Fermer
Secteurs / Activités
      Miniature-Sylvia_Touboulic_Barreteau-1400×1400

      8 min

      8 min

      MP3 (7.1 Mo)

      Responsable Pôle Développement de La Mie Câline, Sylvia Touboulic Barreteau fait le point sur l’activité de son enseigne de restauration rapide, pain et pâtisserie et sur sa stratégie d’expansion en franchise.

      • Flux RSS
      • Deezer
      • Spotify
      • Apple Podcasts
      • Google Podcasts
      80 000 €
      Apport personnel
      30 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche

      Transcription du Podcast

      Sylvia Touboulic Barreteau, Bonjour, vous êtes responsable pôle développement de l’enseigne de restauration rapide de pain et pâtisserie La Mie Câline. Tout d’abord, merci d’avoir accepté l’invitation de Franchise Magazine.

      Merci à vous.

      Première question quel est l’impact de la crise sanitaire que nous traversons sur l’activité du réseau ?

      Ecoutez, on peut dire que par rapport au secteur d’activité de restauration rapide dans lequel on vit, qui a subi quand même une baisse sur 2020 de -25%, on sort plutôt bien notre épingle du jeu avec une baisse globale sur 2020 à -12,7% et tout simplement pour deux raisons principales. On pratique une activité qui a deux secteurs porteurs. En fait, non seulement la restauration rapide, mais aussi la boulangerie traditionnelle et c’est la boulangerie traditionnelle, donc le pain, la pâtisserie, qui nous ont permis de compenser le manque à gagner de part la restauration rapide. Cette chute de fréquentation en centre ville, on a tous subi. Et puis, la deuxième raison pour laquelle on a un peu tirer notre épingle du jeu par rapport à notre secteur de restauration rapide, ça va être notre maillage territorial. C’est vrai que les villes les plus touchées sont les villes les plus grandes et on a la chance d’avoir un maillage territorial très provincial dans des villes moyennes de 30 000 habitants, même moins parfois.

      Et ce maillage territorial a fait que les performances des magasins ont quand même été un peu moins touchées par le confinement et la crise dans sa globalité que d’autres confrères positionnés sur le travel retail, les centres commerciaux, etc.

      Est ce que vous avez été amené à faire évoluer votre savoir faire pour vous adapter au contexte ? Si oui, de quelle manière ?

      Déjà, il a fallu être hyper réactif dans la réponse aux règles sanitaires à faire respecter par les consommateurs, et puis aussi au sein des magasins par les équipes, pour les protéger, tout simplement. Donc, ça a demandé beaucoup de réactivité et de souplesse, d’agilité j’ai envie de dire pour répondre à cette attente là. Et puis, évidemment, on a aussi tout de suite appuyé sur le bouton du digital pour accélérer notre déploiement, qui était déjà bien engagé.

      Mais là, évidemment, on a vraiment mis les bouchées doubles pour apporter cette solution complémentaire à l’ensemble de nos magasins qui ont eu le courage d’ailleurs pour une très, très grande majorité, de rester ouvert tout le temps. La transformation digitale et l’apport de solutions digitales par le click and collect, le click and delivery pour certains. Et puis aussi aller au devant des agrégateurs tels que Uber Eat et Deliveroo et autres. Il fallait leur apporter une solution qui soit rapide et efficace.

      Et donc, on a évidemment déclenché les opérations pour leur apporter cette solution complémentaire.

      Et ces solutions mises en place dans le cadre de crises sanitaires, vous allez les maintenir quand les choses sont revenues à la normale ?

      Oui, bien sûr, on les maintient, on poursuit le développement de ces outils là. Je pense qu’aujourd’hui, il y a deux grandes transformations fondamentales qu’il faut absolument ne pas négliger et surtout même accélérer, c’est la transition digitale et la transition RSE, la transition environnementale. Et on est sur ces deux fronts là, véritablement, la stratégie, les priorités stratégiques de notre groupe. Cette transformation est déjà au travers de toutes nos actions sur nos matières premières. L’ensemble de nos pains sont bio ou CRC.

      Toutes nos volailles, viande de bœuf et de porc sont origine France. Nos œufs sont issus d’élevages en plein air. On déroule tout un tas d’évolutions et d’investissements pour justement réussir cette transformation RSE. Et puis aujourd’hui, en fait, on est en train de proposer à nos franchisés d’être audités par un label ISO 26000, qui est le label commerçant responsable issu d’un travail collaboratif au sein du club Génération Responsable et qui va leur permettre à eux aussi non seulement de mettre en avant les actions qui sont déjà faites dans leurs magasins en termes de RSE, mais aussi d’avoir une photographie des axes d’amélioration prioritaires à mettre en place, donc d’avoir une démarche d’amélioration continue qui est essentielle.

      Aujourd’hui, on pense que ce soit depuis la tête de réseau, depuis nos usines de production, mais aussi en magasin, il faut qu’on soit bien concordant sur ces domaines là. Nous, on est très engagé en termes de production et de services franchiseur et aujourd’hui, on va engager l’intégralité de notre réseau par ce label et on sera donc le premier réseau en terminal de cuisson en boulangerie à être labellisé ISO 26000.

