Fermer
Secteurs / Activités

    Gérard Dorey, directeur exécutif de Carrefour Proximité

    Nous avons besoin de 200 nouveaux commerçants par an pour compenser le turnover naturel et pourvoir 70 à 80 à projets de création.

    Vous venez d’annoncer l’ouverture du 1000ème magasin sous enseignes de proximité Carrefour City, Carrefour Contact, Carrefour Express et Carrefour Montagne : pouvez-vous nous rappeler l’historique de ces marques ?
    2012 a été une très belle année en termes de développement pour Carrefour Proximité. Nos nouvelles enseignes ont conforté leur performance : au total, 330 magasins de proximité Carrefour ont vu le jour l’an dernier, dont 70 créations. Nous avions ouvert nos 3 premiers magasins tests Carrefour Contact fin 2008,  et des magasins tests  Carrefour City au 1er trimestre 2009 avec 3 magasins très urbains de type “convenance” et 2 magasins péri-urbains de type “quartier”. En septembre 2009, nous avons mis fin aux tests et débuté le déploiement de ces 2 enseignes. Nous avons donc ouvert ou transformé 1 063 magasins entre septembre 2009 et  décembre 2012…
    Nous avons d’abord déployé Carrefour Contact et Carrefour City par transformation du parc existant  (les magasins Marché Plus éligibles sont devenus des Carrefour City, et les Shopi répondant aux critères d’éligibilité et de réussite sont passés sous enseigne Carrefour Contact ou, pour quelques-uns, Carrefour City)  mais aussi par extension du parc. Nous avons aussi lancé l’enseigne Carrefour Montagne, qui compte aujourd’hui  17 points de vente dans les Alpes et les Pyrénées ; et pour laquelle notre ambition est de réaliser 3 à 4 ouvertures par an.
    Puis, à partir de mi-2011, nous avons commencé notre réflexion sur le format Carrefour Express : de 200 à 350 m² en milieu rural et de 50 à 200 m² en milieu urbain. Nous comptons aujourd’hui 232 magasins Carrefour Express. Tout cela nous a permis d’atteindre le cap du 1000ème magasin de proximité sous enseigne Carrefour avec la création d’un point de vente Carrefour Contact près de Pau en décembre dernier…

    Quels sont vos projets de développement pour 2013 sous vos différentes enseignes ? Comment comptez-vous atteindre vos objectifs ?
    Notre ambition est de poursuivre le déploiement des magasins de proximité sous enseigne Carrefour en 2013, nous  espérons compter 1 350 magasins d ici fin 2013, et concrétiserons 70 à 80 créations sur les  4 enseignes Carrefour City, Carrefour Contact, Carrefour Express et Carrefour Montagne. Nous misons pour cela sur la franchise. Carrefour compte aujourd’hui 1 755 magasins de proximité, tous en franchise à l’exception de nos 6 magasins école. Le recrutement de franchisés est facilité par l’image de nos nouvelles enseignes, qui génèrent plus de candidatures spontanées.
    Sur 1 755 points de vente, 450 fonds de commerce nous appartiennent et sont confiés en location-gérance à des personnes seules ou à des couples. Ces locataires – gérants peuvent devenir des commerçants inscrits au registre du commerce, sans apport personnel (à part les 1 500 € nécessaires pour constituer leur Sarl).
    Ce statut de locataire-gérant, proposé par Carrefour de manière exclusive dans la grande distribution, permet à tout entrepreneur de devenir franchisé sans apport initial. Cette solution permet au futur franchisé de se construire un apport financier solide, afin d’acquérir son propre fonds de commerce après 3 à 4 ans d’exploitation. Il s’agit d’un ascenseur social car ce dispositif permet à un candidat à la franchise, même sans apport ni expérience dans la grande distribution, de devenir chef d’entreprise s’il présente les qualités requises. Les candidats à la franchise ou à la location-gérance doivent avant tout aimer les gens, être capables de manager 3 à 20 salariés, être de bons gestionnaires et demeurer rigoureux dans la tenue de leur magasin. Ils sont animés par un esprit de partenariat. En 2012, 73 locataires-gérants se sont portés acquéreurs de leur fonds, et notre ambition est de compter 100 investisseurs  en 2013.
    Nous avons besoin de 200 nouveaux commerçants par an pour compenser le turnover naturel du parc et pourvoir 70 à 80 à projets de création. Nous obtenons aussi de très belles réussites grâce au parcours d’adjoint – évolutif  proposé en interne : les amplitudes horaires de nos nouvelles enseignes entraînent une évolution dans l’organisation. Cela nous permet par exemple de promouvoir des adjoints qui ont la capacité à être patron et à se déplacer dans leur département et souhaitent grandir dans l’entreprise. Nous leur proposons un parcours sur 2 ans pour devenir locataire-gérant puis, peut-être, investisseur d’un fonds.

    Combien y a-t-il de points de vente sous enseignes 8 à Huit, Shopi et Marché Plus ? Comment prévoyez-vous de les faire évoluer dans les années qui viennent ? 
    Les enseignes 8 à Huit, Shopi et Marché Plus totalisent à ce jour 650 magasins. Tous n’ont pas vocation à passer sous enseignes Carrefour car pour cela, un magasin doit répondre notamment à certains critères d’éligibilité. Par ailleurs, les franchisés ont, bien entendu, le choix de changer d’enseigne ou pas.
    Côté consommateur, nos réalisations nous confortent dans notre stratégie : aujourd’hui, malgré un contexte économique difficile, Carrefour Contact et Carrefour City continuent d’enregistrer des progressions, toujours à deux chiffres en première année. Certains d’entre eux vont entrer dans leur quatrième année d’exploitation: nous réfléchissons aux améliorations et aux innovations à apporter afin de répondre aux nouvelles attentes de nos clients.

    Enseignes du même secteur