Fermer
Secteurs / Activités
      Miniature-Pierre-Demeusy-1400×1400

      7 min

      7 min

      MP3 (6.74 Mo)

      Pierre Demeusy, Président de Maison Demeusy, précise ses ambitions de développement en franchise pour son réseau de boulangeries artisanales.

      • Flux RSS
      • Deezer
      • Spotify
      • Apple Podcasts
      • Google Podcasts
      90 000 €
      Apport personnel
      25 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche

      Sommaire

      Pour une écoute simplifiée de ce podcast interview de Pierre Demeusy – Président de Maison Demeusy, rendez-vous directement à la partie qui vous intéresse.

      Pierre Demeusy, bonjour, vous êtes PDG de Maison Demeusy, concept de boulangerie artisanale, pâtisserie et sandwicherie depuis 1922.

      Quel est l’impact de la crise sanitaire que nous traversons sur l’activité de votre réseau?

      L’impact a été très fort, il y a un an, au premier confinement, puisque tout le monde restés chez eux. Nous avons eu ensuite une bonne reprise derrière. Et aujourd’hui, tous nos magasins se portent vraiment bien puisque nous sommes entre 5 et 10% d’augmentation pour la plus petite augmentation de nos magasins et jusqu’à plus de 50% d’augmentation pour le magasin le plus performant.

      Où en est le développement en franchise de votre réseau?

      Nous avons aujourd’hui une première franchise d’établie, ça a été je dirai, le magasin pilote et nous avons aujourd’hui un franchisé en formation chez nous. Et puis trois autres contacts très, très bien avancés qui vont se concrétiser cette année et en tout début 2022.

      Combien de boulangeries compte le réseau au total?

      Aujourd’hui, nous en avons 10 plus cette franchise. En tout, on devrait en avoir 3 de plus donc, à la fin de l’année.

      Quelles mesures spécifiques avez-vous prises pour accompagner votre réseau dans ce contexte ? J’entends par là, boulangeries en succursales, vos franchisés, et vos futurs franchisés?

      Nous avons donc des personnes capables de soutenir nos franchisés. Que ce soit sur la partie technique pour le pain ou nous avons deux experts boulangers capables de se déplacer et de passer du temps, de former les franchisés et ensuite de passer du temps pour les suivre et les accompagner pour obtenir toujours cette régularité de l’excellence. Nous avons également des experts vente qui sont capables d’accompagner le franchisé sur les actions de ventes et de marketing à l’intérieur de son magasin. Nous avons un contrôleur de gestion capable également d’examiner les ratios du franchisé et donc tout nos processus de prise de commande et de logistique pour que tout fonctionne au mieux.

      Selon vous, quelles seront les conséquences de la crise du Covid-19 sur votre métier?

      Ça paraît bizarre, peut être de dire ça, mais j’ai l’impression que les gens prennent conscience que le bon et le simple en alimentaire, c’est primordial. Les gens reviennent aux bases, reviennent chez les artisans qui font des bons produits. Moi, je les vois revenir chez nous, chez mes collègues boulangers également, qui font des bons produits. Par contre, tous les commerces ou GMS dont les produits ne sont pas à la hauteur peinent beaucoup plus.

      Est-ce que vous avez été amené à faire évoluer votre savoir faire pour vous adapter à la situation?

      On a accéléré, je dirais, notre ambition de viser l’excellence, que nous avons démarré il y a trois ans. On a profité au premier confinement pour travailler énormément encore plus les processus, pour innover d’autres recettes, pour renforcer nos techniques de vente. On s’est dit, on a une opportunité pendant ce premier confinement, profitons en. L’activité est moindre, mettons moins de monde que prévu au chômage partiel et consolidons-nous pour préparer l’avenir. Et aujourd’hui, ça commence à payer.

      Quels sont vos objectifs de développement en franchise?

      Aujourd’hui, nous avons 10 magasins en propre, 1 en franchise, plus les 3 que je vous ai annoncé. Et nous souhaitons pour le moyen terme, d’ici quatre à cinq ans, multiplier le nombre de nos magasins par cinq.

      Quelles régions vous souhaitez couvrir en priorité?

      Aujourd’hui, nous sommes basés dans l’Est, mais nous sommes capables d’aller beaucoup plus loin sur la France entière.

      Quels types de villes vous visez et quels emplacements vous recherchez en priorité?

