreprendre pour ceux qui sont en phase d’interrogation, et qui considèrent cette option comme d’autres. Il me paraît important d’expliquer aux entrepreneurs et futurs entrepreneurs ce qu’est la franchise, c’est pourquoi le salon met cette option en avant, en groupant sur la journée du lundi toutes les conférences dédiées à franchise : trois sont animées par les médias partenaires et deux autres par des franchiseurs, Attila et Axeo Services.

    Quel est le bilan de la première édition du « lundi de la franchise », organisée en 2017 ?

    Les conférences dédiées à la franchise ont attiré en moyenne 80 à 150 participants l’an dernier. L’intérêt du Salon SME, c’est qu’il  est dédié non pas à la franchise, mais à l’écosystème entrepreneurial. Sur les stands des banques  exposantes par exemple, on ne trouve pas seulement les représentants du Pôle franchise comme sur Franchise Expo, mais aussi ceux du Marché des professionnels qui financent les lancements d’activité, en franchise ou pas, et le développement de ces activités. Les réseaux d’accompagnement comme l’Adie, BGE, Initiative France ou France Active sont également présents.

    Combien de réseaux du commerce organisé exposent cette année ?

    Chaque année, le Salon SME accueille une dizaine de réseaux. Les principaux franchiseurs présents l’an dernier  comme Temporis, Mail Boxes, La Maison des Travaux ou Axeo Services reviennent cette année.

    Quelles sont les temps forts de l’édition 2018 du Salon SME ?

    Le lundi sera aussi la Journée des femmes entrepreneures avec la Caisse d’Epargne et France Active : quatre réseaux d’accompagnement de femmes entrepreneures seront présents sur le stand Caisse d’Epargne.

    La deuxième dimension importante du salon, c’est le digital car les petites entreprises françaises se classent en 16ème position seulement en Europe en matière d’équipement et de pratique des réseaux sociaux. C’est pourquoi  Microsoft, Google ou Instagram viennent former les visiteurs à leurs outils, grâce à des conférences en salle et à des ateliers sur leur stand.

    Enfin, le salon est placé cette année sous le thème du progrès, avec une conférence inaugurale intitulée « Secrets d’entrepreneurs qui font grandir leur entreprise » et une conférence de clôture intitulée « Réussir malgré les doutes, ils y sont arrivés, pourquoi pas vous ? ».

    Programme complet et liste des exposants sur www.salonsme.com

    50 000 €
    Apport personnel
    26 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    40 000 €
    Apport personnel
    20 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    10 000 €
    Apport personnel
    12 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur ATTILA

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise ATTILA
    Trouvez votrelocal