Fermer
Secteurs / Activités
      Miniature-Bruno Guet-1400×1400

      7 min

      7 min

      MP3 (15.15 Mo)

      Fondateur du réseau Avenue de la Maison, Bruno Guet nous présente son concept positionné sur le marché de la cuisine et de l’aménagement intérieur, et ses perspectives de développement en concession.

      • Flux RSS
      • Deezer
      • Spotify
      • Apple Podcasts
      • Google Podcasts
      9 600 €
      Apport personnel
      9 500 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche

      Transcription du podcast

      Bruno Guet bonjour, vous êtes fondateur de l’enseigne Avenue de la Maison. Tout d’abord, merci d’avoir accepté l’invitation de Franchise Magazine.

      Je vous remercie de votre accueil.

      Pouvez vous nous en dire plus à propos de votre concept ?

      Je suis un ancien commercial pour des fabricants de cuisines, dressing, aménagements intérieurs. Et puis je suis devenu agent commercial et je me suis aperçu que les cuisinistes indépendants avaient besoin d’être réunis pour avoir une zone de chalandise. Beaucoup de cuisinistes indépendants se retrouvent avec la concurrence de fabricants. Voilà l’idée de création de Avenue de la Maison. Donc, comme j’ai plusieurs fabricants de cuisines dressing, chambres, canapés, meubles télé, chaises. Le concept, c’est que maintenant, les magasins de cuisinistes indépendants font de l’architecture intérieure pour toute la maison.

      Quelle est l’activité exacte de vos franchisés ? Quel métier ils exercent au quotidien ?

      Au quotidien, c’est des cuisinistes indépendants qui reçoivent du particulier pour leurs créations de cuisine, de leur dressing, de leurs chambres. Aussi beaucoup à l’heure actuelle de bureau. Avec le télétravail, les gens aménagent de plus en plus des bureaux chez eux. Après créativité au niveau des salles de bains aussi, parce que les gens sont à la recherche d’un meilleur confort chez eux.

      Ou en est le développement de votre réseau en franchise ?

      Nous sommes au tout début du développement de la franchise. J’ai lancé la franchise à partir du 1ᵉʳ mars 2022. A l’heure actuelle, j’ai à peu près une dizaine de contacts sur des métropoles de France où des anciens cuisinistes ou menuisiers sont intéressés pour créer leur propre magasin. Il y a un dossier de contrat de concession qui a été fait par un avocat spécialisé dans les droits de la franchise. Donc tout est bien organisé. J’ai un architecte d’intérieur qui travaille pour moi en freelance, je vais en embaucher un deuxième pour pouvoir développer tous ces magasins à travers la France.

      Quels sont vos objectifs de développement d’ici à un an ?

      L’objectif prévisionnel minimum, 7-8 magasins. Au maximum, on compte aller à quinze magasins au bout d’un an d’activité.

      Et quelles sont les villes ou les régions que vous ciblez pour développer votre réseau ?

      On s’est aperçu que on a beaucoup de métropole. Lyon, la proximité de notre entreprise. Et puis Chambery, Annecy pour le Rhône-Alpes. Après, on passe dans des régions comme Paris. On a pas mal de contacts sur Paris, sur Lille, Nantes, Rennes, Bordeaux, Toulouse et dans le Var.

      Quels sont les critères pour devenir concessionnaire Avenue de la Maison ? Quels profils de partenaires vous recherchez ?

      Le critère, sans être sélectif, des anciens concepteurs de cuisine ou architectes d’intérieur. On va dire c’est nos préféré. Après, on peut être aussi bien un menuisier poseur ou un ancien artisan menuisier qui veut créer son propre magasin. Ou carrément la personne autodidacte qui est passionnée par l’architecture intérieure, la décoration, qui veut créer son nouveau métier et un nouveau magasin avec Avenue de la Maison.

      Quel budget faut il prévoir pour pour ouvrir une concession Avenue de la Maison ?

      Pour le budget, le droit d’entrée de 9 500 €. Après, suivant la grandeur du magasin, si on a un magasin de 80 mètres carrés, il faut rajouter à peu près 32 000 € pour les expos etc. Dans ce prix là, j’offre une enseigne avec une certaine dimension. Après, j’ai négocié des prix sur les grandes enseignes pour mes futurs franchisés. Il va être prévu aussi pour ces franchisés une formation, la formation dans tous les métiers touchant la cuisine, le dressing, la salle de bain, les chaises, etc. Donc il y aura une formation régulière qui va être faite sur des plateformes sur Zoom avec directement les fabricants. Nous travaillons avec le logiciel winner en règle générale. Donc une formation qui va être régulière. On va commencer par une ou deux journées au début. Après l’installation du magasin, je passerai deux ou trois jours avec eux dans leurs sites pour les aider. Et puis on aura une autre formation au bout d’un mois, on reviendra sur les choses.

      Quel est le positionnement de la maison ? Qu’est ce qui vous différencie par rapport à ses concurrents ?

      La grosse différence, pas pour tous, mais en règle générale, j’offre une zone de chalandise pour 100 000 habitants. Je m’explique donc bien sûr, suivant les villes ou vous êtes, si vous êtes dans une grosse métropole, ça va vous donner un rayon de dix kilomètres autour de votre magasin. Cette zone de chalandise, ça veut dire que mes fabricants qui travaillent avec Avenue de la Maison dans la cuisine, et les meubles de cuisine, ne pourront pas vendre dans cette zone là. Ça, c’est le gros argument. Après le deuxième argument de Avenue de la Maison, vous pouvez vous regarder dans les franchises en règle générale, quand vous êtes à Lille ou Marseille, vous avez le même magasin. Moi ayant l’expérience depuis 20 ans sur le marché de la cuisine, quand vous êtes à Lille ou à Marseille, vous n’avez pas du tout les mêmes goûts de couleurs, de besoins, de cuisine. Donc on va privilégier la possibilité d’aménager son magasin suivant sa région. Bien sûr, le franchisé, si c’est un concepteur de cuisines à la base, il pourra créer, dessiner son magasin lui même.

      S’il a besoin, nous apporteront sous aide un architecte d’intérieur, il y aura un forfait suivant le magasin, etc. Mais ça, on rentre dans les détails de la franchise, pour les aider.

      Et pour finir, quels conseils vous pouvez donner à un porteur de projet qui hésiterait à se lancer dans votre activité pour le convaincre de rejoindre Avenue de la Maison ?

      C’est une jeune franchise. On peut se dire jeune, on n’est pas sûr. Par contre, mon expérience est de plus de 20 ans sur le secteur de la décoration, de l’aménagement intérieur, donc j’ai le profil et j’ai la connaissance de tous les produits que je propose. Le gros argument de Avenue de la maison, comme je l’ai dit, c’est la zone de chalandise. Vous êtes sûr de ne pas avoir un confrère qui s’installe derrière votre cloison et qui vend le même produit que vous. Et la possibilité de créer son propre magasin avec derrière des grands fabricants de cuisines, de dressing où c’est des gens qui ont 20 à 40 ans d’expérience dans le domaine de la décoration.

      Bruno Guet, je vous remercie. Je rappelle que vous êtes fondateur de l’enseigne Avenue de la Maison et que votre actualité est à retrouver notamment sur les sites Franchise Magazine et AC Franchise.

      Miniature Le Podcast Écoutez les interviews des
      franchiseurs en Podcast
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur AVENUE DE LA MAISON

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise AVENUE DE LA MAISON