      Nous recherchons donc des villes avec un certain pouvoir d’achat, avec des flux également de clients assez importants, des emplacements avec, soit un emplacement premium sur la circulation et un parking. Et également, dans l’idéal, c’est d’avoir aussi une concentration d’habitation assez importante pour générer du flux de clients.

      Quels profils de franchisés, vous recherchez? Est-ce qu’il faut être du métier de la boulangerie pour vous rejoindre?

      Non, pas du tout. Nous avons la capacité de former le franchisé à nos métiers de boulangerie. Le gros avantage, donc, c’est qu’il faut que cette personne se forme au métier de boulanger et à la vente. On ne lui demande pas de se former aux autres métiers que sont la pâtisserie, la viennoiserie, le traiteur. Nous lui fournissons donc tous ces autres produits et nous l’accompagnons vraiment de A à Z. Il est hors de question de lâcher le franchisé si l’on sent qu’il n’est pas encore prêt.

      Donc, on prend le temps qu’il faut. Nous, ce qu’on vise, c’est l’excellence, l’excellence pour les clients, pour le franchisé et pour le groupe Demeusy.

      Est-ce que vous avez des retours positifs de vos premiers franchisés par rapport à votre gestion de la crise? Car je crois que vous vous êtes lancé en pleine pandémie?

      C’est vrai. Aussi bizarre que cela puisse paraître, nous avons lancé notre première franchise à la sortie du premier confinement, une semaine ou deux après. Et en moins d’un mois après le lancement, on dépassait déjà l’objectif de la troisième année qu’on s’était fixé avec cette dame qui a lancé sa franchise. Nous sommes très, très contents des premiers résultats.

      Est ce que vous avez des retours de vos clients? Est-ce que, d’une manière générale, l’avis de vos clients est une notion importante pour vous? J’imagine que oui, vous m’avez parlé de votre souci de la qualité.

      Oui, oui, alors on est très sensible par rapport à ça. Nous regardons les avis Google, Linkedin ou Facebook… Nous, les épluchons et nous essayons d’en tirer les conséquences. On en fait profiter également tous nos salariés et franchisés pour leur montrer que le travail qu’ils font porte ses fruits, et on le voit de toute façon dans le résultat des chiffres d’affaires.

      Combien de temps dure la formation initiale pour devenir franchisé Demeusy?

      Alors, si le franchisé n’a pas de compétence particulière dans le monde agroalimentaire, il faut compter 2 à 3 mois pour la partie boulangerie et je dirais 1 bon mois pour la partie vente et gestion derrière.

      Combien de salariés le futur franchisé sera amené à manager?

      Entre 5 et 10 en fonction de l’emplacement et du volume d’affaires que cela générera

      Quel est l’apport personnel à prévoir pour rejoindre votre réseau?

      Aujourd’hui, on demande 25 à 30% d’apport pour un investissement entre 300 et 400 000 euros au global. On demande en règle générale entre 70 et 100 000 euros d’apport pour lancer le premier magasin.

      Avant de conclure, est ce vous avez un message à faire passer au porteur de projets qui souhaiteraient éventuellement rejoindre un réseau comme le vôtre?

      Oui, donc, à tous les futurs porteurs de projets, notre originalité concerne vraiment la recherche de l’excellence, mais aussi à travers des partenariats avec des chefs étoilés et le Collège Culinaire de France auquel nous adhérons depuis 2017. Savoir qu’on a été coopté par ces grands chefs pour entrer dans le Collège Culinaire de France qui consiste à promouvoir la gastronomie française en réalisant bien sûr tout nous-mêmes avec des matières premières nobles sélectionnées. Vraiment avec des artisans, des producteurs qui ont le même raisonnement que nous en local également.

      Et donc valider tout ça par ces grands chefs dont les grands noms de la gastronomie française que sont Bocuse, Robuchon, Ducasse et d’autres.

      Pierre Demeusy, je vous remercie. Je rappelle que vous êtes PDG de Maison Demeusy et que votre actualité est à retrouver, notamment sur les sites Franchise Magazine et AC Franchise.

      Merci à vous et à très bientôt.

      Miniature Le Podcast Écoutez les interviews des
      franchiseurs en Podcast
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur MAISON DEMEUSY

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise MAISON DEMEUSY
      Consultez l'Indicateur de la Franchise