Fermer
Secteurs / Activités
      Miniature-Benoit-Lahaye-1400×1400

      9 min

      9 min

      MP3 (5.5 Mo)

      Fondateur du réseau Attila, Benoît Lahaye, fait le point sur les perspectives de son concept spécialisé dans l’entretien et la réparation des toitures.

      • Flux RSS
      • Deezer
      • Spotify
      • Apple Podcasts
      • Google Podcasts
      40 000 €
      Apport personnel
      26 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche

      Benoît Lahaye, bonjour, vous êtes fondateur du réseau Attila, spécialisé dans l’entretien et la réparation des toitures.

      Quel est l’impact de la crise sanitaire que nous traversons sur l’activité de votre réseau?

      Bonjour, alors, la crise Covid-19, qui a traversé notre réseau comme beaucoup d’autres d’ailleurs, a été pour nous un bienfait. C’est à dire qu’on n’a pas eu d’impact au final trop catastrophique. On a obtenu un chiffre d’affaires supérieur à l’année 2019. On a dépassé le chiffre d’affaires de 2019. On a été comme tout le monde, arrêté pendant un mois. On s’est tout de suite mobilisé avec 7 thématiques qui ont permis de réunir des groupes de travail qui avaient 7 thématiques comme le commerce, comment manager les équipes, comment relancer les clients, comment gérer la trésorerie. En l’espace de trois jours, on a fait une restitution de ces groupes. Ça nous a permis de se mobiliser. Ça nous a permis de fédérer les équipes et on a repris l’activité finalement mieux que la manière dont on l’avait laissé. Cela fait qu’on a aujourd’hui, 4% de chiffre d’affaires en plus et 8% de plus de commandes. Donc, évidemment, ça aurait dû être une année exceptionnelle. Ça aurait pu être une année avec +12, +14% de chiffre d’affaires, mais on a réussi quand même à progresser malgré le Covid-19.

      Voilà ce que je peux vous dire. Je pense que le modèle Attila étant de la toiture, étant donné que c’est quand même un marché entre guillemets, prioritaire et non négociable. Quand on a un problème avec son toit, il faut bien le faire. Je pense que ça nous a protégés. Et puis, on avait du stock d’avance. Quand on s’est réactivé, on avait deux mois de boulot d’avance. Donc, voilà tout ça, l’organisation, la gestion de la crise, plus le concept, son positionnement nous a permis de sortir par le haut.

      Quelle est la situation des membres de votre réseau en ce début d’année 2021?

      Eh bien, exactement, similaire à ce que je viens de vous dire, c’est-à-dire des franchisés qui vont tous réussir à sortir par le haut. On n’a pas de franchisés qui aurait, par exemple, une perte financière grave ou une situation difficile. Tous se portent bien et on vient d’ailleurs de signer quatre nouvelles implantations par des franchisés déjà en place. Donc, ils ont renouvelé leurs quatre contrats plus un quatrième, ça nous fait donc huit implantations confirmées déjà sur ce début d’année.

      Donc, comme quoi ils ont la pêche, ils y croient et ils ont de l’ambition pour se développer.

      Quelles mesures spécifiques avez-vous prises pour accompagner vos franchisés pendant cette crise sanitaire?

      Et bien voilà qu’on va revenir un peu à la logique des 7 thématiques: management, RH, commerce, protection par EPI des intervenants, relance commerciale… Il y a eu 7 thématiques, on pourrait plus rentrer dans les détails… Mais globalement, ce qui a été mis en place, c’est 7 thématiques, 7 groupes de travail, 72 heures pour bosser et au bout de 72 heures, restitution, avec un plan d’action pour chacun des franchisés. Donc en fait, on a travaillé sur toutes les thématiques que les entreprises avaient besoin pour rebondir autant sur le commerce, que la finance que le management.

      Ça a été un point très fort avec des livrables, avec des supports, de quoi animer le réseau sur tous les sujets.

      Est ce que vous avez été amené à faire évoluer votre savoir faire pour vous adapter à cette situation inédite?

      Alors, particulièrement sur la sécurité.

      Je pense que ça c’est valable pour toutes les entreprises. Le savoir faire a évolué sur la gestion des gestes barrières, les protections, les EPI, avec évidemment des masques. On s’est adaptés à cette problématique bactériologique et on a fait ce qu’il fallait en termes de protection EPI. C’est là dessus que la partie sécuritaire de notre savoir faire a évolué. Je pense que c’est valable dans tous les métiers.

      Est ce que vous avez eu des retours positifs de vos franchisés par rapport à votre gestion de la crise?

      Oui très positifs. Ils ont vraiment confirmé qu’un réseau, s’était ce qu’ils attendaient d’un réseau. C’est dans les moments difficiles, dans les moments de crise, qu’on peut vraiment voir si le réseau se mobilise. Ils ont été vraiment très, très satisfaits.

      Et de la part de vos clients? Vous avez eu des retours? D’une manière générale, est ce que l’avis de vos clients est une notion importante pour vous?

