Fermer
Secteurs / Activités

    Christian Amiard, Président Cash Converters - Interview du 18 mars 2014

    Nous avons une vingtaine d’inaugurations en franchise dans les cartons pour les semaines et les mois à venir.

    Vous êtes apparu dans l’émission Patron Incognito de M6 il y a quelques semaines. Quelles ont été les retombées de cette exposition dans le réseau Cash Converters ?
    Les retombées d’un tel programme sont difficilement quantifiables. Mais dès l’instant où 2,9 millions de personnes ont regardé l’émission, soit presqu’un Français sur vingt, elles ne peuvent qu’être réelles. Les conséquences ont été doubles pour notre enseigne : le nombre de candidats à la franchise intéressés par notre concept a grimpé, et la fréquentation de nos salles d’achats a bondi. Il n’y a rien qui aurait pu nous faire plus plaisir, parce que les achats sont précisément au cœur de notre business : ce sont eux qui font vivre nos magasins, grâce à eux que nos franchisés constituent leurs stocks. Certes ils vendent aussi quelques produits neufs (environ 15 % de leur chiffre d’affaires, notamment dans les domaines de la téléphonie et de l’informatique), mais le gros de leur activité reste l’achat-vente de produits d’occasion.

    Cash Converters comptait 112 magasins franchisés en France, début 2013. Où en êtes-vous aujourd’hui ?
    Nous comptons aujourd’hui 121 magasins franchisés en France, 5 en Suisse et 1 en Italie. Ils ont réalisé en 2013, un chiffre d’affaires global de 102 millions d’euros. Notre développement a été modéré par plusieurs reports de projets d’ouvertures. En cause : des financements qui sont devenus plus difficiles à obtenir pour nos candidats et des locaux de plus en plus concurrencés. Sachant que nous recherchons toujours les meilleurs emplacements dans les villes où nous nous installons, cela a pu nous ralentir. Mais nous avons, pour les semaines et mois à venir, 19 ouvertures dans les cartons, notamment à Montauban, Toulon, Tulle, Saint-Jean-de-Luz ou Mandelieu.

    Où en êtes-vous du déploiement de votre concept de centre-ville Cash Converters City ? Et de votre partenariat avec Western Union
    Nous fédérons à ce jour une quarantaine de magasins Cash Converters City. En fait, nous avons très peu de demandes de candidats sur ce modèle. Le concept est profitable, avec un potentiel de 600 à 700 000 euros annuels de chiffre d’affaires. Mais il n’est pas destiné à tous les profils. Dans un City, le franchisé devient un commerçant de base, il doit travailler avec une équipe réduite, être lui-même opérationnel, très impliqué. Ce qui ne convient pas à tout le monde. C’est pourquoi, la majorité des 19 magasins que nous nous apprêtons à ouvrir, seront plutôt des Cash Converters classiques.
    La plupart de nos points de vente sont déjà agents de transfert d’argent Western Union. Les autres vont le devenir. Une belle source de trafic et de rentabilité supplémentaires pour tous nos franchisés.

    50 000 €
    Apport personnel
    15 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur CASH CONVERTERS

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise CASH CONVERTERS
    Consultez l'Indicateur de la Franchise