      Où en est le développement de votre réseau pour cette première partie d’année 2021 ?

      Écoutez, on est à peu près dans nos objectifs. L’année n’est pas terminée, donc on devrait atteindre l’objectif global à la fin de l’année. Mais on est plutôt dans une dynamique positive avec beaucoup de candidats qui viennent vers nous aujourd’hui. Je pense qu’ils ont vu certainement sur les réseaux aussi que, par exemple, on avait remporté le trophée de la franchise pour le franchiseur qui a le mieux accompagner ses franchisés durant la crise sanitaire. Donc, je pense que c’est une preuve de confiance.

      Et aujourd’hui, on est très heureux de voir que beaucoup d’entrepreneurs, de jeunes entrepreneurs ou de gens qui veulent entreprendre viennent nous voir et frappent à notre porte pour nous rencontrer. Ça présage un développement à un rythme certes maîtrisé, mais plutôt très positif et encourageant.

      [00:04:59.320]

      Rappelez moi quels sont vos objectifs de développement ?

      Bien, on espère atteindre les 300 magasins en 2025. Ce qui implique une quinzaine de créations par an.

      D’ici à fin 2021 vous serez à combien ?

      Et bien nous serons environ à 245 magasins.

      Quels sont les critères pour devenir franchisé La Mie Câline ?

      Si on parle que des critères financiers, puis après, on parlera de choses un peu plus, un peu plus sympa que l’argent. Mais financièrement, voilà, il faut un apport personnel de 80 000 € à 100 000 €, ce qui permet d’avoir un projet d’une taille cohérente. Et puis, principal critère aussi, c’est quand même ce qui est plus compliqué, c’est la mobilité géographique. Plus vous serez mobile géographiquement, plus vous aurez de chances de voir aboutir un projet rapidement.

      On a des exigences en termes d’emplacement qui sont très élevées. On ne va que dans les emplacements numéro 1, ce qui implique que quand on n’est pas mobile, ça peut prendre du temps avant que l’emplacement numéro 1 de la zone définie soit disponible et voit le jour. Et puis sinon, en termes de profil, on est une enseigne quand même très éclectique. Il y a tous les types de personnes, des jeunes, des un peu moins jeunes, des entrepreneurs nés, des gens qui découvrent l’entrepreneuriat avec La Mie Câline, des gens qui viennent de la restauration, des gens qui viennent du monde de la finance. Peu importe en fait, tous les profils peuvent venir à La Mie Câline.

      On a une formation de huit semaines qui est très efficace et qui leur permet d’avoir toutes les clés pour réussir leur projet. Et puis, c’est surtout j’ai envie de dire il faut avoir une personnalité. Déjà, des personnes qui aiment les gens qui aiment faire plaisir parce qu’avant tout, on est une enseigne qui offrons de la gourmandise et du plaisir à nos clients, à nos consommateurs.

      Donc, il faut le porter. Il faut aimer les gens, aimer le management, puisqu’on manage en moyenne entre 8 et 10 personnes par magasin. Souvent des jeunes. Il faut ces qualités là. Et puis aimer les produits que l’on vend. Donc, être soi même un peu gourmand, c’est essentiel. Et le reste s’apprend. Et on transmet toutes les armes et tout le savoir faire nécessaire à la réussite.

      Dans le secteur de la restauration rapide, il y a beaucoup l’enseigne, beaucoup de concepts, beaucoup de réseaux qui recrutent. Vous devez convaincre un porteur de projet, quels sont les atouts de La Mie Câline sur ce marché pour un projet de création ?

      Pour convaincre un postulant, je m’appuie surtout sur le dernier indicateur de la franchise. Nos franchisés nous disent bon franchiseur à hauteur de 99,2%. Donc déjà, c’est assez convaincant, je trouve. En plus, on a un taux de satisfaction de 87,59%, ce qui est cinq points au dessus de notre benchmark. Donc, j’ai envie de dire venez nous voir vous questionnerez nos franchisés. Et puis eux vous diront si vous faites bien de venir avec nous ou pas.

      Mais je pense que oui, parce qu’ils ont l’air très satisfait et nous aussi. En fait, la crise sanitaire nous a globalement fait prendre conscience qu’on était très solidaires les uns des autres et ça a consolidé encore davantage l’esprit familial du groupe. Et aujourd’hui, on peut dire qu’on est tous très liés et très fiers de ce qu’on fait. Et on a très hâte d’accueillir de nouveaux franchisés dans notre belle et grande entreprise et notre belle grande famille la Mie Câline.

      C’est ce que je vous souhaite, Sylvia Touboulic Barreteau, je vous remercie. Je rappelle que vous êtes responsable pôle développement de l’enseigne La Mie Câline et que votre actualité est à retrouver notamment sur les sites Franchise Magazine et AC Franchise.

      Merci beaucoup.

      Miniature Le Podcast Écoutez les interviews des
      franchiseurs en Podcast
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur LA MIE CALINE

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise LA MIE CALINE
      Consultez l'Indicateur de la Franchise