      Les clients sont au centre de notre préoccupation. Donc pareil, ils ont extrêmement apprécié la méthode, la pédagogie qu’on a pu leur amener pour leur dire voilà comment on va intervenir. Parce qu’il y avait aussi de l’inquiétude chez nos clients, on a pu faire de la pédagogie grâce à ces groupes de travail. Évidemment, les gens, déjà que Attila est sur un positionnement sécuritaire très élevé à cause du travail en hauteur, donc là, ils ont pu confirmer aussi que l’on avait mis en place tout un système de protocole. On travaille aussi dans l’amiante, donc, on est quand même habitué. On n’a pas découvert non plus ce qu’étaient les procédures. Mais les clients ont pu voir un réseau encore une fois organisé et structuré, et qui aussi les rassuraient.

      Selon vous, quelles sont les conséquences de cette crise du Covid-19 sur votre métier?

      Les conséquences, elles seront nombreuses parce qu’il y a une autre vision du travail, notamment le travail à distance qui vient nous impacter qui, à mon avis, restera. La protection des personnes aussi, comment encore mieux protéger les collaborateurs? Je pense que c’est quand même un chamboulement structurel de la manière dont on envisage le travail, comment on peut le faire différemment, et je pense qu’il y a encore à analyser tout ça pour bien comprendre les chamboulements qui vont s’opérer.

      C’est encore un peu tôt pour savoir tout ce qui va évoluer, mais évidemment, le digital va s’accélérer. Il va y avoir plein de choses qu’il va falloir analyser. Pour l’instant, c’est encore un peu chaud, mais il faudra vraiment tenir compte de toutes ces évolutions structurelles, organisationnelles, dans les mois qui viennent.

      Est ce que la situation vous a amené à modifier votre stratégie de développement en franchise?

      Non, ça n’a pas eu de modification. La stratégie était déjà écrite depuis deux ans. La stratégie de développement, elle, se fait par l’interne comme des ouvertures de deuxième, voire troisième agences. Donc, notre relais de croissance interne est garanti. On a aussi des nouveaux. Donc, les nouveaux, on vient de se rendre compte que dans notre stratégie de croissance qui est très ambitieuse, on a aussi des collaborateurs de nos franchisés qui deviennent franchisés eux-mêmes. Donc, ça c’est assez nouveau.

      Donc non, la stratégie est bien établie, elle est très clairement assise et le relais de croissance, aussi bien sur l’offre que sur la stratégie d’ouverture d’agences, reste exactement le même. Et je vous ai dit qu’il y avait quatre signatures avec de nouvelles agences, mais on a aussi signé cinq nouveaux franchisés. Donc, vous voyez, on est à peine fin janvier, on est déjà alors que le Covid-19 est derrière nous, en tout cas on est en plein dedans. La première crise Covid-19 est derrière nous et malgré cela, on est déjà à 9 implantations confirmée.

      Quel conseil vous pouvez donner à un candidat à la franchise qui hésiterait dans le choix de son réseau? Quel message pouvez lui faire passer?

      Toute personne qui s’intéresse à un réseau, c’est de se rapprocher des franchisés. C’est un des points forts. Quand on est en franchise et qu’on peut aller voir des entrepreneurs qui peuvent parler du réseau. Parler du positionnement. Voilà donc moi je donnerai comme conseil déjà d’être sûr avant de choisir un réseau, c’est d’être sûr de son projet d’entrepreneur.

      Ce n’est pas se tromper de sujet. Il faut bien valider qu’on veut être en réseau et qu’on veut être en franchise et ensuite sur le produit par lui-même, il faut évidemment avoir une appétence. Mais je mettrai vraiment en avant la notion de franchiseur, qualité du réseau, qualité de la relation avec les autres franchisés. Parce que tous les métiers, peu importe la technicité, reviennent à la gestion et la bonne gestion des hommes,m et à l’enthousiasme du dirigeant.

      À un moment donné, il faut être sûr que la franchise qu’on choisit correspond à nos valeurs, à un état d’esprit et évidemment qu’il y a un marché. Mais bien connaître son projet et prendre conscience que l’environnement dans lequel on va évoluer est central dans la réussite entrepreneuriale.

      Quelles sont les qualités indispensables pour devenir franchisé Attila?

      L’optimisme, c’est-à-dire l’attitude positive et l’envie de faire grandir ses collaborateurs. L’envie d’apporter un vrai service. Attila a un positionnement qui est très clair, c’est protéger les biens et les personnes. C’est plus qu’un métier, c’est une ambition. C’est un sens et un cap. C’est une raison d’exister. Donc protéger les personnes, ça veut dire aussi prendre soin de ses collaborateurs, les faire évoluer, les former, prendre soin de ses clients, les protéger.

      Nous, on a arrêté la flamme parce qu’on veut protéger nos clients. Donc on travaille. Toutes les interventions sur le toit sont sans la flamme, donc on innove beaucoup chez Attila. Il faut vraiment que la personne se positionne sur un projet ambitieux, de prendre du plaisir, d’être enthousiaste, d’avoir envie de gérer et de développer son entreprise.

      Benoît Lahaye, je vous remercie. Je rappelle que vous êtes fondateur du réseau Attila et que votre actualité est a retrouver notamment sur les sites Franchise Magazine et AC Franchise.

      Merci à vous!

      Miniature Le Podcast Écoutez les interviews des
      franchiseurs en Podcast
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur ATTILA

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise ATTILA
      Consultez l'Indicateur de la Franchise